Mardi 20 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Education

Case des tout-petits : Thérèse Faye répond aux animateurs polyvalents

Single Post
Case des tout-petits : Thérèse Faye répond aux animateurs polyvalents

La réponse du berger à la bergère. La Directrice générale de l'Agence nationale de la Petite enfance et de la Case des tout-petits, Thérèse Faye Diouf, monte au créneau après la sortie des animateurs polyvalents de la Case des tout-petits.

Invitée de l'émission "Yoon wi" sur la Rfm, Thérèse Faye Diouf qui s'inscrit en faux, précise que depuis sa création en 2004, la Case des tout-petits fonctionne avec le système du bénévolat. Donc, "ils ne peuvent rien imposer à l'État", assène-t-elle.

À son arrivée en 2012, poursuit-elle, elle s'est attelée à la mise en place d'un comité technique pour réfléchir sur les modalités pour "l'élaboration d'une mesure particulière" pour évacuer les problèmes dudit système. 

C'est à partir de là qu'ils (les bénévoles) ont été pris en compte dans le comité de recrutement du personnel enseignant. Il a été retenu de procéder au recensement afin de leur proposer une formation diplômante. Ce qui a été fait. Par rapport à cette décision, relève-t-elle, seuls les bénévoles ayant intégré la structure avant 2011, étaient concernés.

Ce, après l'entrée en vigueur de la mesure prise par le ministre de l'Education nationale, Serigne Mbaye Thiam. Avec le relèvement du niveau de recrutement pour la 18è génération, c'est-à-dire, le bac qui est désormais exigé aux volontaires. Et, l'âge qui est de 30 ans au plus.

"La plupart avaient le Bfem et les autres avaient dépassé l'âge requis", explique Thérèse Faye Diouf. Ce qui ne militait pas en leur faveur.

L'Agence a dû procéder à un réaménagement de son budget pour réserver trente millions de Francs Cfa pour les frais liés à la formation pour les 419 agents concernés. Le centre de formation de Kolda, la zone centre par rapport à l'effectif par région, a été finalement choisi, selon la Directrice. Qui assure que 200 agents ont été formés la première année, en 2016. Avant qu'ils n'intègrent le circuit de recrutement en 2017 pour être instituteurs dans les cases.

Les 200 autres ont commencé la formation en avril 2017. Serigne Mbaye Thiam a signé leurs ordres de service. Et, ils sont dans le circuit.

Thérèse Faye Diouf invite, par conséquent, les animateurs polyvalents qui contestent aujourd'hui, à se conformer à cette règle.

"Il n'y a aucunement une mauvaise volonté ou un refus de l'État de les aider mais il y a une question d'approche. Nous avons été toujours disponibles. Nous resterons toujours disponibles", soutient-elle. Avant de marteler : "Mais, ce n'est pas par la pression, par l'accompagnement de certains activistes ou des politiques" qu'ils auront gain de cause.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email