Mardi 10 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

7 milliards dus aux établissements privés : L’Etat met les nouveaux bacheliers en sursis

Single Post
7 milliards dus aux établissements privés : L’Etat met les nouveaux bacheliers en sursis

La dette que l’Etat du Sénégal doit aux établissements privés d’enseignement supérieur avait amené ces derniers à exclure pas moins de 40 mille étudiants (Bts, Licence, Master) orientés par l’Etat. Il est à redouter, que la même situation ne soit en train de se reproduire, avec l’invite faite par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (Mesri) aux nouveaux bacheliers, de formuler successivement une demande pour les universités publiques tout comme les établissements privés.

Sud Quotidien, qui traite cette information dans ses colonnes, y voit un sursis donné aux nouveaux bacheliers qui seront orientés dans le privé, pour l’exercice 2019/2020. 

A rappeler que pour la dette que l’Etat doit aux établissements fédérés autour du Cadre unitaire des organisations des établissements privés de l’enseignement supérieur (Cudopes), plus de 7 milliards ont été payés par le gouvernement qui s’est également engagé à honorer la dette de 4 milliards restants, d’ici la fin de l’année 2019 selon les assurances données par le ministre de l’Enseignement supérieur, Cheikh Oumar Hann.


Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2019 (12:12 PM)
  2. Auteur

    En Août, 2019 (12:52 PM)
    Même si le gouvernement doit respecter ses engagements ces établissements devraient respecter le leur. Mais ce que je remarque (ayant des neveux qui fréquentent ces établissements) c'est que le temps d'étude est réduit à sa portion congrue. A croire que seul le profit intéresse ces établissements. Beaucoup de modules figurant dans leurs programmes ne sont pas faits. Le gouvernement devrait commettre un audit du contenu de ce qui est effectivement donné à ces étudiants puisque c'est l'argent du contribuable qui est utilisé pour payer les frais d'étude de ces bacheliers.
    Auteur

    En Août, 2019 (12:56 PM)
    Pendant que le Sénégal vit des moment très difficiles , même si l'état se débrouille pour payer ses employés, nos hommes politiques de l'opposition, nos économistes, et les citoyens qui en savent quelque chose sont muets comme des carpes. On dirait qu'il n' y a que l'économiste Meïssa Babou qui nous explique ce qu'on peut comprendre ! Combien de professeur d'économie avons - nous au Sénégal ? Auraient-ils peur de dire ce qui se passe au Sénégal pour qu'on en arrive à cette tension de trésorerie ? Même nos partenaires ne veulent plus nous donner des milliards, et Macky attends les revenus qui seront tirés du pétrole et gaz en 2023. Pendant ce temps Macky s'en fiche il a son deuxième mandat qui lui valait tous les sacrifices .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email