Mardi 24 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

NON-RENTABILITÉ DU TER : Mansour Elimane Kane répond à la Directrice des opérations de la Banque mondiale

Single Post
NON-RENTABILITÉ DU TER : Mansour Elimane Kane répond à la Directrice des opérations de la Banque mondiale

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a profité de la cérémonie de signature, hier, de l’accord de financement du Train express régional (Ter) entre l’Etat du Sénégal et la Banque africaine de développement (Bad), pour répondre à la sortie de Mme Louis Cord, Directrice des opérations de la Banque mondiale (Bm) au Sénégal, à propos de la non rentabilité du Ter. selon Mansour Elimane Kane , cette position n’est pas celle de la Banque mondiale, qu’il connait bien pour y avoir passé quinze années de sa carrière professionnelle. 

La cérémonie de signature de l’accord de financement de 120 milliards du projet de Train Express régional, entre l’Etat du Sénégal et la Banque africaine de développement (Bad) a eu lieu hier, dans la salle de conférence du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. C’était en Présence de M. Amadou Ba, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, de M Janvier Litse, Directeur général du Bureau régional de la BAD pour l'Afrique de l'Ouest et de M. Mansour Elimane Kane. Interpelé sur la déclaration de la Directrice des opérations de la Banque Mondiale au Sénégal, selon qui le Ter pas un projet rentable, Mansour Elimane Kane a indiqué que la Banque mondiale, institution respectée et centre de connaissances, connue pour son soutien aux politiques de nos pays dans la lutte contre la pauvreté,  ne juge jamais un projet  si elle ne dispose pas tous les paramètres déterminants. 

Le ministre a fait savoir que seules trois institutions financières ont été saisies par le Sénégal pour le financement du Ter, à savoir la Banque africaine de développement (BAD), la Banque islamique de développement (BID) et l’Agence française de développement (AFD).  Elles ont reçu  le programme fonctionnel, le dossier technique comprenant les études  de trafic, le modèle financier, les études de rentabilité, etc. 

Et après une étude minutieuse  de tous ces paramètres, elles ont approuvé sans réserve la rentabilité du projet de TER et se sont engagées à le financer. 

M. Kane d’ajouter, que même si la Banque mondiale avait fait une étude sur le projet de TER,  elle l’aurait d’abord partagée avec l’Etat du Sénégal, avant de la rendre publique comme elle le fait toujours.  

Pour finir, suivant toujours le Ministre des Infrastructures, ce n’est pas la Banque mondiale  qui a émis de jugement sur le projet TER, mais c’est plutôt un de ses agents qui a émis une opinion personnelle qui n’est sans doute pas la position officielle de la Bm. Pour lui, cet officiel  aurait donc dû s’astreindre à un devoir de réserve concernant un projet pour lequel, la Banque n’a pas été consultée et par conséquent n’avait pas tous les éléments pertinents d’appréciation.   

En outre, Mansour Elimane Kane rappelle que le projet de TER a été défini en parfaite complémentarité avec le projet de Bus Rapid Transit (BRT) dont les infrastructures ont été entièrement financées  par la Banque mondiale. Il estime ainsi qu’il appartient à la Banque mondiale d’en tirer toutes les conclusions qui s’imposent. Suivant le ministre des Transports, avec le projet du Ter, le gouvernement apportera une réponse structurante au problème de la mobilité urbaine dans l’agglomération dakaroise, en proposant une offre de transport de masse adaptée aux besoins de déplacements sans cesse croissants des populations. M. KANE de révéler que le taux de rentabilité interne (TRI) du projet TER est compris entre 12 et 16%, quel que soit le scénario d’exploitation qui sera retenu. Avant d’affirmer avec force  que  le TER est un projet rentable pour l’exploitation et surtout pour l’économie du Sénégal.

Source: L'Observateur


affaire_de_malade

38 Commentaires

  1. Auteur

    Avis.

    En Juillet, 2017 (23:07 PM)
    Revoila mr kane, vraiment ce gars la n a rien compris je me demande s il est a la hauteure des taches qui lui sont dediees. si jusqu a present il semble etre le seul a croire que c est un investissement rentable, il n a qu a nous dire tout simplement qu il fait partie des actionnaires encagoules qui dilapident notre argent en donnant ce marche au soumissionnaire le plus chere et continu a garde son poste alors que l ex ministre de l energie qui defendait nos interets en demendant a total de proposer des offres superieues ou egales a ces concurants c est vu tout simplement demis de ces fonctions.Oû allons nous et qui sommes nous?diadieuf wayyye.

