Samedi 24 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Résumé de l’actualité économique internationale du mardi 11 novembre 2014

Single Post
Résumé de l’actualité économique internationale du mardi 11 novembre 2014

NEW YORK- La Bourse de New York a fini sans grand changement mardi, les investisseurs marquant une pause après une série de hausses. L'indice Dow Jones et le S&P-500 ont inscrit en matinée de nouveaux records, pour la cinquième séance consécutive.

Le Dow Jones a terminé sur un gain symbolique de 0,01% à 17'614,90. Le Standard & Poor's-500 a pris 0,07% à 2039,68 et le Nasdaq Composite a progressé de 0,19% à 4660,56. Les volumes ont été réduits, la journée étant fériée aux Etats-Unis pour le Veterans Day, ce qui n'a pas empêché le Dow Jones et le S&P-500 d'atteindre de nouveaux plus hauts historiques, respectivement à 17'638,21 et 2041,28.
Lundi, le S&P-500 inscrivait son 39e record historique à la clôture depuis le début de l'année.
"L'essentiel de la saison des résultats est derrière nous, il est logique d'observer un calme comme celui de cette semaine sur les marchés", commente David Lebovitz, responsable de la stratégie de marché de JPMorgan Funds.
"Cela dit, on est déjà monté haut, et assez vite. Je ne serais pas surpris de voir le marché consolider un peu, que ce soit en stagnant au niveau actuel ou en reculant un peu", a-t-il ajouté.


-NEW YORK- Les courtiers de Wall Street, à l'issue d'une séance sans grand élan en ce jour semi férié aux Etats-Unis, sont parvenus mardi à faire grimper de justesse le Dow Jones et le S&P 500 à un nouveau record pour la cinquième séance de suite.
Selon des résultats définitifs, le Dow Jones a grappillé 1,16 point à 17.614,90 points et l'indice élargi S&P 500 est monté de 0,07% ou 1,42 point à 2.039,68 points, des niveaux inédits en clôture. 
Le Nasdaq, à dominante technologique, a progressé de 0,19% ou 8,94 points, à 4.660,56 points.
A l'occasion du Veterans Day, jour d'hommage aux anciens combattants américains, les banques ainsi que le marché obligataire étaient fermés mardi. Le calendrier économique était également particulièrement léger.
Aussi, en l'absence de nombreux acteurs du marché et donc avec un volume d'échanges très faible, les indices sont restés tout près de l'équilibre pendant toute la journée.
Le fait qu'on soit parvenu à rester quasiment au même niveau alors même qu'aucune raison particulière n'incitait les investisseurs à rester sur le marché et que les indices sont un peu sur-évalués en ce moment, est en soi une nouvelle positive, a commenté Michael James de Wedbush Securities.
C'est peut-être lié au fait que les gérants de portefeuilles qui n'ont pas pris le train en route quand les indices ont reculé de près de 10% en octobre se sentent un peu obligés d'investir sur le marché des actions à l'approche de la fin de l'année, a-t-il avancé.


-NEW YORK- Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé mardi, en légère hausse à New York au terme d'une séance sans grand volume en raison d'un jour semi-férié aux Etats-Unis, tandis que le Brent coté à Londres terminait à un nouveau plus bas depuis quatre ans. Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre a avancé de 54 cents, à 77,94 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 81,67 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 67 cents. Il s'agit de son plus bas en clôture depuis la mi-octobre 2010.
On se prépare à un petit recul des réserves de pétrole aux Etats-Unis alors que les raffineries accélèrent peu à peu la cadence avant l'hiver, à l'approche de la publication jeudi d'un rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers, a relevé Carl Larry de Frost & Sullivan.
Toute diminution des stocks de brut tend à être interprétée comme un bon signe pour les perspectives de demande du premier consommateur mondial d'or noir. 


-PARIS - Les Bourses européennes ont fini mardi en petite hausse dans un marché peu animé en raison d'un jour férié, et en l'absence de tout indicateur économique. "La séance a été très calme. Il n'y a pas vraiment de justification macroéconomique à cette progression", résume Guillaume Garabédian, conseiller de gestion chez Meeschaert Gestion Privée. Aucun indicateur économique ne figurait à l'agenda tant aux Etats-Unis qu'en Europe.

Parmi les baisses, les compagnies minières ont été affectées par la rechute des cours des matières premières: Rio Tinto s'est enfoncé de 1,26% à 2986 pence, Anglo American de 1,36% à 1342 pence et BHP Billiton de 1,02% à 1655 pence.
Les valeurs pétrolières ont chuté elles aussi, suivant le mouvement descendant des cours de l'or noir. BP a perdu 1,33% à 433,75 pence et Royal Dutch Shell 0,79% à 2317,5 pence.


-ABIDJAN-La BRVM a clôturé sa séance du mardi 11 novembre 2014 en baisse par rapport à la séance précédente.

L’indice BRVM 10 est passé de 254,42 à 251,91 points, soit un repli de 0,99%. L’indice BRVM Composite, pour sa part, a cédé 0,54% à 234,07 points contre 235,34 précédemment.


La valeur des transactions s’est établie à 180,21 millions de FCFA contre 662,07 millions de FCFA le lundi dernier. La capitalisation boursière du marché des actions se chiffre à 5689,09milliards de FCFA. Celle du marché obligataire s’élève à 1 182,67 milliards de FCFA.

Le titre le plus actif en volume est Ecobank Transnational Incorporated TG avec 160 736 actions échangées. Le titre le plus actif en valeur est SONATEL SN avec 114,42 millions de FCFA de transactions.

-PARIS- Les taux d'emprunt des principaux pays de la zone euro ont reculé mardi à l'issue d'une séance sans rendez-vous, marquée par la fermeture du marché obligataire américain en raison d'un jour férié.
"Les espoirs de stimulation monétaire devraient rester une large source de soutien", surtout aux dettes des pays jugés plus fragiles de la zone euro "pour le moment", soulignent dans une note les économistes de Crédit Agricole-CIB.
Selon eux, les chiffres de croissance au troisième trimestre "pour la plupart des membres de la zone euro publiés vendredi vont concentrer une bonne partie de l'attention" cette semaine. A 18H00, le taux d'emprunt à 10 ans de l'Espagne s'est inscrit à 2,097% contre 2,122% lundi à la clôture sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise. Celui de l'Italie a reculé à 2,335% contre 2,350% la veille.
De leur côté, les taux d'emprunt des pays plus solides ont également baissé.
Le taux à 10 ans de l'Allemagne a reculé à 0,826% contre 0,834% lundi, tout comme celui de la France à 1,172% contre 1,190%.
Depuis le début de la semaine, "la tendance était positive" sur le marché de la dette européenne, rappellent dans une note les stratégistes de BNP Paribas, avec des marchés qui restent nourris par "la possibilité d'une extension du programme de rachats de la BCE dans un contexte économique affaibli".



Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR