Samedi 15 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Matériel de récolte : Le ministre de l'Agriculture dote le bassin de l’Anambé de 2 moissonneuses-batteuses

Single Post
Matériel de récolte : Le ministre de l'Agriculture dote le bassin de l’Anambé de 2 moissonneuses-batteuses
Le cri du cœur qui a été lancé par les producteurs de riz du bassin de l’Anambé, par rapport au matériel de récolte, a été bien entendu par la tutelle. Le ministre de l'Agriculture et de l'Équipement rural, Pr. Moussa Baldé, a répondu favorablement à leur requête.

En effet, il a mis à leur disposition deux moissonneuses-batteuses à chenille. La cérémonie de remise officielle de ce matériel agricole, qui entre dans le cadre de la Force-Covid-19, a eu lieu le samedi 27 juin, à Médina Chérif. Elle a noté la présence notamment du maire de la commune de Médina Chérif, Mamadou Gano, du délégué général à la Der, Papa Amadou Sarr, et les producteurs.

Déficit de moissonneuses au niveau du bassin

Il s’agit, ici, de machines qui permettront aux producteurs de récolter même sous humidité. Elles viennent ainsi combler un manque. «Vous savez, avec le contexte de la pandémie de Covid-19, que ce soit au niveau de la vallée du fleuve Sénégal qu’au niveau du bassin de l’Anambé, les producteurs avaient peur pour les récoltes, parce qu’il n’y a pas assez de moissonneuses jusqu’à présent», affirme le ministre de l’Agriculture.

Plus d’un milliard débloqué pour l’achat de moissonneuses

Face à cette problématique, il dit : «Quand le président de la République a reçu cette information, il a décidé de mettre 1 milliard 200 millions de francs Cfa pour l’achat de moissonneuses-batteuses.»

Selon le Pr. Moussa Baldé, cet argent décaissé par l’État permettra d’acheter 19 moissonneuses-batteuses. Sur ces 19 engins, il informe que les 8 sont déjà sur place dont 6 pour la Saed et 2 pour la Sodagri (bassin de l’Anambé). A ces 19 moissonneuses, s’ajoutent les 3 que l’État du Sénégal a reçues de la coopération coréenne. Ce qui fera un total de 22 moissonneuses-batteuses, soit une hausse de 20 % sur le parc de moissonneuses-batteuses du pays, précise la tutelle.

Le ministre de l’Agriculture précise que sur ces 19 moissonneuses-batteuses, 4 sont prévues pour le bassin de l’Anambé, dont les 2 qui viennent d’être remises aux producteurs.

«Le problème de labour est réglé dans le bassin»

Le ministre de l’Agriculture soutient qu’aujourd’hui, la problématique de labour est devenue un vieux souvenir dans ce haut lieu de culture rizière, dans cette partie du pays, grâce au chef de l’État. «Aujourd’hui, grâce aux efforts du président Macky Sall, le problème de labour est définitivement réglé dans le bassin de l’Anambé. Parce qu’il y a plus de 50 tracteurs dans la zone et qui s’activent pendant l’hivernage et la contre-saison. Ce qui a boosté la production et a fait en sorte que, depuis 4 ans, le bassin est saturé», a-t-il souligné.

Le maire de la commune de Médina Chérif, pour sa part, a exprimé un sentiment de satisfaction à l’endroit du ministre. «Nous, en tant qu’élu, en tant que producteurs, sommes très contents, aujourd’hui, de recevoir ce matériel d’une valeur extrêmement importante. Nous remercions le président de la République et le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural», a-t-il lancé.

Il signale que le bassin est aujourd’hui à la phase de récolte de la saison sèche et bientôt, les producteurs vont entamer la saison pluvieuse. D’où la nécessité, pour eux, de disposer de moissonneuses-batteuses qui peuvent récolter même sous la pluie.

«Tous les intrants et autres sont déjà sur place»

L’édile de Médina Chérif soutient que le ministre Moussa Baldé, en tant que fils du territoire, a toujours accompagné le bassin de l’Anambé, aussi bien en aménagement, en matériel agricole et en fourniture d’intrants.

A l’en croire, tous les intrants et toutes les semences sont déjà sur place pour permettre à l’agriculture d’être une des forces pour relancer l’économie sénégalaise, en cette période de crise sanitaire.

«C’est une réponse à notre cri du cœur»

Oumar Baldé, Président de la Fédération des producteurs du bassin de l’Anambé, pour sa part, a rappelé que ces machines constituent une réponse à leur cri du cœur qu’ils avaient lancé, il y a quelques semaines, par rapport au matériel de récolte.

A rappeler que le bassin de l'Anambé est situé en Haute-Casamance, dans la région de Kolda. La zone est drainée par la Kayenga et son affluent l'Anambé. Du fait de ses ressources en eau, le bassin de l'Anambé présente des potentialités favorables à l'activité agricole.

liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2020 (20:53 PM)
    Bonne initiative.

    Maintenant, les sénegalais aussi doivent accompagner les producteurs en consommant local.

  2. Auteur

    Mathiou

    En Juillet, 2020 (22:57 PM)
    Ce pays la.oui le Senegal cest ine grande farce.2 machines ? En anticipation des prochaines crise autant investire sur lagriculture et lelevage modern pour produire et consommer ce que noua devons manger mais non on continue la blague.. Distribution de riz importé ect ...
    Auteur

    En Juillet, 2020 (00:12 AM)
    Expliquez-moi, moissonneuse batteuse pour anacardier. J'ai pas lu le texte, trop long.
    Auteur

    Farce Ou Encore Quoi?

    En Juillet, 2020 (08:30 AM)
    Pour seulement 2 moissonneuses-batteuses vous faites un article d'information! Ce n'est pas une info, ça! C'est vraiment ringard, ces journalistes paresseux qui devraient trouver d'autres sujets plus pertinents pour notre pauvre pays mal gouverné et qui vit au rythme des scandales de corruption, de detournement des biens publics, de la malgouvernance chronique!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email