  2. Auteur

    Diomina

    En Juillet, 2017 (23:38 PM)
    Vraiment honteux, Mr le ministre! Ce taux de rentabilité de 12-16% est basé sur quelle hypothèse de traffic journalier? Plus de 100.000 passagers? Si c'est le cas c'est du rêve car jamais ce traffic ne serait réalisé, ce qui bien entendu plomberait lourdement le taux de rentabilité que vous evoquez. Vous savez très bien que jamais la BM n'aurait accepté de participer au financement de ce projet car son conseil d'administration aurait exigé un taux de rentabilité crédible et à plus de 12%. Ce projet est le pire projet qui sera réalisé au senegal. Sa pérennisation va requérir la mobilisation, hélas, de nos ressources de gas/pétrole pendant longtemps.....et bien entendu les français assureront la conduite technique et managériale pendant longtemps, longtemps...je n'arrive JAMAIS à comprendre ce qui a piqué Macky pour s'engager dans une pareille folie...suis sur qu'en FRANCE et dans le monde, les avertis s'interrogent...quelle folie!! Suis triste et très fâché contre Macky Sall...mon pauvre pays! Enfin, Mr le ministre, êtes vous prêt à organiser un débit télévisé national avec possibilité de questions réponses avec les auditeurs? Oserez vous?
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (23:48 PM)
    DOUL REKK. MEME LES LYCEENS SAVENT QUE CEST UN PROJET QUI NE SERA JAMAIS RENTABLE. 57 DE KILOMETRES POUR PRESQUE 600 MILLIARDS LA OU LE NEGERIA DEPENSE MOINS POUR PLUS DE 200 KILOMETRES DE TGV. CE REGIME DOIT DEGAGER
    {comment_ads}
    Auteur

    Lysa

    En Juillet, 2017 (00:46 AM)
    en somme,vous preferez le cercueil roulant(le petit train bleu) au TER!

    car ce TER vient juste en remplacement du tas de ferraille bleu qui est devenu dangereux pour tout le monde : les voyageurs et les riverains de la voie ferrée

    il ne faut pas confondre l'opposition à Macky sall et la securité et le confort des populations

    le Senegal a besoin d'une opposition credible

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (02:40 AM)
    un TER qui traverse Benn barak, thiaroye, yeumbeul c'est comme porter un smoking dernier cri et traverser à dos d'âne l'autoroute péage

    Auteur

    Diomina

    En Juillet, 2017 (03:32 AM)
    Seneweb - ah bon, vous supprimez mon commentaire, le premier commentaire. Désolé mais ce que je dis est vrai....j'imagine cela dérange nos amis français ou leurs représentants.... mais la BM a bel et bien raison de ne pas y mettre ses fonds. À croire que notre pays ne nous appartient plus..ah la FRANCE!
    {comment_ads}
    Auteur

    Allo

    En Juillet, 2017 (06:01 AM)
    Dans 5 ans, ce ministre devra faire face à justice sénégalaise si ce qu'il soutient aujourd’hui s'avère complètement faux.

    Peace
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (08:32 AM)
    Si leTER facilite la mobilite urbaine je suis pour.A quoi nous a servi le fameux monument de la Decadence.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (09:00 AM)
    Prolonger le train jusqu'a saint louis ou tamba.rehabiliter tout le réseau ferroviaire du pays. Ca c urgent. Et non arrêter un petit train de banlieue juste a diass . Et le reste du pays on fait koi? Attendre 100 ans ou + encore pour voir un train ???
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (09:45 AM)
    Le TER est-il une urgence pour notre pays quand on a des difficultés de se rendre en Casamance, quand on a des problèmes pour rallier Tamba, Kédougou et toutes les autres contrées du Sénégal qui souffrent de leur isolement.

    L'autoroute DAKAR-Tamba-Ziguinchor avec un embranchement vers Kedoudougou n'est-il pas plus urgent afin d'assurer une libre circulation sur l'ensemble du territoire national et favoriser un développement de toute cette partie du Sénégal. cela facilitera l'acheminement de la production agricole de toutes ces contrées à travers le Sénégal. d'où une redynamisation économique qui impactera directement les populations.

    En ce qui concerne le TER, je me pause la question si ses locomotive vont fonctionner à l'électricité si c'est le cas sommes-nous sûr de disposer de la production d'électricité nécessaire pour le faire fonctionner? Ou bien on va délester les quartiers de la banlieue pour servir le TER en priorité.

    L'autoroute de la corniche du Sénégal, Dakar-Saint-Louis-Podor-Matam-Bakel-Tamba sera d'un grand intérêt pour les populations et aura un meilleur impact économique sur cette même population que le ce TER et si on y ajoute l'autoroute du centre Dakar-Kaolack qui pourrait être connecté au second via Matam ou ailleurs, alors tout le Sénégal pourra bénéficier d'une libre circulation des personnes et des biens su l'ensemble du territoire national.

    D'où encore la question: Le TER est-il une priorité?

