Vendredi 04 Décembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Terminal fret de l'AIBD: capacité de cinquante mille tonnes par an

Single Post
Terminal fret de l'AIBD: capacité de cinquante mille tonnes par an


Le nouvel aéroport international Blaise Diagne de Dakar (AIDB) sera doté d’un espace fret de "dernière génération", d’une capacité de cinquante mille tonnes par an, a annoncé lundi son chef du département logistique et transport, Cheikh Diouf.
 
"Les pouvoirs publics, très soucieux de la compétitivité dans le cadre de l’importation et de l’exportation, ont travaillé dans ce sens à l’AIDB. C’est pour cette raison, qu’il a été aménagé un espace fret de dernière génération pour une capacité de 50 mille tonnes de fret par an", a-t-il dit.
 
M. Diouf s’exprimait à l’occasion de la visite des armateurs et autres professionnels de l’importation et de l’exportation, en collaboration avec la Direction des industries de transformation de la pêche du ministère de la Pêche et de l’Economie maritime (MPEM), dans cet espace qui leur est dédié.
 
Il s’agit d’un espace de 2000 hectares intégrant une plateforme spéciale, notamment la Zone économique spéciale (ZES).
 
"Le concept, c’est de s’inscrire, vu les contraintes liées à la compétitivité dans le commerce, de faire promouvoir davantage la destination Sénégal. Ce terminal va gérer tout ce qui est fret et magasinage avec aussi la présence du cargo village", a expliqué Cheikh Diouf, précisant que les travaux seront livrés en fin octobre.
 
Le chef du département logistique et transport de l’AIBD a aussi relevé que toutes les dispositions sont prises, pour que toutes les contraintes liées aux transports soient désormais un vieux souvenir.
 
"Toute la logistique, ainsi que les matériels de l’intérieur, entre autres composés de 7 chambres froides, vont contribuer à une meilleurs exploitation de tous ces avantages", a fait valoir M. Diouf.
 
A propos de la distance entre le terminal et l’aéroport, il a soutenu que c’est "l’une des plus petites [distances] aujourd’hui dans le monde".
 
Pour sa part, le Directeur des industries de transformation de la pêche, Diène Ndiaye, a souligné que la problématique de la compétitivité des produits de la pêche et autres sera un vieux souvenir avec la réalisation de cette infrastructure de "dernière génération".
 
De même, le porte-parole des professionnels de l’exportation des produits halieutiques, Matar Thiam, par ailleurs secrétaire général de l’Union patronale des mareyeurs exportateurs du Sénégal(UPAMES), s’est réjoui de l’acquisition de ce joyau.
 
"Depuis deux ans, nous avons interpellé les autorités publiques qui [ont] répondu aujourd’hui favorablement à notre requête qui, du moins, participera à une meilleure compétitivité de nos produits. Aujourd’hui, avec cet espace, nous pourrons mener nos activités dans de très bonnes conditions", a-t-il soutenu.

 

YB/ASB/ASG



1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (19:24 PM)
    Cinquante mille tonnes seulement. Cela représente environ 6T par heure. Soit environ 137 T par mois. En revanche je pense que la superficie est inexacte 2000 ha c'est pratiquement une petite cité. Bien vouloir revoir les données.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email