Vendredi 23 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Marchés publics en 2015 : 1.800 milliards de FCfa, la commande publique en forte hausse

Single Post
Marchés publics en 2015 : 1.800 milliards de FCfa, la commande publique en forte hausse

Le budget de la commande publique en 2015 est évalué à plus de 1.800 milliards FCfa. L’information a été donnée par le directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), Saër Niang, lors de l’atelier de partage consacré à la restitution du rapport annuel 2015 de cette agence.

« Le budget de la commande publique a beaucoup augmenté. On parlait de 1.000 milliards FCfa, mais aujourd’hui, on en est à un budget qui tourne autour de 2.000 milliards  FCfa », a-t-il déclaré, précisant qu’en 2015, le budget engagé au niveau des marchés publics se chiffrait à plus de 1.800 milliards FCfa. Selon lui, cette progression annuelle de ce budget chaque année n’a pas empêché l’accroissement du taux d’absorption par les entités.

La situation des crédits votés pour l’administration centrale donne à voir une diminution de l’ordre de 10,39% des crédits d’investissement et une hausse de 11,82% des crédits de fonctionnement entre 2014 et 2015. Entre ces deux périodes, si les autorisations d’engagement et les montants pris en charge se sont quasiment stabilisés (évolution de moins de 2%), il est important de noter, en termes de consommation des crédits, un relèvement d’au moins 2% de la performance de l’administration centrale, dans son ensemble. Car le taux d’absorption global des crédits est passé de 89% à 91%. Cela traduit une amélioration de l’efficacité des mécanismes d’exécution budgétaire de façon générale et en particulier ceux liés au système de passation et d’exécution des marchés publics.

Démarche pédagogique 

Les besoins exprimés en marchés de fourniture par les autorités contractantes représentent, en nombre, près de 44% du nombre total de marchés prévus, dépassant très largement les autres types de besoins exprimés. Par ailleurs, la situation des marchés publics immatriculés en 2015 donne des résultats appréciables. Ils sont évalués, en 2015, en nombre, à 3.326 marchés, soit en valeur 1.417 milliards de FCfa.  Ils constituent, sous ce rapport, un poids non négligeable de l’économie sénégalaise (17% du Pib en 2015 contre 7% en 2014). A travers ce rapport, l’Armp adopte une démarche pédagogique aux yeux de Saër Niang. Car la finalité, selon lui, est de « faire du système de passation des marchés un outil d’accompagnement et de facilitation de l’exécution des projets de l’Etat au plan national par la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent qui constitue le cadre de référence des politiques publiques ». Il convient de noter, par ailleurs, que le document produit cette année, en plus des rapports de conformité des procédures intègrent ceux d’audit technique pour prendre avoir un œil sur l’exécution et impliquer davantage les acteurs de la commande publique. Il s’agit, pour l’Armp, d’allier, comme le souligne son directeur général, efficacité et célérité tout en préservant l’exigence de transparence ; ce qui a permis l’entrée en vigueur du nouveau Code des marchés publics en 2014.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email