    {comment_ads}
    Auteur

    Tab

    En Juillet, 2017 (10:12 AM)
    Khana nous senegalais nous ne sommes pas ambitieux

    Je veux un senegal avec métro avec tgv avec ter avec des immeubles de dubai, de Kathryn de Chine, je veux un senegal moderne, un senegal avec des aéroports modernes, même quand tu te déplaces de région en région tu prends un tgv ou un avion

    Les toubabs, les arabes ne sont pas plus important, plus ambitieux, nous aussi senegalais nous nous voulons lou bakh

    Tout ceci à un prix

    Donc merci Wade merci macky pour les projets modernes que vous avez pour le senegal

    Un tgv chinois et ter y'a pas photo, une chaussure chinoise et une chaussure italienne ce n'est pas pareille donc ne comparer pas notre ter et le tgv nigerian
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (11:06 AM)
    La rentabilité socio-économique du TER est avérée. La congestion coûte à l'économie nationale 100 milliards par an (étude de la banque mondiale fin des années 90. Ca a dû s'aggraver !). Avec les prêts à taux très favorables des bailleurs sur des durées de remboursement de 30 ans, le niveau de remboursement peut être estimé à 25 milliards par an. Entre perdre plus de 100 milliards par an et en rembourser 25, je dis bravo pour la vision et le ledearship sénégalais. Bravo Monsieur le Ministre! Keep it Up ! Nous mesurons l'importance de vos innovations et des projets livrés pour la performance de notre économie.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (12:01 PM)
    et si certains sénégalais refusaient le développement....le ter est un acte révolutionnaire qui va booster l'économie du pays.lLe Senegal doit demander le départ de ce fonctionnaire,il faut que nos autorités sachent être fermes face á ces incorrects de la banque mondiale.
    Auteur

    Diomina

    En Juillet, 2017 (12:38 PM)
    Au commentaire no 10 - Le gros problème du Senegal, et depuis bien longtemps, est le manque d'économistes de classe internationale qui travaillent avec ou dans le gouvernement. Je ne parle pas de spécialistes des impôts ou de banquiers ou financiers. Je ne connais pas un seul « économiste » du gouvernement capable d’articuler le bien fondé économique de ce TER! C’est vrai que le pire gouvernement dans ce contexte a été celui de Wade… le père de Macky. Plus j’observe ce gouvernement, plus je réalise que sa stratégie est de « gager » les futures recettes de gaz et pétrole pour endetter le pays dans des proportions inégalées et investir sans retenue dans les infrastructures. Ce que le gouvernement ne réalise pas (ou s’en fout) est que ces investissements vont générer des coûts d’entretien et de réhabilitation que l'économie ne saura supporter. Ce fameux coût de 100 milliards de pertes pour l’économie dues au déficit d’infrastructures (qui est d’ailleurs une étude de la BM) ne signifie pas qu’il faut investir n’importe comment. La démarche judicieuse est de se dire, au vu de ce coût de 100 milliards de perte, quelle est la meilleure alternative (notamment en terme de rapport coût/efficacité) pour régler ce problème…On vous a convaincu qu’il faut un TER? Ce machin que le senegal ne pourra pas gérer techniquement pendant des décennies? Ce machin qui nécessite un transport de passagers de plus de 100.000 par jour pour espérer être rentable? Plus de 100.000 passagers par jour, soit près de 2 fois le stade LSS rempli. Vous vous rendez compte? Dans un pays sérieux, un tel projet ferait l’objet de discussions nationales techniques (économistes, spécialistes de transport, spécialistes d’environnement) tant à l’assemblée que dans la presse.Un pays qui a à peine un revenu par tête de 1.100 dollars s’endetter à concurrence de 1 milliards d’Euros pour un train de très haute technologie…..un ami économiste de Singapour me disait « je comprends pourquoi l’Afrique a des difficultés ». La clé de la réussite au senegal est très simple: un - disposer d’une administration publique qui fonctionne. Notre administration était passable du temps de Diouf, mauvaise du temps de Wade, et complètement par terre avec Macky. Macky le reconnaît tacitement en confiant le PUDC au PNUD…une vraie humiliation! deux - disposer d’un climat des affaires compétitif, ce qui aussi requière des compétences techniques et un combat rude contre la mauvaise gouvernance. Vous vous imaginez un pays où les députés les moins payés gagnent par mois (1.500.000) près de 30 fois le revenu annuel moyen par tête ( 660.000)….et puis siègent rarement au parlement…

