Lundi 14 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Pirogues arraisonnées en Guinée-Bissau : le dossier ‘’fait l’objet d’un suivi permanent’’

Single Post
Pirogues arraisonnées en Guinée-Bissau : le dossier ‘’fait l’objet d’un suivi permanent’’

Les 107 membres d’équipage des pirogues arraisonnées en Guinée-Bissau ‘’sont bien traités et libres de tout mouvement’’, selon le ministère de la Pêche et de l’Economie maritime qui assure que ce dossier ‘’fait l’objet d’un suivi permanent’’.

Dans un communiqué reçu à l’APS, vendredi soir, le ministère rappelle que dans le cadre de leur mission de surveillance, les gardes côtes bissau-guinéens ont arraisonné 11 embarcations de pêche artisanale du Sénégal avec à bord 107 membres d’équipage. Ils ont été arraisonnés pour ‘’pêche sans autorisations dans les eaux sous juridiction de la République Guinée Bissau’’.
 
‘’Ce dossier fait l’objet d’un suivi permanent, en droite ligne de la tradition de coopération bilatérale exemplaire entre le Sénégal et la République de Guinée Bissau’’, assure le ministère. 
 
Il ajoute que d’après les autorités bissau-guinéennes saisies par les soins de la Direction de protection et de surveillance des pêches (DPSP), “la Commission d’arraisonnement chargée de statuer sur cette affaire, devrait se réunir dans les tout prochains jours”. 
 
Le ministère note toutefois que ‘’cette tradition de coopération ne saurait occulter le respect de la souveraineté des Etats’’ et ‘’exhorte les acteurs de la pêche à respecter les textes et règlements en vigueur des pays où ils opèrent’’. 
 
Il rappelle qu’en matière de pêche, la coopération entre les deux pays ‘’repose sur une convention à laquelle sont adossés des protocoles d’application régulièrement signés et renouvelés, en tenant compte de la souveraineté des deux Etats et des préoccupations des acteurs’’. 
 
Le ministère de la Pêche ajoute que ‘’sous ce rapport, des licences bissau- guinéennes sont annuellement mises à la disposition des pêcheurs sénégalais’’. 


Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (01:17 AM)
    Makhalla, nous Sénégalais aimons trop le poisson et nos mers ne suffisent plus avec cette forte demande qui n'est prêt de baisser
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (09:04 AM)
      mais surtout nous n'avons aucune diiscipliine, aucun respect des lois et aucun respect de autres
  2. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (10:10 AM)
    les autres aussi entrent dans notre pays sans permission.les lois sont faites pour etre transgressees.il suffit de ne pas tuer comme en mauritanie
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:03 PM)
    Personne ne peut rentrer au Sénégal sans permission mais le problème n'est pas là le problème c'est le vole du poisson des autres pays sans autorisation
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (21:43 PM)
      nos poissons à nous sont bradés avec toutes ces licences octroyés à des bateaux-usines étrangers. que voulez-vous. au lieu d'aller se faire canarder dans les eaux d'autrui exigez de notre gouvernement de faire passer en premier l'intérêt national dans la gestion de la ressource halieutique.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR