Samedi 02 Juillet, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Baccalauréat au Sénégal : « Une peine perdue », selon des sociologues

Single Post
Baccalauréat au Sénégal : « Une peine perdue », selon des sociologues
Alors que des milliers d’élèvent se penchent, depuis hier samedi, sur les épreuves du second tour du baccalauréat dont les résultats partiels sont jugés catastrophiques, les sociologues Cheikh Tidiane Mbaye et Mamadou Coulibaly ont porté un regard critique sur ce diplôme et les études universitaires qu’ils considèrent d’ailleurs comme une « perte de temps ».

« Le bac au Sénégal, une peine perdue ? Et les études universitaires de nos jours, une perte de temps ? Si c’est seulement pour aller à l’université et y chercher un diplôme, il semble vrai que le baccalauréat est quasiment une peine perdue ! » Cette affirmation est faite par les sociologues Cheikh Tidiane Mbaye et Mamadou Coulibaly, respectivement responsable et formateur au club Règle de la méthode sociologique (Rmc). Dans sa tribune hebdomadaire intitulée « Grain de sel du sociologue », les universitaires se demandent : « A quoi bon faire de longues études pour chercher un papier (diplôme) qui ne garantit ni des compétences ni un savoir être, et encore moins un métier ? »

De l’avis de Mbaye, l’enseignant-chercheur, et Coulibaly, inspecteur du travail, les universités forment plus des inadaptés sociaux (« personne qui éprouve des difficultés à s'adapter à son milieu social, et qui n'arrive pas à y vivre en harmonie et à y jouer son rôle normal ») et font plus perdre du temps aux jeunes au lieu de les préparer à assumer leurs responsabilités d’adultes.

Etayant leurs propos, ils invoquent les statistiques de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) et le document de Politique nationale de l’emploi (Pne) réactualisé en 2017 (document non encore adopté et donc non encore officiel) selon lesquels, « le taux de chômage des diplômés du niveau supérieur (particulièrement élevé) est de 31% en 2011 ». D’après Mbaye et Coulibaly, « la durée chômage varie selon le niveau d’instruction de la personne. Le pourcentage des jeunes en situation de chômage de longue durée (plus d’une année) est de 74% pour les diplômés du supérieur, 52% chez les diplômés du secondaire, 64% pour ceux qui ont le niveau primaire et 41% pour ceux qui n’ont aucun niveau d’instruction ».

Les chercheurs sont d’avis que « ces chiffres combien alarmants révèlent tout simplement qu’au Sénégal, plus on est instruit, plus on encourt le risque de chômage. Pis encore, il y a plus de chômeurs chez les diplômés que chez les non diplômés. A cela, s’ajoute le sous-emploi qui constitue un autre problème du marché du travail au Sénégal ».

« L’université produit des diplômés inaptes à l’emploi »

A ce titre, les sociologues persistent et signent que « cette situation professionnelle des jeunes diplômés dénote tout bonnement une absence totale de vision et de politique éducatives, dont la conséquence terrible est ‘’l’inflation scolaire’’ ». Autrement dit, l’Etat forme pour former des jeunes, non seulement sans mise en cohérence entre les programmes de formation et les besoins de la société, mais aussi sans aucune anticipation sur le devenir de ces jeunes.

« Ce qui fait que l’université produit des diplômés qui sont à la fois inaptes à l’emploi et plus nombreux que les postes qui correspondent à leur qualification. C’est comme si l’école se contentait de produire gratuitement du personnel pour le marché du chômage », ont-ils fait savoir dans leur tribune.

Toutefois, pour ne pas démoraliser les futurs bacheliers, les nouveaux et les étudiants en processus de formation, « en attendant que le système soit réformé », ils leur donnent des « armes » en vue de les épauler dans leur parcours universitaire, en dépit des défaillances du système. « Si vous décidez d’aller à l’université, n’apprenez pas pour le diplôme uniquement, car celui-ci n’est pas toujours synonyme de connaissances ou de compétences et, pour ainsi dire, il ne vous garantit pas forcément l’emploi à la sortie. Mais ayez un objectif professionnel et/ou académique clair et appréciez vos programmes de formation à l’université au crible de cet objectif, sans quoi vos études supérieures seraient une perte de temps », ont conseillé Cheikh Tidiane Mbaye et Mamadou Coulibaly.


