Samedi 30 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Résumé de l’actualité économique internationale du lundi 22 septembre 2014

Single Post
Résumé de l’actualité économique internationale du lundi 22 septembre 2014

-COTONOU-La Bank Of Africa (BOA) Bénin, filiale du groupe bancaire du même nom, a doublé son bénéfice au premier semestre 2014 comparé à la même période de l’année 2013. Ce bénéfice est passé de 4,307 milliards FCFA au premier semestre 2013 à 8,549 milliards FCFA au premier semestre 2014, soit une progression de 100,8% (1 FCFA équivaut à 0,0020 dollar). Le produit net bancaire (équivalent du chiffre d'affaires pour une entreprise ordinaire), a connu une progression de 11,10%, à 17,204 milliards FCFA contre 15,484 milliards FCFA en 2013.

Les concours de la BOA Bénin à sa clientèle se sont établis durant la période sous revue à 322 milliards FCFA au 30 juin 2014 contre 274,6 milliards FCFA un an auparavant (plus 17,3%). Quant aux dépôts de cette clientèle, ils sont en augmentation de 16%, s'établissant à 495,4 milliards FCFA au premier semestre 2014 contre 426,6 milliards FCFA un an plus tard. Au niveau des frais généraux, on note une meilleure maîtrise de leur niveau puisqu'ils passent de 7,294 milliards FCFA en 2013 à 7,355 milliards FCFA en 2014 (plus 0,84%). Quant au résultat brut d'exploitation, il a connu une augmentation de 22,34% à 8,836 milliards FCFA.

 

-PARIS- L'agence de notation Moody's a abaissé lundi la perspective du groupe français de services parapétroliers CGG de stable à négative après la publication de résultats inférieurs aux attentes au premier semestre. Cette révision s'explique par des conditions de marché qui restent difficiles résultant d'une demande faible depuis la fin du deuxième trimestre 2013, a précisé Moody's, qui a cependant maintenu sa note à Ba3.
Au deuxième trimestre, le groupe a accusé une perte nette de 325 millions de dollars (242 millions d'euros), nettement décevante par rapport aux attentes des analystes, alors qu'il avait dégagé un bénéfice de 36 millions d'euros un an plus tôt.
Le groupe a annoncé début août la suppression de plus de 10% de ses effectifs dans le monde, dans le cadre de l'accélération de son plan de restructuration.
Moody's table néanmoins sur une perspective positive à long terme du secteur de la sismique marine. CGG a annoncé le 10 septembre avoir remporté quatre contrats de sismique marine en 3D pour plus de 80 millions de dollars. Ces études font appel à une technologie d'acquisition sismique à très large bande de fréquences.

 

-DAKAR-L’indice du chiffre d’affaires des services du Sénégal a connu une hausse de 2,9% durant les sept premiers mois de l’année 2014 par rapport à la même période de l’année 2013, indique la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) basée à Dakar. Cet indice est passé de 117,7 points en 2013 à 121,1 points en 2014. L'indice a été boosté par les branches ‘'Banques et assurances'' (plus 10,8%) et ‘'Services sanitaires'' (plus 9,8%).
Les autres services ont également contribué à la performance de l'indice avec une progression de 8,4%.
La DPEE signale néanmoins la contreperformance de la branche ‘'Services immobiliers'' avec une forte régression de 32,4% à 80,5 points contre 119,1 points durant les sept premiers mois de l'année 2013.

 

-DOUALA-Une délégation d’investisseurs suisses est attendue au Cameroun jeudi prochain en vue de discuter des opportunités d’affaires avec les autorités et les milieux d’affaires du pays. Il s'agit d'une dizaine d'investisseurs, dont les domaines de prédilection sont l'énergie, les mines, les travaux publics, les technologies de l'information et de la communication et le secteur financier.
Pendant quatre jours, il sera question pour les deux parties, de nouer des contacts d'affaires, conformément aux engagements pris de part et d'autre lors du forum économique EMA Invest qui s'est tenu en octobre 2013 à Genève, en Suisse. D'après le ministère de l'Economie, il faut espérer à terme, ‘'des partenariats et des joint-ventures avec les entreprises suisses dans le cadre des rencontres B to B qui seront organisées à cet effet''.

 