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (13:03 PM)
    Au commentaire no 10 - Le gros problème du Senegal, et depuis bien longtemps, est le manque d'économistes de classe internationale qui travaillent avec ou dans le gouvernement. Je ne parle pas de spécialistes des impôts ou de banquiers ou financiers. Je ne connais pas un seul « économiste » du gouvernement capable d’articuler le bien fondé économique de ce TER! C’est vrai que le pire gouvernement dans ce contexte a été celui de Wade… le père de Macky. Plus j’observe ce gouvernement, plus je réalise que sa stratégie est de « gager » les futures recettes de gaz et pétrole pour endetter le pays dans des proportions inégalées et investir sans retenue dans les infrastructures. Ce que le gouvernement ne réalise pas (ou s’en fout) est que ces investissements vont générer des coûts d’entretien et de réhabilitation que l'économie ne saura supporter. Ce fameux coût de 100 milliards de pertes pour l’économie dues au déficit d’infrastructures (qui est d’ailleurs une étude de la BM) ne signifie pas qu’il faut investir n’importe comment. La démarche judicieuse est de se dire, au vu de ce coût de 100 milliards de perte, quelle est la meilleure alternative (notamment en terme de rapport coût/efficacité) pour régler ce problème…On vous a convaincu qu’il faut un TER? Ce machin que le senegal ne pourra pas gérer techniquement pendant des décennies? Ce machin qui nécessite un transport de passagers de plus de 100.000 par jour pour espérer être rentable? Plus de 100.000 passagers par jour, soit près de 2 fois le stade LSS rempli. Vous vous rendez compte? Dans un pays sérieux, un tel projet ferait l’objet de discussions nationales techniques (économistes, spécialistes de transport, spécialistes d’environnement) tant à l’assemblée que dans la presse.Un pays qui a à peine un revenu par tête de 1.100 dollars s’endetter à concurrence de 1 milliards d’Euros pour un train de très haute technologie…..un ami économiste de Singapour me disait « je comprends pourquoi l’Afrique a des difficultés ». La clé de la réussite au senegal est très simple: un - disposer d’une administration publique qui fonctionne. Notre administration était passable du temps de Diouf, mauvaise du temps de Wade, et complètement par terre avec Macky. Macky le reconnaît tacitement en confiant le PUDC au PNUD…une vraie humiliation! deux - disposer d’un climat des affaires compétitif, ce qui aussi requière des compétences techniques et un combat rude contre la mauvaise gouvernance. Vous vous imaginez un pays où les députés les moins payés gagnent par mois (1.500.000) près de 30 fois le revenu annuel moyen par tête ( 660.000)….et puis siègent rarement au parlement…

    {comment_ads}
    Auteur

    Edgar

    En Juillet, 2017 (13:07 PM)
    Vous n arrivez pas à organiser des bus corrects pour ltoutes les regions du Sénégal et vpus venez nous parler de ter ...

    Vraiment je demande à voir !

    Même l informel fait mieux que le gouvernement en matière de transports !
    {comment_ads}
    Auteur

    Edgar

    En Juillet, 2017 (13:07 PM)
    Vous n arrivez pas à organiser des bus corrects pour ltoutes les regions du Sénégal et vpus venez nous parler de ter ...

    Vraiment je demande à voir !

    Même l informel fait mieux que le gouvernement en matière de transports !
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (13:10 PM)
    Au commentaire no 10 - Le gros problème du Senegal, et depuis bien longtemps, est le manque d'économistes de classe internationale qui travaillent avec ou dans le gouvernement. Je ne parle pas de spécialistes des impôts ou de banquiers ou financiers. Je ne connais pas un seul « économiste » du gouvernement capable d’articuler le bien fondé économique de ce TER! C’est vrai que le pire gouvernement dans ce contexte a été celui de Wade… le père de Macky. Plus j’observe ce gouvernement, plus je réalise que sa stratégie est de « gager » les futures recettes de gaz et pétrole pour endetter le pays dans des proportions inégalées et investir sans retenue dans les infrastructures. Ce que le gouvernement ne réalise pas (ou s’en fout) est que ces investissements vont générer des coûts d’entretien et de réhabilitation que l'économie ne saura supporter. Ce fameux coût de 100 milliards de pertes pour l’économie dues au déficit d’infrastructures (qui est d’ailleurs une étude de la BM) ne signifie pas qu’il faut investir n’importe comment. La démarche judicieuse est de se dire, au vu de ce coût de 100 milliards de perte, quelle est la meilleure alternative (notamment en terme de rapport coût/efficacité) pour régler ce problème…On vous a convaincu qu’il faut un TER? Ce machin que le senegal ne pourra pas gérer techniquement pendant des décennies? Ce machin qui nécessite un transport de passagers de plus de 100.000 par jour pour espérer être rentable? Plus de 100.000 passagers par jour, soit près de 2 fois le stade LSS rempli. Vous vous rendez compte? Dans un pays sérieux, un tel projet ferait l’objet de discussions nationales techniques (économistes, spécialistes de transport, spécialistes d’environnement) tant à l’assemblée que dans la presse.Un pays qui a à peine un revenu par tête de 1.100 dollars s’endetter à concurrence de 1 milliards d’Euros pour un train de très haute technologie…..un ami économiste de Singapour me disait « je comprends pourquoi l’Afrique a des difficultés ». La clé de la réussite au senegal est très simple: un - disposer d’une administration publique qui fonctionne. Notre administration était passable du temps de Diouf, mauvaise du temps de Wade, et complètement par terre avec Macky. Macky le reconnaît tacitement en confiant le PUDC au PNUD…une vraie humiliation! deux - disposer d’un climat des affaires compétitif, ce qui aussi requière des compétences techniques et un combat rude contre la mauvaise gouvernance. Vous vous imaginez un pays où les députés les moins payés gagnent par mois (1.500.000) près de 30 fois le revenu annuel moyen par tête ( 660.000)….et puis siègent rarement au parlement…