37 Commentaires

  1. Auteur

    Passant

    En Août, 2021 (16:02 PM)
    Té Mouye deug !!! Tout à l'heure je discutais du problème avec un ami , seule les étudiants  qui entrent  dans les écoles de formations payantes privés tirent  leurs épingles du jeu .... avec compétences , diplomes et besoin du marché. ..
    Top Banner
    • Auteur

      Ramata

      En Août, 2021 (06:28 AM)
      Ton affirmation est totalement fausse. Le PR et l'essentiel du gouvernement sont des titulaires du BAC et des produits de l'université. Même les auteurs de cette conteibution sont des titulaires du bac et des produits de l'université. On ne perdre les plombs car son enfant vien t d'échouer au bac, mais de là à faire une telle affirmation c'est trop. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Raoulo

      En Août, 2021 (06:46 AM)
      Tu nous parles de politiciens, va voir les grands groupes qui font avancer ce pays, les 80% sont issus d'écoles de formation. Ces chercheurs ont raison, il faut une réforme profonde, l'université peut bien se transformer, l'étudiant en philosophie peut devenir DG d'un grand groupe mais il faut un bon cursus pour ça et une bonne visibilité. Faire la terminale oui mais se focaliser sur le diplome du BAC comme le graal c'est une grosse bourde, certains jeunes après le bac pensent qu'ils sont au sommet de la société et que toutes les portes sont ouvertes, ceux qui ne l'ont pas se battent comme des dingues pour réussir dans la vie avec un plan bien défini. Réformons ce bac comme on l'a fait pour le BFEM les temps ont changé, nous ne sommes plus dans les années 70. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Moi

      En Août, 2021 (07:45 AM)
      Ce qui explique la médiocrité de leurs actions et la médiocratie dans laquelle ils nous ont plongés!!!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2021 (08:48 AM)
      Tu cite le gouvernement comme reference...t'es dans quel pays toi j'ai mon master2 et je chaume toujours et je connais beaucoup d'autres dans la même situation que moi..reveil toi ce pays va mal
       
       
       
       
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2021 (13:18 PM)
      Vous dites que vous avez votre Master 2 et vous chaumez ! C'est alors normal.
       
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
  2. Auteur

    En Août, 2021 (16:17 PM)
    J'ai eu la plus grande peine quand j'ai vu un diplôme avec une licence en physiques chimie et avec des formations en informatique, avoir comme unique opportunité le poste de gardien dans une société de gardiennage. Je me suis dis qu'est ce qui ne va pas dans ce pays on dit qu'il nous manque des scientifiques et pourtant il y en a énormément au chômage. 

    Le problème c'est nos formations qui ne sont pas en adéquation avec nos besoins, les instituts de formations sont plus des boutiques sans aucun lien avec le monde l'entreprise : demandez leur taux d'insertion, combien d'entreprises travaillent avec eux et vous serez. surpris. On est dans le merchantilisme et non dans la formation.

