Mardi 17 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Education

Entretien / Evaluation : « Le lycée Ibou Diallo de Sédhiou cherche des stratégies pour relever le niveau des élèves en baisse » (Proviseur)

Single Post
Entretien / Evaluation : « Le lycée Ibou Diallo de Sédhiou cherche des stratégies pour relever le niveau des élèves en baisse » (Proviseur)

Le niveau des élèves du lycée Ibou Diallo de Sédhiou (sud) régresse de plus en plus. L’évaluation du premier semestre de l’année en cours montre que la moyenne de l’élève est de 8/20. Suffisant pour que le proviseur tire la sonnette d’alarme.

Monsieur Lamine Daffé, vous êtes le proviseur du lycée Ibou Diallo. Quel bilan tirez-vous de l’évaluation du premier semestre ?

Les compositions se sont bien déroulées et nous venons de boucler le premier semestre par la tenue des conseils de classe. Samedi prochain, nous organisons un panel sur l’analyse des résultats scolaires du semestre écoulé. L’objectif est de faire le diagnostic des résultats du premier semestre pour relever les points forts et les points faibles afin d’adopter un plan d’action permettant d’améliorer le second semestre.

Vous voulez dire que le premier semestre n’est pas satisfaisant ?

Nous sommes à un niveau de l’élève de 8.5/20 ; c’est insuffisant. C’est pourquoi on s’achemine vers ce panel où il est prévu une cérémonie de distribution de prix et de diplômes aux 34 meilleurs élèves de l’établissement. Le meilleur élève de chaque classe sera récompensé et honoré. Il est prévu trois communications durant ce panel : une sur la présentation des résultats scolaires et le relèvement des résultats du diagnostic, une autre sur l’impact des grèves scolaires sur les apprentissages et une dernière sur l’impact négatif des crises hystériques collectives que nous avons connues. 

Après le panel, il y aura des recommandations et des conclusions qui pourront nous permettre d’adopter un plan d’action au second semestre.

N’est-ce pas là une grande première dans le système éducatif Sédhiois ?

Oui bien sûr parce qu’il faut de plus en plus de stratégies d’innovation. Il faudrait une vision. Cette année d’ailleurs, nous sommes en train de mettre en place des cellules/classes. Ces cellules sont constituées des professeurs de la classe, des représentants des élèves de la classe (les deux délégués de la classe) et du surveillant de la classe. Ils sont chargés de faire chaque deux mois une évaluation pédagogique des activités d’apprentissages reçues pour améliorer les résultats.

Au plan de ces résultats, le lycée progresse ou régresse ?

Au plan de ces résultats, on ne peut pas dire qu’il y a des progrès. Au contraire, je pense qu’il y a une légère régression. Et cela se comprend car de plus en plus le système éducatif au niveau national vit une crise. Je pense que c’est le moment de réfléchir à de nouvelles stratégies et méthodes. C’est l’objet des cellules/classes. Nous devons tous ensemble nous remettre en cause. Les élèves, il faut leur apprendre à travailler de plus en plus.  C’est plutôt l’organisation du travail de l’élève qu’il faut remettre en cause. Il faut aussi remettre en cause l’organisation du travail de la classe, tenir compte de plusieurs facteurs qu’on aura à relever au cours de ce panel.

Partagez-vous l’idée du comité de pilotage des assises sur la réforme de l’enseignement supérieur qui propose le relèvement des inscriptions à 150.000 F ?

Je ne sais pas ce qui a motivé les gens à proposer ce montant. Selon Bachir Diagne, il ne s’agit pas d’une volonté de privatiser. Mais dans les cas, je pense, comme l’autre qui a dit : qu’ils ont mis un zéro de plus. A mon avis, les parents d’élèves ne peuvent pas supporter un tel taux. Nous sommes dans un pays où on ne doit pas s’aventurer à relever les inscriptions à 150.000 F. Si cela réussit, ce sera une exclusion des 90% des bacheliers. La question est de savoir quel problème cela va créer dans la société si 90% des bacheliers sont exclus de l’enseignement supérieur. C’est un peu transférer les problèmes que nous vivons là-bas dans la rue.


affaire_de_malade

8 Commentaires

  1. Auteur

    Toune

    En Avril, 2013 (17:22 PM)
    imaginez macky sall sur sa chaise anglaise ? ndaw déy you hégne  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D 
    Top Banner
  2. Auteur

    Ce Sénégal Là

    En Avril, 2013 (17:24 PM)
    pourquoi la carte du sénégal, à l'arrière plan, est inversée? Parce que là c'est le niveau du proviseur qui est en jeu!
    {comment_ads}
    Auteur

    Ohhhhhh

    En Avril, 2013 (18:35 PM)
    @Ce senegal là : je pense que vous aurez tord en estimant la sagesse de Mr Daffe, comme tout un Proviseur des lycés du pays.....puis qu'ils sont pas là sans mérite.

    :::::je suis encien eleve du lycée (1999-2000)...dans cette periode, y avait de bon eleves notament la serie S qui a aujaurd'hui des ingénieurs (j en connais 2) dans le pays....c'est cas meme decevant.

    :::::: je ne comprends pas l'hatitude du ministre de l education en X10 le montant de l inscription aux facs en etant conscient de nivo de vie de la population......au lieu d'aider les jeunes bacheliers, ils les mettent dans les rues.......Ou va t-on avec ce type de gouvernement?????
    {comment_ads}
    Auteur

    Kaareeem

    En Avril, 2013 (18:39 PM)
    BOMBARDIER / BABOYE LE 08 JUIN A BERCY



    PLEINS DE SURPRISES SUR CETTE PAGE: facebook.com/wawrestling



    BOMBARDIER / BABOYE LE 08 JUIN A BERCY



    PLEINS DE SURPRISES SUR CETTE PAGE: facebook.com/wawrestling



    BOMBARDIER / BABOYE LE 08 JUIN A BERCY



    PLEINS DE SURPRISES SUR CETTE PAGE: facebook.com/wawrestling
    {comment_ads}
    Auteur

    Zarmazéno

    En Avril, 2013 (19:42 PM)
    Le problème de la baisse du niveau au lycée ID de Sédhiou, se trouve dans le fait que les profs niquent les belles filles de l'établissement en échange de bonnes notes.
    Top Banner
    Auteur

    Mr Ba

    En Avril, 2013 (01:01 AM)
    le probleme n'est rien d'autre que le mediocre niveau des prof qu'on nous envoie la'bas surtout pour les matieres scientiphyques
    {comment_ads}
    Auteur

    The Special One

    En Avril, 2013 (08:44 AM)
    je pense qu'il est plus discipliné de réagir par rapport a l'interrogation que de parler de la compétence du proviseur qui,est un modèle impeccable. DE SURCROIT les bons esprits discutent des idées et non des hommes donc il est nécessaire d'élever nos esprits au delà du monde sensible tout en évitant l'étroitesse d'esprit .
    {comment_ads}
    Auteur

    Pandi

    En Juillet, 2013 (14:30 PM)
    Pour moi je pense que certains profs ne donnent pas les cours comme il le faut mais touts ça dépend des élève aussi , c'est aux élèves de signaler a leurs délégués de classes s'ils font des bonnes cours ou pas , comme ça les délégués peuvent aussi signaler au niveaux des parents élèves mais sinon a quoi sa serre les roles des délégués de classes et des parents d'élèves ?  :sn:  :sn:  :sn: 

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email