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (13:12 PM)
    Ce fameux coût de 100 milliards de pertes pour l’économie dues au déficit d’infrastructures (qui est d’ailleurs une étude de la BM) ne signifie pas qu’il faut investir n’importe comment. La démarche judicieuse est de se dire, au vu de ce coût de 100 milliards de perte, quelle est la meilleure alternative (notamment en terme de rapport coût/efficacité) pour régler ce problème…On vous a convaincu qu’il faut un TER? Ce machin que le senegal ne pourra pas gérer techniquement pendant des décennies? Ce machin qui nécessite un transport de passagers de plus de 100.000 par jour pour espérer être rentable? Plus de 100.000 passagers par jour, soit près de 2 fois le stade LSS rempli. Vous vous rendez compte? Dans un pays sérieux, un tel projet ferait l’objet de discussions nationales techniques (économistes, spécialistes de transport, spécialistes d’environnement) tant à l’assemblée que dans la presse.Un pays qui a à peine un revenu par tête de 1.100 dollars s’endetter à concurrence de 1 milliards d’Euros pour un train de très haute technologie…..un ami économiste de Singapour me disait « je comprends pourquoi l’Afrique a des difficultés ». La clé de la réussite au senegal est très simple: un - disposer d’une administration publique qui fonctionne. Notre administration était passable du temps de Diouf, mauvaise du temps de Wade, et complètement par terre avec Macky. Macky le reconnaît tacitement en confiant le PUDC au PNUD…une vraie humiliation! deux - disposer d’un climat des affaires compétitif, ce qui aussi requière des compétences techniques et un combat rude contre la mauvaise gouvernance. Vous vous imaginez un pays où les députés les moins payés gagnent par mois (1.500.000) près de 30 fois le revenu annuel moyen par tête ( 660.000)….et puis siègent rarement au parlement…
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (13:25 PM)
    Suis maintenant suffisamment conforté qu'il se passe quelque chose de sérieux dans la politique économique au Senegal. Comptez sur nous, on ne va pas se taire. Il est maintenant clair qu'on ne se développera jamais avec la France et à nous sénégalais de prendre nos responsabilités. Heureusement les médias sont accessibles, et il existe des patriotes siffisamment capables de discerner des analyses qui tiennent la route! Votre censure, Seneweb en dit long sur la volonté de la FRANCE et alliés à nous maintenir sous l'eau! Allez y, censurer ce message.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (13:29 PM)
    Monsieur le ministre dites nous le prix du billet dakar diass... ce que vs refusez de faire. il sera facile de calculer et de voir si le ter est rentable.

    ns avons l autoroute a peage la plus chere du monde. ns aurons aussi le ter le plus cher du monde. et comme tjrs a cause des commissions. au lieu d en prendre 2 a 5%; nos dirigent en demandent entre 30 et 50%...
    Auteur

    Pourquoi Censurer

    En Juillet, 2017 (13:33 PM)
    Au commentaire no 10 - Le gros problème du Senegal, et depuis bien longtemps, est le manque d'économistes de classe internationale qui travaillent avec ou dans le gouvernement. Je ne parle pas de spécialistes des impôts ou de banquiers ou financiers. Je ne connais pas un seul « économiste » du gouvernement capable d’articuler le bien fondé économique de ce TER! C’est vrai que le pire gouvernement dans ce contexte a été celui de Wade… le père de Macky. Plus j’observe ce gouvernement, plus je réalise que sa stratégie est de « gager » les futures recettes de gaz et pétrole pour endetter le pays dans des proportions inégalées et investir sans retenue dans les infrastructures. Ce que le gouvernement ne réalise pas (ou s’en fout) est que ces investissements vont générer des coûts d’entretien et de réhabilitation que l'économie ne saura supporter. Ce fameux coût de 100 milliards de pertes pour l’économie dues au déficit d’infrastructures (qui est d’ailleurs une étude de la BM) ne signifie pas qu’il faut investir n’importe comment. La démarche judicieuse est de se dire, au vu de ce coût de 100 milliards de perte, quelle est la meilleure alternative (notamment en terme de rapport coût/efficacité) pour régler ce problème…On vous a convaincu qu’il faut un TER? Ce machin que le senegal ne pourra pas gérer techniquement pendant des décennies? Ce machin qui nécessite un transport de passagers de plus de 100.000 par jour pour espérer être rentable? Plus de 100.000 passagers par jour, soit près de 2 fois le stade LSS rempli. Vous vous rendez compte? Dans un pays sérieux, un tel projet ferait l’objet de discussions nationales techniques (économistes, spécialistes de transport, spécialistes d’environnement) tant à l’assemblée que dans la presse.Un pays qui a à peine un revenu par tête de 1.100 dollars s’endetter à concurrence de 1 milliards d’Euros pour un train de très haute technologie…..un ami économiste de Singapour me disait « je comprends pourquoi l’Afrique a des difficultés ». La clé de la réussite au senegal est très simple: un - disposer d’une administration publique qui fonctionne. Notre administration était passable du temps de Diouf, mauvaise du temps de Wade, et complètement par terre avec Macky. Macky le reconnaît tacitement en confiant le PUDC au PNUD…une vraie humiliation! deux - disposer d’un climat des affaires compétitif, ce qui aussi requière des compétences techniques et un combat rude contre la mauvaise gouvernance. Vous vous imaginez un pays où les députés les moins payés gagnent par mois (1.500.000) près de 30 fois le revenu annuel moyen par tête ( 660.000)….et puis siègent rarement au parlement…