-BRUXELLES- Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi s'est montré confiant lundi que les prêts géants de l'institution aux banques de la zone euro allaient remplir leur rôle, malgré un revers lors de la première opération. Jeudi dernier la BCE a alloué 82,6 milliards d'euros aux banques dans le cadre d'un prêt ciblé de longue durée (TLTRO), première d'une série de huit opérations destinées à inciter les banquiers à offrir davantage de crédits au secteur privé et par ricochet à dynamiser l'économie en berne de la région.
Ce montant est ressorti très en dessous des prévisions des analystes qui tablaient sur au moins 100 milliards d'euros, suscitant des doutes quant au succès de ce programme.
Mais "il est trop tôt pour juger de l'impact de ces TLTRO sur l'économie", a affirmé M. Draghi lundi. Il s'exprimait à Bruxelles devant la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen.
"Ce montant s'inscrit dans la fourchette que nous avions prévue", a-t-il déclaré, rappelant qu'un deuxième tour de prêts était prévu au mois de décembre et que ces deux "opérations devraient être analysées comme étant complémentaires".
L'annonce d'un vaste arsenal de mesures de politique monétaire au mois de juin "a déjà eu un impact positif notable sur la confiance des marchés financiers", a souligné le chef de la BCE. "De façon général, nous nous attendons à ce que les TLTRO agissent comme de puissants outils" pour favoriser l'octroi de crédit aux entreprises et ménages, a poursuivi le banquier central, et ce alors que de son propre aveu "la reprise en zone euro perd de son allure".
Autre sujet d'inquiétude, l'inflation en zone euro, actuellement à 0,4%, "devrait rester à un niveau très bas" ces prochains mois, a reconnu M. Draghi, alors que l'objectif de la banque centrale est de maintenir la hausse des prix légèrement inférieure à 2%.
La BCE "reste pleinement déterminée à contenir les risques pesant sur les perspectives d'inflation à moyen terme. De plus nous nous tenons prêts à user d'instruments non-conventionnels supplémentaires si cela devenait nécessaire", a martelé M. Draghi. Mais il a appelé les Etats à ne pas ralentir le processus de réformes structurelles, précisant qu'"aucun stimulus monétaire, ou même budgétaire, ne pourra avoir d'effet important" sans elles.

 

-OUAGADOUGOU-La Banque africaine de développement (BAD) vient d’octroyer au Burkina Faso une enveloppe de 45,6 millions de dollars (22, 8 milliards de francs CFA) pour des projets dans les domaines de la transformation économique, la création d’emplois et le secteur privé, a indiqué lundi le ministère de l’Economie et des Finances.

Dans le détail, l'enveloppe se répartit en une subvention du Fonds africain de développement à hauteur de 15,2 millions de dollars (7,6 milliards de francs CFA).
Destinée au Projet d'aide à la transformation économique et à la création d'emplois (PATECE) , elle vise à consolider les institutions favorables au développement du secteur privé et à promouvoir la transformation structurelle de l'économie au Burkina Faso.
Les bénéficiaires directs de ce projet sont les institutions d'appui au secteur privé, es opérateurs du secteur privé, notamment les entreprises de petite et moyenne taille, et en particulier celles qui sont dirigées par des femmes.
La deuxième partie de l'enveloppe est un apport de 30,4 millions de dollars (15,2 milliards de francs CFA) destiné au Programme d'aide à la promotion du secteur privé (PAPSP), en vue de soutenir le secteur privé au Burkina Faso.
Le PAPSP est une opération d'aide budgétaire générale en deux tranches qui sera mise en œuvre au cours de la période 2014-2015.

 

-ABIDJAN-Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt de 24,85 millions de dollars US, soit plus de 12 milliards de FCFA en faveur de l’Angola afin de contribuer à la diversification économique du pays ainsi qu’au développement du secteur privé et à la création d’emplois en vue d’une croissance économique plus inclusive.

Selon la BAD, ce prêt qui vise à promouvoir la compétitivité des entreprises et l'entrepreneuriat mais également à favoriser le développement de l'Initiative pour la promotion des coopératives (CPI) et contribuer à la gestion, au suivi et à l'évaluation de projets a été approuvé, mercredi.
« Il mettra en place un service d'informations économiques, créera une académie de l'entrepreneuriat et comprendra l'élaboration d'un cadre réglementaire pour le développement des coopératives », ajoute le texte, soulignant que la Banque jouera ainsi un rôle de catalyseur pour renforcer et structurer les capacités institutionnelles au bénéfice du secteur privé en Angola.
Les grandes réalisations attendues sont notamment le renforcement des capacités des services d'appui public aux entreprises de très petite taille, de petite taille et de taille moyenne.



-PARIS- Les Bourses européennes ont terminé en légère baisse lundi, premier jour d'une semaine sans relief où on attend peu d'annonces importantes, contrairement à la semaine passée. La semaine dernière, les investisseurs avaient suivi avec attention une réunion de la banque centrale américaine (Fed) qui a annoncé qu'elle continuait à réduire son soutien à l'économie américaine tout en maintenant qu'elle ne relèverait pas ses taux avant une période de temps "considérable", ainsi que la victoire du non au référendum sur l'indépendance de l'Écosse.

Les investisseurs ont eu peu de grain à moudre au cours de la séance hormis un indicateur mitigé aux États-Unis, où les ventes de logements anciens ont baissé de manière inattendue en août, enregistrant leur première baisse depuis mars. Ils ont par ailleurs suivi un discours du président de la Banque centrale européenne Mario Draghi à Bruxelles qui a toutefois eu peu d'impact sur les marchés.


L'Eurostoxx 50 s'est replié de 0,48%. La Bourse de Paris a achevé en légère baisse (-0,42%). L'indice CAC 40 a perdu 18,67 points à 4442,55 points. Air France-KLM a perdu 5,16% à 7,64 euros, alors que les pilotes d'Air France sont en grève depuis huit jours. Scor a progressé de 1,70% à 24,87 euros, après un relèvement de recommandation de "neutre" à "surperformer" par Exane BNP Paribas.