    Ne nous trompons par contre le problème ce n"est pas le bac ici c'est notre système de formation, dans aucun pays le diplôme de fin d'études secondaires n'est destiné a former à l'emploi. Pour le bac le problème c'est le quantum horaire et il faudrait également tout le monde se mettent en question a commencer par les enseignants car former des étudiants et avoir plus de 50% qui ne valident pas les connaissances acquises, ils devraient des questions c'est la moindre des choses mais ils préfèrent dire que les élèves n'ont pas le niveau mais c'est a cause de qui ?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2021 (16:30 PM)
      un licenice en physique chimie ne peut pas un etre un gardien avec le manque de professeur en sciences dans les lycees.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2021 (01:11 AM)
      il faut aussi voir le contenu de cette licence de physique à part des calculs bétes et méchants ces diplomés ne savent rien faire concrétement
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2021 (14:05 PM)
      un licencié en physique chimie ne chôme pas au sénégal, vous êtes recruté direct dans la fonction publique. va faire un tour à l'éducation nationale, ils chechent désespérément des profs en sciences, un profil devenu rare au sénégal ou il n'y a plus que des littéraires.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2021 (12:02 PM)
      Il ment. C 1 littéraire.  1 diplomé de maths physique ne chome pas. Au moins il devient enseignant..
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (16:35 PM)
    Les conducteurs de Jakarta à Dakar et thiès ont presque tous le bac; une autre partie de bacheliers survivent grâce à des ventes en ligne; personne ne me l'a raconté; je ne l'ai entendu nulle part; moi même j'en connais personnellement des anciens bacheliers dans ces cas cités. Pendant ce temps ce sont les modou modou et baol baol illetrés qui nous vendent nos voitures; nous louent les immeubles et nous donnent aussi à manger; à la fin recherchez les milliardaires du sénégal vous aurez la preuve de ce que je vous dis. Les bons élèves ou étudiants feront juste de bons fonctionnaires; en général ils se suffisent de leurs salaires; ils n'entreprennent rien du tout et finissent avec une pension de retraite; les plus chanceux construiront une maison; les autres vont mourir dans la location. Système de merde tout simplement.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2021 (16:50 PM)
      Te mouy deug l école ne sert qu à compter soit de l argent si tu es intelligent ou des poteaux lamp si tu es paresseux. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (17:04 PM)
    L'Université n'a pas pour vocation de former un métier mais de préparer à la formation de ce dernier. C'est grave que l'on entretienne encore la confusion. Il faut revoir le système de candidature au bac, en n' autorisant que ceux qui ont la moyenne générale du second cycle, et n'oriener à l'Université que les admis au 1er groupe d'épreuves. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Raoulo

      En Août, 2021 (06:51 AM)
      Le problème c'est de ne plus sélectionner mais de rendre payant en réformant les cursus, on peut donner 20% de bourses aux meilleurs avec plusieurs critères....
    {comment_ads}
    Auteur

    Bara

    En Août, 2021 (17:20 PM)
    Premiere partie et tous les mediocres iront vers autre chose
    Top Banner
    Auteur

    Amadou Ba

    En Août, 2021 (17:40 PM)
    Notre système éducatif doit être rebattu.  Ce qui est déjà entamé mais par manque de volonté et de courage nous trainos encore des lacunes 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (17:44 PM)
    Pas tout à fait une peine perdue, en tout cas pour moi. Les études participent au développement intellectuel de l'individu, et c'est au moins ça de gagner. 
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Makdiagne

    En Août, 2021 (17:46 PM)
    Depuis quand  élève au pluriel se termine par (e n t) ???
    {comment_ads}
    • Auteur

      Bene

      En Août, 2021 (20:04 PM)
      Très bizarre pour quelqu'un de surcroît un journaliste qui nous parle de l'éducation. On se pose des questions sur son niveau.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2021 (15:04 PM)
      J'étais choqué lorsque j'ai remarqué cette "faute" (bêtise) sur le TITRE !
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (17:52 PM)
    Baccalauréat au Sénégal : « Une peine perdue », selon des sociologues.

    Déclaration irresponsable !

    Le baccalauréat sanctionne un parcours où l'élève aura acquis es bases devant lui permettre de pouvoir s'orienter vers la formation professionnelle de son choix, d'être un citoyen ouvert d'esprit, ouvert au monde, un citoyen émancipé,

    Le baccalauréat est plus que utile !

    Je n'ai jamais vu un médecin, un avocat, un magistrat, un inspecteur des impôts, un inspecteur de police, un professeur qui n'a pas le bac.