    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2017 (13:39 PM)
    Pourquoi avez vous peur des analyses sur la politique de mon pays? Le senegal est si important pour la grande économie française (????) - What a shame !
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (13:47 PM)
    Ce qu'il faut comprendre c'est que si on veut promouvoir des liens économiques forts avec une nation qui n'aime pas la compétition, on fonce dans le trou...On sait que la FRANCE n'aime pas compétir, mais c'est vrai qu'elle trouvera des alliés en Afrique, notamment au senegal et en Côte d'Ivoire. À nous analystes d'aller en croisade contre cette ignominie, trop c'est trop. Le travail se fera de l'intérieur. Stay tuned !
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:07 PM)
    Au moins le ter nous sert de transports le monument de la renaissance sert a quoi
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (15:21 PM)
    le probléme de Ter est que son parccours est flou et le gouvernement ne parle que du premier trajet Dakar -Diamniadio et le second qui va vers Diass s'il passe à coté de l'autoroute à péage ne serait jamais rentable d'abord la zone comprise entre Sébikhotane et Diass est inhabitée il y a l'obstacle des colines de Diass pour les travaux qui vont couter plus chers

    Pour que le Ter soit rentable il serait préférable de l'aligner a coté de l'ancienne ligne de chemin de fer à partir de du KM50 faire une bretelle vers Diass en contournant les collines l'autre voie va aller vers Thiés puis dans le future suivre l'ancienne ligne jusqu'à Tamba
    {comment_ads}
    Auteur

    Alstom Pédagogie

    En Juillet, 2017 (15:49 PM)
    BLABLABLA

    1-18/07/2017 à 12:08/2,6 milliards d'euros

    alstom a présenté à une délégation de la RTA (l'Autorité des routes et des transports de Dubaï), la maquette grandeur nature des trains Metropolis.

    Le contrat avec la RTA va permettre de concevoir et de construire l'extension de la ligne rouge du métro de Dubaï et permettra d'améliorer le système de l'actuelle ligne.

    Le projet, également appelé Route 2020, s'élève au total à 2,6 milliards d'euros. La part d'Alstom représente la moitié de cette somme.



    2-13/07/2017 à 09:10

    Alstom (+1,92% à 31,34 euros) a réalisé un chiffre d'affaires du premier trimestre 2017/2018 clos fin juin de 1,856 milliard d'euros, en hausse de 6 % (+5 % à structure et taux de change constants). L'activité a été soutenue principalement la livraison de trains régionaux en France et en Suède, de trains à grande vitesse en France et en Italie, l'avancement du système du métro de Riyad en Arabie Saoudite, du projet PRASA en Afrique du Sud, d'un contrat de maintenance au Royaume-Uni et le début de l'extension du système de métro de Dubaï aux Emirats Arabes Unis.



    Au premier trimestre, Alstom a également enregistré 1,9 milliard d'euros de commandes, contre 0,9 milliard d'euros sur la même période l'année dernière.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (16:57 PM)
    je ne vais jamais critiquer nos politiciens,quand ils dépensent de l'argent ,pour des infrastructures,les rails doivent être etendus ,sur le reste du territoire,quel qu'en soit le coüt.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (16:58 PM)
    Mr Kane s'enfonce lui même.

    les Senegalais et le monde ont le droit et le devoir d'avoir une opinion en tout ce qui concerne les projets de l'Etat.

    Meme si vous étes les responsables et les autorités,il y'a d'autres gens capables d’évaluer des projets ,et quelque fois mieux que vous.Donc. la bonne démarche serait d’être transparent et de donner tous les elements qui permettent d’évaluer avec objective.

