Mardi 24 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Touba : L’université Alioune Diop de Bambey chargée d’une étude sur l’impact économique du Magal

Single Post
Touba : L’université Alioune Diop de Bambey chargée d’une étude sur l’impact économique du Magal
Trois chercheurs et 50 étudiants vont se pencher sur une étude pour déterminer dans un rapport final les réels impacts du Magal de Touba. La révélation a été faite ce lundi par le Pr Lamine Gueye, recteur de ladite université qui a rencontré Serigne Bassirou Abdou Khadre, le porte-parole du khalife général des mourides en marge de la célébration du Magal de Touba, ce mardi.

 « Sur demande du comité d’organisation, nous allons évaluer les impacts économiques du Magal, c’est une très grosse question qu’on va aborder par la recherche. C’est tellement important de connaitre l’impact du Magal sur l’économie du Sénégal au moment où on parle de Pse (Plan Sénégal Emergent), pour comprendre quels sont les modèles économiques qui sont derrière cela, parce qu’une dernière évaluation qui date de cinq ans parlait de 200 milliards cfa dépensés autour du Magal », a expliqué le Pr Lamine Gueye.


Au recteur de l’université Alioune Diop de Bambey selon qui toutes les Ufr (Unités de formation et de recherche) sont présentes à ce Magal de Touba, d’ajouter : « aussi les transferts d’argent au Sénégal en 2013 chiffrés à 600 milliards montraient le tiers étaient destinés à Touba et dans ses environs. Pour l’étude qui va durer une année trois chercheurs et 50 étudiants ont déjà été sélectionnés ».   


 Selon M. Gueye, l’Ufr santé et développement durable a été la plus représentée dans cette délégation avec 159 étudiants en licence et en master dans la cité religieuse depuis une semaine pour faire de la prévention.


 « Ces étudiants travaillent aussi sur les risques d’une alimentation malsaine. Il y a une équipe de l’Ufr sciences appliquées aux technologies de l’information et de la communication travaillent sur un projet de recensement des « Dahiras » mourides sur la demande du comité d’organisation du Magal. Le département de chimie de notre université contribue sur l’analyse de l’eau à Touba », a-t-il ajouté.


Pour sa part, Serigne Bassirou Abdou khadre a adressé un satisfecit à l Université Alioune Diop à travers son recteur, ses professeurs et au chargé de communication, notre confrère Mamadou Aïcha Ndiaye.
 


affaire_de_malade

19 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (01:40 AM)
    Khana yow amo problem .

    Charlatan sur seneweb .
  2. Auteur

    Anonymelo

    En Décembre, 2015 (08:21 AM)
    j espère que ce n'est pas le recteur qui est accroupi au pied du porte parole du khalife des mourides.

    si c est lui, amul fulla amul fayda. ce gosse n'est pas le khalife et il n est pas prêt de l'etre

    {comment_ads}
    Auteur

    Makko Wakk

    En Décembre, 2015 (08:58 AM)
    cette photo est une honte. Une autorité qui fait courbette devant un marabout, c'est pas normal
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (09:23 AM)
    Arrêtez svp les effets d annonce trop reccurents au Sénégal. Chers amis de l Université de Bambey faites l étude da bord vérifiez les resultats avant de nous tympaniser avec les effets d annnonce indignes d universitaires bon Magal
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (09:31 AM)
    Etude de complaisance faite par des talibés pour faire plaisir au marabout. Il aurait fallu faire appel à l'Université de ziguinchor ou celle de saint louis. Les résultats de l'étude sont connus d'avance!
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (10:44 AM)
    3 cherheurs et 50 étudiants pour étudier l'impact économique du magal. franchement un seul étudiant digne de ce nom devrait arriver à la réaliser

    Allez dépenser votre énergie dans des domaines plus utiles
    {comment_ads}
    Auteur

    Los

    En Décembre, 2015 (10:54 AM)
    Ce Recteur est une honte pour sa communauté et pour le pays. Il dirige une institution universitaire, des hommes et des femmes de science et il se met par terre pour un marabout ignorant que le savoir qu'il représente est au-dessus de tout.

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (11:16 AM)
    Cette étude ne sera pas objective c'est évident !