    Si tous les Sénégalais avaient le bac les rues seraient plus propres, les citoyens se feraient moins manipulés par les politiques et les religieux, les jeunes filles tomberaient moins souvent enceintes, on aurait des députés qui ne diraient pas "ensemblée nationale" mais assemblée nationale.
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Raoulo

      En Août, 2021 (06:54 AM)
      ah bon et pourquoi ce pays est dans la merde parceque tjrs dirrigé par des bacheliers, une administration corrompue par des bacheliers, dokhane kett, di eumbeul domou diambour yi. Revenez sur terre, étudier jusqu'en seconde ou terminal oui, mais faire du bac le graal c'est une erreur en 2021...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Effbo

      En Août, 2021 (08:28 AM)
      C'est le titre qui est racoleur et apparemment vous n'avez pas lu l'article.
      Ils ne disent aucunement cela mais recommandent aux bacheliers orientés à l'université d'avoir un plan de carrière en passant au crible leurs objectifs.
      A défaut de quoi, leurs études supérieures universitaires pourraient être une perte de temps.
    Top Banner
    • Auteur

      Effbo

      En Août, 2021 (08:28 AM)
      C'est le titre qui est racoleur et apparemment vous n'avez pas lu l'article.
      Ils ne disent aucunement cela mais recommandent aux bacheliers orientés à l'université d'avoir un plan de carrière en passant au crible leurs objectifs.
      A défaut de quoi, leurs études supérieures universitaires pourraient être une perte de temps.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndiay

    En Août, 2021 (18:04 PM)
    Comment un sociologue peut tenir ces propos 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (18:21 PM)
    En général ces sociologues ne racontent que des balivernes. Ils n'ont rien dit d'extraordinaire que des inepties.

    L'école peut toujours, malgré certes des difficultés, comme un ascenseur social ayant permis à beaucoup de gens-dont moi même-issus de milieux modestes d'avoir réussi dans la vie. Ne découragez pas les jeunes qui sont l'espoir de notre pays. Proposez plutôt des pistes de solution et comme le disait Steve jobs, vendez des solutions plutôt que des problèmes.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (18:32 PM)
    Ces deux sociologues, leurs diplômes de sociologie ils les ont eus après le cfee
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (20:46 PM)
    Moi je comprends pas au Sénégal comment on peut avoir un taux de réussite de 37. % pour les bacheliers. En France c’est 97% et tous les élèves qui passent au deuxième groupe l’obtiennent donc tous  les élèves presque ont le bac.Il faut arrêter de sanctionner  les élèves pour le bac et trouver des formations adaptées à leurs niveaux ,ici les élèves connaissent leurs formations et leurs écoles avant le bac par le système d’orientation parcoursup .Il faut que les pays africains arrêtent de frustrer les jeunes ils doivent tous avoir le bac sans problème et que chacun ou chacune aie une formation de son niveau !
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2021 (21:57 PM)
    Tu as parfaitement raison, les taux de réussite sont insignifiants. C'est sacrifier purement et simplement les élèves. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2021 (22:13 PM)
      Ben quand on peut pas orienter les élèves on peut pas donner le bac à ces pauvres élèves qui travaillent durement. C’est un scandale leur stratégie et les méthodes q’utilisent le ministère de m’éducation nationale et le ministère de l’enseignement supérieure 
    {comment_ads}
    Auteur

    Xalat

    En Août, 2021 (23:22 PM)
    Ce n'est pas le diplome qui pose problème  à mon  avis. 

    Le futur bachelier manque d'orientation  . S'il a la chance d'avoir  un bon conseiller il peut s'en sortir mais s'il réfléchit en fonction  d'obtenir  seulement un diplôme  sans objectif il va perdre du temps. Des le départ il doit se fixer un objectif professionnel.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bounkhatab