    Vous reprochez aux gens d'extrapoler.Vos critères d’évaluation et vos mesures ne sont pas nécessairement les seuls.

    Cette histoire de dire aux gens ,Taisez vous, vous n'etes pas habilite a parler n'est pas democratique. Si c'est pour l'interet des senegalais que ces projets sont menes,ils ont bien le droit a l'information....On n'est plus dans un monde ou se laisssent aller a 'erreur...On suit deja nos marabouts aveuglement et ca suffit.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (17:53 PM)
    Mr Kane je suis de tout coeur avec vous . Mefiez de ces pessimistes qui nont aucube ambition pour le developement,Ils passent tout leur temps a critiquer et ne font rien. 15 ans de travail a la banque mondiale nest pas vaine et nest pas donne a tout le monde.Ils veulent toujours rester au meme niveau de lan 1.. O n dirait que le Senegal REFUSE LE developement et ne merite pas les outils de developement dont disposent les autres pays , Cette dame de la banque mondiale nest pas plus eduquee que toi et au contraire elle na meme pas obtenu les donnees de letude du plan avant de critiquer,. ce qui est loin detre scientifique et objective

    merci pour un Senegal qui bouge
    {comment_ads}
    Auteur

    Arissoi

    En Juillet, 2017 (18:30 PM)
    Ter = MACKY SALL =.FOUTAISES



























     :roadrunner: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (18:50 PM)
    Ce Monsieur a une mauvaise reputation a WASHINGTON, DC..... un coureur de JUPONS, un menteur et un dribleur.. Ces gens faux comment peuvent ils diriger un Ministere.. .FENNN REKK... ATHIOU PENALEE
    {comment_ads}
    Auteur

    Mamadou Diagne

    En Juillet, 2017 (19:38 PM)
    Sous la cagoule anonyme tout le monde peut dire ce qu'il veut. Aussi Monsieur le Ministre, dire que la Banque mondiale ne dispose pas de l'étude de votre projet, me parait peu sérieux.

    Si vous y avez fait carrière pendant 15 ans vous disqualifie encore plus à mes yeux car c'est une institution qui n'a jamais rien réussie, elle et son corollaire le FMI.

    Votre TER et son terminus l'aéroport Blaise DIAGNE ne seront jamais rentables avec ces couts de financement.

    Pour 50 Km rénover le rail colonial Dakar St Louis , Kaolack Tamba sans oublier Diourbel Touba sera plus profitable aux sénégalais en général, car encore une fois Dakar et sa Banlieue ne sont pas le Sénégal.

    A 1000 milliards pour 57 km dites moi combien de temps il faudra pour arriver à Tamba ou St Louis?

    Quand est ce qu'il faudra financer l'agriculture pour espérer atteindre l'autosuffisance alimentaire?

    Et puis rien qu'a voir les date on y voit le calendrier bassement politique (2019 année électorale).

    Un homme d'état pense à l'avenir, et conçoit des projets cohérents dont il n'est pas sur de procéder à l’inauguration, mais son nom figurera dans les bonnes pages de l'histoire.

    L'homme politique ne calcule que pour les prochaines élections, à l’instar de notre équipe dirigeante actuelle.



    Pour les nullards nichés à l'APIX il parait que ce sont des experts, alors qu'ils nous expliquent gentiment sans énervement aucun comment et où ils vont développer la vitesse annoncée de 160Km/h sur 57Km de ligne avec semble t'il 16 stations!!!



    L'aéroport de Diass ne sera pas rentable lui aussi décidément, Le Sénégal mon beau pays n'a jamais pu se tailler de bon dirigeants.



    Le Vieux Président Wade et son cher RIMKA a tenu coute que coute faire ravaler sa langue à Tanor & autre Abdou Rahim Agne qui traitait ses projets d'éléphants blancs.



    Un montage financier qui fait de Dakar la destination la plus cher au monde, pour cause de taxes sur les billets.

    Au départ de Paris il est moins cher d'aller à Nairobi avec 8h de vol, que de venir à DKR pour 5h. Demander aux hotelier 'sil y a de la bousculage sur les résa?



    A DIASS le traffic de Yoff amputé des vols militaires y sera transféré, et voyez vous Yoff que je connais bien n'a d"activité que le matin de 7h à 10h pour les vols vers l'Afrique et Zigunichor, Praia ou Bissau etc...



    La soirée les vols venant d'Europe sont programmés pour arriver ici et repartir juste à temps pour atterrir à Roissy vers 5 h du matin. Tenez vous bien en Europe le repos est sacré, les aéroports ferment de 23 h à 5 h du matin.



    Mr Le ministre renseigner vous seul l'aéroport de Mulhouse est ouvert aux opérations nocturnes pour les vols frets de DHL et autres pour le ravitaillement des usines Peugeot.