A Londres, l'indice FTSE-100 a perdu 64,29 points ou 0,94%, à 6773,63 points. L'action Tesco a terminé sur une chute de 11,59% à 203 pence, après que le géant de la distribution a reconnu une erreur équivalente à plus de 300 millions d'euros dans ses comptes et suspendu quatre hauts dirigeants. Le reste du secteur a été touché, avec Sainsbury (-1,93% à 278,8 pence) et Morrison (-1,65% à 179 pence).

Francfort a terminé en baisse, l'indice Dax des trente valeurs vedettes lâchant 0,51% à 9749,54 points. Largement en tête de Dax, Merck KGaA s'est adjugé 4,35% à 72,63 euros après l'annonce du rachat pour plus de 13 milliards d'euros de l'américain Sigma-Aldrich, pour renforcer sa division de biotechnologies Merck Millipore. Les énergétiques aussi ont eu le vent en poupe: EON a pris 0,62% à 14,66 euros, RWE 0,26% à 31,38 euros.

La Bourse de Madrid a terminé la séance en baisse de 0,49%, repassant en-dessous de la barre des 11'000 points qu'elle avait franchie vendredi, à 10'947,9 points. Les valeurs bancaires marquaient la tendance, comme Santander, numéro un en zone euro par la capitalisation boursière, qui a perdu 0,44% à 7,716 euros ou BBVA qui a reculé de 0,8% à 9,642 euros. CaixaBank terminait également dans le rouge, abandonnant 1,34% à 4,858 euros et Banco Popular 2,61% à 4,889 euros. Parmi le peu de valeurs en hausse, le groupe de technologies Abengoa gagnait 1,8% à 4,354 euros, Gamesa, l'un des leaders mondiaux de la fabrication d'éoliennes, progressait de 0,55% à 9 euros et l'assureur Mapfre gagnait 0,87% à 2,898 euros.

Milan a terminé en baisse de 1,43% à 20'673 points.
Parmi les rares titres en hausse, le constructeur Fiat a bénéficié d'une étude favorable des analystes de Mediobanca et a grimpé de 0,71% à 7,835 euros. Telecom Italia, après avoir un temps bénéficié d'indiscrétions de la presse brésilienne évoquant une offre pour sa filiale Tim Brasil, a terminé en baisse de 0,67% à 0,888 euro.
Le groupe énergétique Eni a chuté de 3,26% à 18,38 euros après avoir détaché son dividende, tandis que Yoox a lâché 4,08% à 17,4 euros.

La Bourse de Bruxelles a terminé à l'équilibre (0,0%) à 3220,44 points.
La poste belge bpost, où ont été nommés lundi deux nouveaux administrateurs indépendants, a engrangé la meilleure performance de la journée en progressant de 2,50% à 19,89 euros. Le groupe immobilier Cofinimmo a fait presque aussi bien avec un gain de 2,37% à 88,40 euros.
C'est le groupe de métallurgie Bekaert, spécialisé dans les fils d'acier, qui a perdu le plus de terrain avec un recul de 2,09% à 27,22 euros.

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 0,87% à 422,05 points.
Les baisses les plus importantes ont été subies par le bancassureur ING, qui a dévissé de 4,69% à 11,39 euros, et par le groupe de prospection géologique Fugro, qui a perdu 3,32% à 23,41 euros.

La Bourse suisse a démarré la semaine en terrain négatif, l'indice SMI clôturant sur un repli de 0,26% à 8817,52 points.
Transocean, l'opérateur de plateformes pétrolières, a reculé de 2,85% à 31,70 francs tandis que le cimentier Holcim a cédé 1,99% à 69,10 francs. UBS s'est également inscrit en baisse de 1,50% à 16,37 francs alors que la justice française a confirmé la très lourde caution de 1,1 milliard d'euros imposée à la banque, mise en examen par des magistrats financiers pour blanchiment aggravé de fraude fiscale.
Parmi la poignée de valeurs dans le vert, le laboratoire Actelion a progressé de 0,54% à 112,10 francs.

La Bourse de Lisbonne a cédé 0,38% à 5889,39 points, tirée vers le bas par la banque BPI et le groupe postal CTT. La BPI a subi la plus forte baisse de la séance, chutant de 3,74% à 1,64 euro. Sa concurrente BCP a terminé en hausse de 0,19% à 0,10 euro. Le PSI 20, principal indice de la place lisboète, a été également pénalisé par CTT, en baisse de 1,69% à 7,63 euros. Autre poids lourd, le groupe de distribution Jeronimo Martins a quant à lui reculé de 0,21% à 9,31 euros.


liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Meldetout

    En Septembre, 2014 (07:58 AM)
    Faudrait peut être expliciter davantage tout cela aux profanes comme moi. Sinon je crois que l'initiative est bonne.

    Excellente journée à tous les internautes !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email