    En Août, 2021 (23:43 PM)
    Si ces deux sociologues pensent et croient ce qu ils disent, c est qu ils sont vraiment betes et mechants.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (00:02 AM)
    "des milliers d'élèves" depuis quand  ÉLÈVES est un verbe pour se terminer par ENT
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2021 (00:09 AM)
    Ouvrez les yeux sur le taux d'échec sur un cycle à l'école. Combien quittent l'école en cours de route ? Combien se cassent les dents au bac? Et finalement est ce l'objectif? Ensuite les chanceux bacheliers galèrent durant 4 à 5 ans à l'université avant de se retrouver diplômés pour les plus "intelligents" dans des filières ou plus personne ne recrute. Où vont aller les milliers de maîtrisards en droit? Quels sont les vrais besoins du marché du travail? Ne faut-il pas privilégier la formation minimale de tous les jeunes ? 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (00:53 AM)
    Si ces deux là sont des scoiologues, il sont surtout une catastrophe, avec leurs analyses à deux balles, dans une société où la chose qu'il convient surtout de construire, c'est le rapport à l'école, de manière générale !
    {comment_ads}
    Auteur

    Grammaire

    En Août, 2021 (01:16 AM)
    D'élèvent......... 😱

    Tèy la pluriel warou...... 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (01:23 AM)
    Les etudes superieures ne doivent pas etre la regle. Elles sont pour ceux qui se  destinent a la recherche et l'enseignement, entre autres. Ils faut des filires d'apprentissages et des stages en milieux entreprise. Il faut creer de ms PME/PMI... 
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2021 (01:43 AM)
    Diplôme de fin d études scolaires ouvre les portes des études extérieures. Vous permet de joindre n importe quelle formation a tout âge vous permet d avoir un bon emploi et meilleur salaire et traduit en anglais pour les études à l Occident.  Ces sociologues ont eux même le bac et il n oseront pas le déchirer. De qui se moque ton.🙂
    {comment_ads}
    Auteur

    Saxewarr

    En Août, 2021 (02:22 AM)
    Extraordinaire, c'est la preuve que l'éducation est morte et enterrée( autant dire que c'est le pays tout entier qui l'est) c'est quoi ces psychologues???????? comment peuvent ils dirent des choses pareils? depuis quand le role de l'université est de creer des salariés? Vous avez peut etre oublié son role premier qui est de former des enseignant-chercheurs. On ne peut etre qu'un transmetteur de savoir ou chercheur quand on va à l'université(dans la généralité) à ne jamais confondre avec les ecoles professionnels, écoles d'ingénieurs, de santé d'art etc... Le probleme est simple ,on n'oriente pas dans ce pays, si tout les maitres et professeurs rappelaient constament aux éleves que la mission premiere de l'ecole est d'acquerir du savoir et non de l'argent, la situation serait moins grave. le chomage est reelle et comprendre la pauvreté d'un pays, c'est realiser que les diplomes les plus haut( master doctorat) ne sont plus en mesure de se faire valoir. L'orientation est donc la clef, tout le monde ne peut pas etre universitaire et laisser le peuple s'orienter librement dans des domaines d'etude dont l'acces au travail est utopique (gestion gestion et gestion) est une faute grave du gouvernement qui utilise mal l'appareil d'etat qu'est l'ecole.
    {comment_ads}
    Auteur

    Moor Saar

    En Août, 2021 (05:43 AM)
    Qu'elle mouche a dû piquer ces SOCIO-loques.  Démoralisant ne peut pas simplement qualifier les idées que vous avez mentionnées ci-haut. Le sociologue que nous aimerions entendre n'est celui que vous êtes. Déjà j'émets des doutes quant à vos qualifications respectives et je me passe d'évoquer le mot étique. La médiocrité de vos analyses confirme la valeur de votre formation.Meme les ouvriers ont desoin de main d'œuvre. Mettrez-vous dans la même catégorie les savants et les ignorants?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (06:13 AM)
    Là il faut séparer les choses je crois.

    1- les diplômes inadaptés d abord: sciences écos et droits: il y en a trop. C est proportionnel à ce Bac L. Les besoins du pays ici sont minimes par rapport à ce nombre.

    2. La formation professionnelle est peu aimée car dans ces écoles là justement se trouvent des matières que souvent ils détestent, surtout quand il faut calculer ou trimer avec les muscles. Wathie raxassou bookou ci.