    Vous avez fait 15 ans à la Banque mondiale en qualité de quoi? La réponse peut être déterninante car vous n'avez été prolixe à cet effet, car Mactar Diop la question n'a pas été nécessaire.

    J"ai fait 10 ans de carrière à la SITA (Société Internationale des Télécommunications Aéronautiques) en tant que responsable technique.je connais un tout petit peu de l'aviation civile.

    Donc pour Diass le mal est déjà fait, n"en rajoutons pas pendant qu'il est encore temps.

    Ah!!! quel sentiment de pitié j'ai éprouvé pour le vieux président qu'il a inauguré son bébé avant date comme sentant fin d'un règne n'a voulu laisser ce plaisir à quiconque!



    Je ne suis avec personne car mon parti est le Sénégal, quand j'allais à Paris il n'y avait pas le visa d'entrée mais il y avait le visa de sorti avec Léo le poète et je n'ai jamais voulu y rester.

    Par contre j'applaudi à tout rompre le PUDC qui profite bien à des sénégalais du pays profond. Bravo!!!

    Pour TER à bas comme dirait Sékou TOURE.





    Auteur

    Foulbés!

    En Juillet, 2017 (19:57 PM)
    Il y a de nombreux étrangers, à commencer par les Africains, qui ne connaissent rien du Sénégal éternellement archi-pluriel en tout de tout en TOUT,

    car se limitant à croire aux crétineries, bruits, tintamarres, mensonges que crachent sans arrêt certains-es-certainement-certains-es pour masquer leurs tares tarées.

    Le Sénégal vrai ce ne sont pas certains-es-certainement-certains-es et leurs crétineries crétines.

    Le Ministre de la République, l'honorable KANE, a donné une réplique nette et explicitement explicite

    à cette fonctionnaire internationale qui a là une occasion occasionnelle pour changer son regards tordu sur le Sénégal, pour enfin découvrir le Sénégal vraiment vrai.

    pour aborder avec respect, sérieux, politesse les dignes-nobles peuples sénégalais, qui ne s'exhibent jamais, ne s'adonnent jamais à des bavardages-fanfaronnades-vantardises, comme certains-es-certainement-certains-es.

    Il faut absolument agir pour que cette dame, fonctionnaire internationale, ne remette plus ses pieds au Sénégal, et ne s'occupe plus jamais des affaires du Sénégal.

    Il faut que ces gens apprennent à faire la différence entre ce qu'ils voient-entendent.sentent de la part de certains-es-certainement-certains-es,

    et les réalités réellement réelles du Sénégal éternellement archi-pluriel en tout de tout en TOUT.

    Certains-es-certainement-certains-es sont certains-es-certainement-certains-es.

    Les dignes-nobles peuples sénégalais, à jamais INcertainisables, sont les dignes-nobles peuples sénégalais à jamais INcertainisables.

    La différence différente, les diversités diverses sont donc à la fois abyssales et vertigineuses!

    FOULBES!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (20:24 PM)
    LA BANQUE N ONT ABSOLUMENT RIEN A DIRE. ELLE A DEMOLIE LCHEMIN DE FER EN AFRIQUE DE L OUEST; ICI PAS DE RENTABILITE IMMEDIAT .ON TRAVAILLE POUR LE FURUR. SURTOUT DEMAIN FAIRE DES RACCORDEMENT AVEC CE PROJET EN COURS POUR ALLER PARTOUT AU SENEGAL AVEC LE TRAIN RAPIDE ET DANS LA SOUS REGION; EN AVANT EN AVANT
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avant Toute

    En Juillet, 2017 (20:25 PM)
    " trop de réflexion tue l'action" Sankara Thomas :sunugaal: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (21:12 PM)
    Ridicule
    Auteur

    Alstom

    En Juillet, 2017 (21:24 PM)
    Les affaires roulent pour Alstom. Neuf mois à peine après avoir menacé de fermer son usine de motrices TGV de Belfort faute de commandes suffisantes de la part de la SNCF, le fabricant français de matériel ferroviaire a annoncé ce jeudi des résultats financiers canon pour son dernier exercice annuel 2016/2017 clos le 31 mars. Sur cette période, le groupe a engrangé pour 10 milliards d'euros de commandes, portant son carnet à «un record» de 34,8 milliards d'euros, et engrangé 289 millions d'euros de profits, sur un chiffre d'affaires de 7,3 milliards en hausse de 6%. «Les comptes sont bons, c'est le résultat de la réussite de notre stratégie opérationnelle sur des marchés solides. Notre métier, celui de la mobilité, est tiré par la croissance mondiale des villes qui ont une forte demande de transports publics ferroviaire», a tranquillement déroulé le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, lors d'une conférence de presse au siège de l'entreprise à Saint-Ouen.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email