    La réalité c'est que la population maraboutique vit dans l'opulence sur le peuple sénégalais. Ces religieux ne produisent rien et ne travaillent pas, sur le plan économique c'est très négatif et cela frise un système mafieu organisé. La cause est claire générée par l'obscurantisme, l'analphabétisme. De plus tout cela n'est pas conforme à l'islam et est haram par définition, faire de l'argent et beaucoup avec la religion est inadmissible. Daesh a bien précisé que les marabouts passeraient en premier à la trappe quand ils auront pris l'Afrique de l'ouest (moins de 10 ans).
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (11:37 AM)
    Le recteur lamine gueye malheureusement etait tres brillant a lucad. Je me desole que pour conserver son siege et avantages qu'il se donne lamentablement en spectacle d'un larbin. les autres commentaires l'ont dit l'etude est faussée au depart car partisane. L'université devait etre le dernier rampart d'une societe prise en otage par une clique de pseudo marabouts mus que par des "bassesses" terrestres. C'est dommage!

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (12:55 PM)
    lemagalc'est200milliardsdepertespourl'economiendenotrepauvresénégal
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (14:15 PM)
    Tous ces "chercheurs" devraient avant tout se focaliser sur les dépenses inappropriées faites par des familles qui galèrent le reste de l'année, par la quantité de morts accidentelles et de blessés sur la route, par la transmission de maladies dues au manque d'hygiène, d'eau potable, de nourritures distribuées dans la chaleur, sans aucune protection alimentaire.

    Encore une idée de ces marabouts qui durant l'année vivent aux crochets de leurs talibés. Sénégal émergent .....
    {comment_ads}
    Auteur

    Macro-microeconomiste

    En Décembre, 2015 (14:57 PM)
    Le service le plus apte à faire une étude d'impact c'est l'Agence nationale de la statistique et de la démographie, appuyée par la Direction de la prévision et des études (DPEE) du Ministère de l'economie et des finances. Le milieu universitaire sénégalais n'a pas encore d'economistes ayant une expérience avérée pour réaliser une telle étude. On se connaît bien dans le pays: théoricien n'est praticien de l'economie.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (15:43 PM)
    Un travail scientifique n'a pas besoin d'être porté a l'attention du public surtout demander un ndigueul . Pays à genoux pauvre Sénégal
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (20:17 PM)
    La photo de la honte.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (05:13 AM)
    Boy puff daddy feug xale you nex yi rek ak deal lafi néké  :brawoo:    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    L'éclaireur

    En Décembre, 2015 (09:56 AM)
    Le recteur Lamine Gueye agit plus en talibé qu'en universitaire, sa démarche est honteuse, on sait qu'il fut le médecin personnel d'un ancien khalif général des mourides, tous les spécialistes en sciences sociales et économiques vont rejeter d'avance les résultats de cet étude car biaiser dès le départ. Ce Souleymane Astou Diagne également est très loin d'avoir le bon profil pour diriger une telle étude. Et pour une étude aussi sérieuse on sait bien que les meilleures fac ou UFR de sciences éco sont UCAD et UGB, c'est dans ces universités que l'on trouve les meilleurs prof et les meilleures équipes de recherche en sciences économique et de gestion.
    {comment_ads}
    Auteur

    Atypico

    En Décembre, 2015 (11:04 AM)
    si faire la fête génère un chiffre d'affaire spectaculaire et booste la croissance, pourquoi ne pas multiplier les fêtes messieurs les maraboutiquiers de Touba et d'ailleurs ? simplement par ce que les dépenses faites lors des fêtes qui génèrent de gros bénéfices pour certains sont autant de dépenses qui ne se feront pas les autres jours , ce sont aussi des endettements pour beaucoup qui mettrons des mois iou des années à être remboursés. Donc étudiez ce que vous voulez, montrez nous les bénéfices indus des transporteurs et de tous les commerçants présents à Touba et sur les routes qui y conduisent , mais regardez le vide dans les boutiques autres que celles de Touba , imaginez les privations que vont devoir s'imposer les familles pour manger se vêtir payer les factures après la fête / Le vrai bénéfice c'est d'avoir fait progresser l'influence des marabouts mourides sur la société et l'etat ! Est - ce si rassurant ?
    Auteur

    Atypico

    En Décembre, 2015 (11:18 AM)
    cette étude supposée scientifique, objective, sera - t - elle ce qu'elle parait dejà être ; une opération de com, de propagande pour renforcer encore l'attraction de Touba et des marabouts mourides richissimes sur les croyants donc au détriment des autres confréries moins affairistes ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Sénégalerie

    En Décembre, 2015 (12:45 PM)
    Nous sommes parmi les 25 pays les plus pauvres de la planète... .Richesses matérielles dans une voie spirituelle ? quel paradoxe !
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email