    3. L Etat qui est incapable de créèr une industrie forte. Pour cela non seulement faire venir des investisseurs mais encourager l investissement national. Et là malheureusement on a tendance plutôt à étrangler les nationaux qui investissent.

    4. Trop peu d investissement dans la production. Trop de services. Sans produits l économie marche à la libanaise ou, pour ne pas paraitre raciste, au baol baol:Diaye-Diendeu ! Feu de paille !

    Bref: Une véritable politique de l emploi ce n est pas seulement un slogan, mais une stratégie que des politicards ne peuvent comprendre et appliquer. C est pourquoi le reflexe de " je me sers rapidement et je m arrange à rester ici le plus longtemps possible." Le pire est que l argent volé n est pas investi dans la production mais dans des maisons et autres biens non generateurs d emplois massifs.

    Voilà l avis d un simple ingénieur.
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2021 (06:36 AM)
    Meme au primaire .on apprend a nos enfants  des connaissances dans une langue qu'on  leur apprend en meme temps.  No doff deh . Linou dal dou diamm. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (08:29 AM)
    74% de chomeurs n'est pas un probleme de diplomés inadaptés au marché de l'emploi. 

    C'est qu'il n'y a pas d'emploi du tout. 

    Quel est le taux de chomage au Senegal. C'est de là que vient le probleme déja. 

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (08:36 AM)
    Ce sociologue est "responsable de formation". C'est peut-être un raisonnement par l'absurde et qu'il n'a pas encore fini de parler. Donc attendons la suite. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (09:02 AM)
    "des milliers d'élèvent" avec ces genres de fautes vous voulez que l'education avance nimporte quoi nul comme tout .....
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2021 (09:24 AM)
    La solution, c'est de créer des bacs techniques dans les secteurs où il y a de l'emploi. Électricité, froid, climatisation, plomberie, technicien en bâtiment, menuisier, carreleur, etc...agricultzur, eleveur, maraîcher, pisciculteur,,ostréiculteur... voilà ce dont le pays a besoin et pour les meilleurs après une selection draconienne, les filières scientifiques pour la recherche, la biologie et autres domaines de haute technologie. 

    Mais cela demande des centres adaptés, équipés et surtout des formateurs capables et compétents avec des structures d'accueil propres et bien dirigées. 

    On est loin du compte. Le gouvernement n'est pas visionnaire. Il ne voit pas plus loin que le bout des prochaines élections. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (12:12 PM)
    {comment_ads}
    Auteur

    Pape Dia

    En Août, 2021 (12:24 PM)
    Je suis tout à fait d'accord avec ces auteurs là. Nous n'avons pas une bonne politique éducative. Ce qui est déplorable c'est de passer plus de 14 ans sur les bancs d'école après tu sors avec un papier qui ne te servira à rien. C'est pourquoi d'ailleurs, certaines personnes se rabattent sur les concours puisque c'est un parcours de combattant pour trouver un emploi après les études universitaires.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ne_pas_supprimer

    En Août, 2021 (13:39 PM)
    Comme beaucoup de personnes soutiennent qu'il n'y a pas d'emplois du tout, la question est donc "Est ce qu'on préfère être un chômeur instruit, diplômé qu'un chômeur presque analphabète, non instruit, non formé ?"

