Lundi 19 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Le Giaba appelle à une solidarité régionale contre le blanchiment de capitaux

Single Post
Le Giaba appelle à une solidarité régionale contre le blanchiment de capitaux

Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (Giaba), en collaboration avec la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) du Sénégal, a organisé un atelier national de formation sur la pré-évaluation mutuelle du dispositif de Lbc/Ft, ce mardi 15 mars 2016, à Saly (Mbour).

A cet effet, le Directeur général dudit groupe, Adama Coulibaly, a soutenu que la pré-évaluation est un processus technique et complexe, qui nécessite une forte mobilisation des expertises ainsi que des moyens financiers importants. C’est pourquoi, il a lancé un appel à l’endroit des hautes autorités du Sénégal, et à travers elles, celles des autres Etats membres du Giaba.

Et ce, pour «un engagement et un soutien plus affirmé» à la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif), chargée de sa coordination sur le terrain, en la dotant des moyens nécessaires à la bonne exécution de l’exercice d’évaluation mutuelle. Il s’agit certes, pour lui, d’«un investissement onéreux, mais qui est à la dimension de leurs ambitions futures de faire de leurs pays et de leur région des zones d’émergence à brève échéance avec des taux de croissance plus forts, un environnement des affaires plus propice et de grands investissements générateurs d’emplois et de richesses».

A en croire le patron du Giaba, au regard de l’actualité régionale, la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, ainsi que des activités criminelles connexes se «révèle être un défi majeur pour l’ensemble des Etats et des gouvernements, de par le monde et particulièrement des Etats africains fragiles».

Adama Coulibaly estime que cette lutte ne pourra être gagnée que dans le cadre d’un renforcement de la solidarité régionale et une alliance internationale plus forte, de même que par le renforcement de l’échange d’informations entre tous les acteurs institutionnels impliqués et surtout une meilleure sensibilisation et formation des citoyens sur le crime financier et ses conséquences néfastes pour la paix, la stabilité et la sécurité dans les pays membres. Sur ce, il précise que c’est là où la contribution des organisations de la société civile devrait trouver «une place de choix». Pour l’atteinte de ces objectifs, M. Coulibaly a donné l’assurance de la disposition continuelle de son institution à apporter à chaque Etat, son soutien et son accompagnement. La cérémonie d’ouverture des travaux de la rencontre a été présidée par le Secrétaire général du ministre de l’Economie, des finances et du Plan, Cheikh Tidiane Diop.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email