Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Pikine, Guédiawaye et Rufisque : Soixante milliards de francs pour améliorer la mobilité urbaine

Single Post
Pikine, Guédiawaye et Rufisque : Soixante milliards de francs pour améliorer la mobilité urbaine
Dans le but d’améliorer les conditions de desserte de Pikine, de Guédiawaye et de Rufisque et d’alléger la pression exercée sur la Route nationale, l’Etat, en collaboration avec les collectivités locales et avec l’appui des bailleurs de fonds va finaliser le projet de construction d’une voirie intercommunale dans Dakar d’un montant estimé à environ 60 milliards de francs.Le ministre délégué de la Décentralisation et des Collectivités locales qui a visité le circuit de cette voirie a été surpris de constater que les populations ont réalisé des constructions sur le tracé de l’ouvrage.

Les villes de Dakar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque vont bientôt bénéficier du programme de voirie intercommunale qui devrait permettre de faciliter la mobilité urbaine à l’intérieur de Dakar. Ce programme, d’un coût global d’environ 60 milliards de francs, vise à doter la Communauté des agglomérations de Dakar (Cadak) et la Communauté des agglomérations de Rufisque (Car) de nouvelles routes intérieures afin d’améliorer les infrastructures. Il sera réalisé avec l’appui de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement (Afd).

Aliou Sow, ministre délégué à la décentralisation et aux collectivités locales, qui a visité samedi dernier l’itinéraire du projet en compagnie des autorités municipales, administratives, des bailleurs de fonds et des techniciens de l’Agence de développement municipal, s’est beaucoup félicité de la qualité du projet de six tronçons entre Dakar et Rufisque. Des axes considérés par les concepteurs du projet comme prioritaires pour la mobilité urbaine et l’amélioration de la fluidité du trafic. ‘Ce projet est d’une importance capitale pour les populations. Il devrait, à terme, permettre d’améliorer les conditions de desserte de Pikine et de Guédiawaye, de Rufisque et d’alléger la pression exercée sur la Route nationale 1, à côté de l’autoroute à péage’, a déclaré Aliou Sow. Cependant, le ministre et sa délégation ont été surpris de constater des occupations anarchiques des sites que doivent traverser ces infrastructures. ‘Nous avons constaté, à notre grande surprise, qu’il y a eu beaucoup de constructions non conformes aux exigences relatives à la construction de cette voirie intercommunale’, a dit le ministre Aliou Sow. Conscient de la nécessité de renforcer l’intercommunalité, le ministre invite les maires et les autorités administratives à sensibiliser les populations riveraines sur le respect des circuits déjà identifiés afin qu’on ‘ne soit pas obligé d’en arriver à des déguerpissements’.

En effet, le projet d’étude étant ficelé depuis 2004 avec des circuits bien identifiés, certaines populations se sont, entre temps, installées sur des sites sur lesquels devrait passer cette voirie. C’est pourquoi, le ministre pense qu’il faut agir vite avant que d’autres populations qui voudront se faire indemniser, n’occupent d’autres emprises. Pour sa part, le Directeur général de l’Agence de développement municipale (Adm), Mohamed Kabir Sow, informe qu’un plan de réinstallation pour les personnes situées dans l’emprise du tronçon 5, qui vont être déplacées lors de la mise en œuvre du projet, est déjà envisagé.

Même s’ils se sont beaucoup félicités de la pertinence d’un tel projet, les maires et les préfets des localités visités n’ont pas manqué, de leur côté, de soulever leurs inquiétudes par rapport à certains axes que doit traverser le projet. Ils ont demandé aux autorités administratives d’en prendre compte avant l’exécution des travaux.

Rappelons que ce projet de voirie intercommunale est une composante du Programme de renforcement et d’équipement des collectivités locales (Precol) mis en place par le gouvernement du Sénégal dans le cadre de sa politique de décentralisation, avec un pactole de 86,3 milliards de francs Cfa. Et dans le financement de cette voirie, le Precol a dégagé 26,6 milliards de francs aux côtés des participations de l’Etat avec 20 milliards et celle des collectivités locales qui doit se situer à hauteur de 10 milliards.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email