    Les gens qui critiquent aujourd'hui le système universitaire sont des purs produits de l'université;  et je trouve irresponsable qu'ils véhiculent de tels propos chez des jeunes qui viennent d'avoir leur bac après tant d'efforts; des jeunes qu'il faut encourager, soutenir.... Ces "soit disant analyses sociologues" conseilleront ils à leurs enfants de ne pas aller à l'université après le bac? Parfois, c'est pour attirer les jeunes dans leurs écoles de formation privée bidon qui n'ont ni reconnaissance de l'ANQ-SUP, ni reconnaissance du CAMES, on sait comment ils opèrent, on est dans le milieu. (Je souligne qu'il 'y a de bonnes écoles privées de formation, le débat n'est pas sur les écoles privées) A la place de ces propos irresponsables, il faut faire une analyse profonde tenant compte du tissu économique sénégalais, régional je dirais même mondial: ce tissu léger fait que quel soit la pertinence de la formation mise en place, vous faites sortir 2 cohortes, 3 cohortes...ça commence à se saturer. Il faut alors soit fermer et ré-ouvrir d'autres nouvelles filières ou recruter tous les 2 ou 3 ou 4 ans le temps de laisser le marché absorber ceux qui sont déjà sortis. Au sortir de l'université, même si on ne sort pas avec formation qualifiante, on a toutes les prédispositions pour pouvoir entamer une nouvelle carrière, on est forgé, on est préparé.

    Est-ce le secteur privé s'investit dans des créneaux qui emploient en grande masse des jeunes ? Ceux qui peuvent investir car ayant les moyens, préfèrent le plus souvent construire des immeubles pour les louer avec deux ou 3 personnes employés (parfois de la famille); faites une rétrospective et posez-vous la question "Est ce que des sénégalais ou des africains pouvaient faire ce que Auchan fait aujourd'hui ¨?

    Pourtant des facilités ont été accordées aux privés pour investir !!!!

    Malgré les efforts des différents régimes qui se sont succédés au Sénégal, nous ne sommes pas encore en matière de formation ou de système éducatif , comme la Chine ou il existe une multitude de centres de formation professionnelle qui peuvent prendre des milliers de bacheliers.

    J'aime bien qu'on critique mais quand on pense qu'un système est défaillant quelque part, il faut faire des propositions concrètes de sortie de crise au lieu de faire un chapelet de choses qui ne marchent pas ou qui marchent difficilement.

     
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2021 (14:09 PM)
    Content d'avoir mon bac avec mention, toutes les filles de mon quartier m'admirent et savent que je ne suis pas un vaurien.
    {comment_ads}
    Auteur

    Oussou Les Sous

    En Août, 2021 (16:28 PM)
    A mon avis, après plusieurs années à observer la marche de notre pays et surtout l'éducation ou l'enseignement il m'est apparu que c'est l'état qui ne dépense pas les moyens nécessaires pour une bonne formation en général. Pour ne pas dépenser, on nous a imposé des systèmes d'élimination et de restrictions reposant sur des considérations d'excellence avec même de soit disant établissements créés à cet effet et des bourses étrangères dont un très peu nombre bénéficie. 

    Partant de ce constat, de nombreux "Cheikh Anta" et "Albert Einstein" se sont éteints dans la masse au fil des générations parce que les dirigeants de leur pays ont eu d'autres préoccupations peut être plus sérieuses, que de réveiller en eux les capacités immenses de leur matière grises.

    Arrêtons de dire "qu'ils sont nombreux", arrêtons de dire "que c"est cher et qu'on a pas les moyens", arrêtons de dire "que les élèves n'ont pas le niveau". Mettons à la disposition de nos élèves les moyens adéquats à leur réussite de façon équitable et sortons de nos pauvres têtes les concepts de sélection et d'excellence et on aura des résultats quantifiables dans le progrès de notre pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2021 (17:23 PM)
    La vérité est que ce n'est pas tous les bacheliers qui devraient aller à l'université. Il faudrait limiter les places et les réserver aux meilleurs. Et le reste vers les formations pratiques ( agriculture élevage télémarketing artisanat industrie etc ...)et leur inculquer l'autoentrpreneuriat avec un vrai soutien de l'état. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Post 1

    En Août, 2021 (14:01 PM)
    Moi je suis desolé de le dire mais il y 'a des gens qui n'ont pas de respect pour les sénégalais. comment je peux voir un gars qui est le fruit de l'université me dire de ne pas y aller, c'est un perte de temps. donc s'il nous dit que c'est un sociologue qui parle et nous devons donner un credibilité à ses analyses. Il faut lui demander ou il a perdu son temps pour devenir expert dans un domaine precis.
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email