Dimanche 25 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Restriction sur les véhicules importés : L’Etat refuse de céder sur les plus de 5 ans

Single Post
Restriction sur les véhicules importés : L’Etat refuse de céder sur les plus de 5 ans

Lancé dans une politique de modernisation de son système de transport, le Sénégal refuse de revoir l’âge maximum des véhicules importés sur son territoire. Interpellé hier en plénière lors du budget de son département, le ministre en charge du Transport Terrestres, Nafy Ngom Diouf, indique que le gouvernement ne peut pas faire de concession sur cette mesure comme le réclament depuis quelques années des hommes d’affaires et émigrés. Elle estime en effet que le Sénégal ne veut pas être la poubelle des vieilles voitures bricolées et rafistolées pour circuler des décennies encore dans le pays. ‘Nous ne pouvons pas nous permettre de récupérer tous les vieux véhicules que l’on trouve à l’étranger pour les transférer au Sénégal. il nous faut un système de transport moderne.

Il y a certes de véhicules de plus de 10 ans qui circulent dans le pays, mais il faut commencer par arrêter l’hémorragie’, dit le ministre. Qui souligne néanmoins que l’Etat est en train de réfléchir sur des concessions qui pourront être faites aux émigrés désirant rentrer au pays avec leurs véhicules. ‘Avec le nouveau centre de contrôle technique, nous allons étudier le cas des émigrés qui décident de rentrer au Sénégal avec leur véhicule. Si le véhicule passe l’examen, on lui accordera une autorisation. Mais on n’acceptera pas qu’il y ait une commercialisation de véhicules de plus de 5 ans’, prévient-elle.

 

Rappelons que ces restrictions sur les importations de véhicules au Sénégal ont entraîné une forte croissance du secteur de l’automobile. Avec l’arrivée des grandes marques, et celles asiatiques, le marché est passé, en quelques années, de deux mille à plus de 6 mille voitures neuves par an.

 

Le ministre a par ailleurs annoncé aux députés que l’Etat va bientôt acquérir 485 nouveaux bus pour la société Dakar Dem Dikk. Qui, pour elle, doit revoir sa politique commerciale. ‘Il y a des besoins dans les régions. Des études ont été faites. Et il est prévu qu’en 2012, avec l’arrivée des nouveaux bus, que Dakar Dem Dikk puisse aller dans les régions’, soutient-elle.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email