Lundi 06 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Economie

«Promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes» : Mouhamed Fall lance SeptAfrique Business

Single Post
«Promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes» : Mouhamed Fall lance SeptAfrique Business
Après la Guinée et la Côte d’Ivoire, SeptAfrique Business ouvre ses portes au Sénégal. Il s’agit d’une entreprise de communication et d’un groupe de presse «100% digitale» que son Directeur général, Mouhamed Fall Al Amine, a lancés, ce samedi 15 février 2020, à Dakar. La cérémonie officielle de lancement s’est tenue en marge de la 1ère édition du Meetup 2020 de SeptAfrique. Laquelle constitue un grand rendez-vous pour l’entreprenariat et les Petites et moyennes entreprises (Pme) et qui a réuni une «Success story» face aux jeunes entrepreneurs autour de différentes thématiques et sujets économiques.


Son objectif, selon son initiateur, est d’«amener des ‘’Success story’’ à la rencontre de jeunes entrepreneurs afin de partager avec eux les clés de leur réussite et les inciter à devenir les leaders de demain».


«Conscientiser, sensibiliser et informer la jeunesse»


Selon Mouhamed Fall Al Amine, la mission de SeptAfrique Business est de «conscientiser, sensibiliser et informer la jeunesse africaine à faire face à ses responsabilités». Il signale que son entreprise est composée d’«une équipe jeune, dynamique et intelligente qui souhaite apporter sa modeste contribution à la marche du journalisme innovant au service exclusif du continent africain».

En tant qu’entreprise de «médiation et de facilitation», Mouhamed Fall renseigne que SeptAfrique Business a pour ambition d’«accompagner le secteur privé sénégalais et africain mais également la jeunesse sénégalaise et africaine». En effet, elle compte faire la promotion de l’entrepreneuriat, en montrant des exemples de réussite aux jeunes.

C’est pourquoi, le jeune entrepreneur a choisi de lancer son entreprise sous forme de panels économiques. Trois panels ont été animés par des directeurs de sociétés, des leaders et des chefs d’entreprise.

Le premier, qui a porté sur le thème «Quel avenir pour la jeunesse, l’entrepreneuriat au Sénégal et en Afrique notamment avec la découverte du pétrole et du gaz?», a été animé par la Directrice générale de Oumou Informatique, Mme Fatou Seck, la Coordonnatrice du Promise, Mme Yaye Fatou Diagne, le Pdg de SF Capital, Moussa Sow, le Directeur général du Groupe futurs médias (Gfm), Birane Ndour, du Directeur général de l’Onas (Office national de l’assainissement du Sénégal). Il a été modéré par le Directeur général du Port autonome de Dakar, Ababacar Sédikh Bèye. Ici, ces panélistes ont, tour à tour, expliqué les enjeux et les défis sur l’avenir de l’entrepreneuriat avant de relever quelques facteurs bloquants tels que : le manque de formation, le manque de financement, le manque de culture entrepreneuriale, le taux d’intérêt élevé, entre autres.

Le second panel, quant à lui, s’est tenu sur le thème «Comment les jeunes entrepreneurs peuvent intégrer le secteur des hydrocarbures, du pétrole et des énergies ?». Il a été modéré par Manar Sall, Directeur général de Pétrosen Aval, et animé par le Directeur général de la SAR, Serigne Mboup, l’expert pétrolier et directeur de la communication de Pétrosen, Bachir Dramé, le Pdg de Locafrique, Khadim Ba, le Pdg de ADS, Samba Bathily, et enfin, le Directeur général adjoint de Maritalia, Mayoro Alga Ndiaye.

Enfin, le troisième, dont le thème a porté sur «L’impact du pétrole sur l’immobilier et le Tourisme», a noté comme panélistes : le Pdg de SF capital, Moustapha Sow, le Directeur de la SAR, Serigne Mboup, le Directeur général de la Sapco, Aliou Sow, le Directeur général de ASPT, Papa Mahawa Diouf et le Directeur général de la Sicap S.A, Mamadou Kassé. Il a été modéré par le Directeur général de Pétrosen Aval, Manar Sall.


«Les jeunes doivent être audacieux»


Face à ces thématiques, le Dg de SeptAfrique estime que les jeunes «doivent être audacieux» en se lançant dans l’entrepreneuriat. «Il faut que les jeunes croient en eux. Il faut que les jeunes soient forts. Il faut que les jeunes cherchent des partenaires pour les accompagner. Il faut qu'ils trouvent leur chemin et qu’ils entreprennent», a-t-il insisté.

Mouhamed Fall Al Amine a également profité de la rencontre pour rendre hommage à l'ancien patron de NMA Sanders, en lançant le prix feu Ameth Amar 2020 pour l'entrepreneuriat et l’innovation. Une distinction qui a été remise à son fils, Pape Madiop Amar, actuel Pdg de NMA Sanders.

A travers ce prix, le journaliste vise à «encourager des leaders, des décideurs, des chefs d'entreprise sénégalais et africains».

La cérémonie a été clôturée par une remise des prix et récompenses à des chefs d'entreprise qui ont, par ailleurs, animé ces panels.

liiiiiiiaffaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    Beusseul

    En Février, 2020 (15:00 PM)
    Il fqut que l'Etat pousse les banques commerciales a financer les, des banques commerciales qui ne financent pas l'economie, c'est le summum.

  2. Auteur

    En Février, 2020 (15:17 PM)
    Au Sénégal on ne rembourse pas ses dettes. Il y a 650milliards d'impayés dans les banques. l'État lui même est mauvais payeur.
    Auteur

    Hey

    En Février, 2020 (21:12 PM)
    Blabla rec entrepreuriat bi yeup wakh la rec wakh jiou doul jiekh. Travaillez

    Auteur

    E

    En Février, 2020 (03:37 AM)
    Auteur

    E

    En Février, 2020 (03:37 AM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email