Mercredi 28 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Education

FASTEF : l’Education nationale dément toute promesse de recrutement des sortants de la formation payante

Single Post
FASTEF : l’Education nationale dément toute promesse de recrutement des sortants de la formation payante
Le ministère de l’Education nationale a démenti samedi avoir pris un engagement pour le recrutement des sortants de la Formation payante de la FASTEF qui, du reste, ‘’n’est pas un droit que l’Etat doit automatiquement garantir et satisfaire’’.

Deux cent cinquante-trois sortants de la Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation (FASTEF) issus de la formation payante ont marché samedi à Dakar, pour réclamer leur recrutement dans la Fonction publique, selon Radio Futurs Médias (RFM, privée).

 
Les marcheurs, qui sont regroupés dans un collectif, accusent le gouvernement d’avoir violé l’engagement qu’il aurait pris, en janvier 2014, de les recruter tous. 

 
La réaction du ministère de l’Education nationale ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué reçu à l’APS, il ‘’rappelle que le recrutement de ces sortants n’est pas un engagement de l’Etat et n’est pas non plus un droit que l’Etat doit automatiquement garantir et satisfaire’’.

 
Selon le texte, ‘’cela est d’autant plus vrai que ces sortants de la FASTEF se sont librement inscrits pour payer leur formation comme tous les autres diplômés de formations payantes dispensées par d’autres facultés des universités’’.

 
‘’Toutefois, souligne le communiqué, il a régulièrement été porté à leur connaissance, et tout récemment encore, lors d’une audience accordée à un « Collectif des Sortants de la Formation payante de la FASTEF », en octobre 2015, qu’en cas de besoins en enseignants dans leur discipline et de budget disponible, ils seraient prioritairement retenus en qualité de vacataires, face à tout autre candidat n’ayant pas bénéficié d’une formation’’.

 
Le communiqué rappelle que ‘’les recrutements pour servir au Ministère de l’Education nationale se font sur la base des besoins en enseignants, à la suite d’une planification effectuée par les services compétents du département’’.

 
Le texte précise que ‘’cette planification tient compte des créations nouvelles d’établissements scolaires, des départs à la retraite, des mises en disponibilité ou en stage de longue durée, des abandons de poste ou des décès’’. 

 
Il explique que ‘’ces besoins sont analysés par un comité spécial mis en place au Ministère en charge de la Fonction publique’’.

 
‘’[…] cet examen se fait en tenant compte de plusieurs paramètres et notamment des postes budgétaires libérés et de la nécessité de rationaliser la masse salariale dans des limites compatibles avec les possibilités budgétaires de l’Etat ; les avis de ce comité sont ensuite transmis à Monsieur le Premier Ministre qui arrête définitivement les chiffres et donne les autorisations pour la formation des futurs enseignants’’, pour le communiqué.

 
Il ajoute que ‘’c’est compte tenu de ces autorisations, précisément déterminées, que le Ministère demande aux structures compétentes, notamment à la FASTEF et aux Centres régionaux de Formation des Personnels de l’Education, de lancer les concours et de procéder à la formation des candidats admis’’.

 
Selon le ministère de l’Education nationale, si les sortants de la Formation payante de la FASTEF qui réclament leur recrutement ne l’ont pas été, ‘’c’est parce que leur profil ne correspond pas à des besoins présentement exprimés et à un budget disponible’’.

liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Deug

    En Octobre, 2015 (19:04 PM)
    AH , en tout cas c'est clair deh. maintenant reste a savoir ce que diront les decroix et autres omar sar. quant a moi , je prie pour que la possibilite de les embaucher existe rapidement.
  2. Auteur

    Goor

    En Octobre, 2015 (19:28 PM)
    Mais jamais au monde on recrute tout ceux qui ont terminé leur formation. Et si 200 sont formés alors qu'on a besoin seulement de 100? Dans ce cas qu'est-ce qu'on doit faire? Les recruter tous? Je croyais que les recrutements étaient en fonction des postes disponibles. Même dans l'armée on ne recrute pas tout le monde. Le Ministère de la Défense recrute en fonction de ses besoins et du budjet disponible. Celà vas sans dire.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (19:41 PM)
    Cher compatriote, ne vous en faites pas. Le problème de ce merdier c'est que c'est l'Anarchie partout.



    J'ai même envie d'exploser quand j'entends certaines idioties...
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (19:55 PM)
    Le communiqué est clair : si l'Etat les recrute nous aussi sortants de la formation payante de la FASEG ou de l'ESP, nous allons marcher ou faire la grève de la faim pour être recrutés. Il y a en parmi nous qui chôment depuis 10 ans.

    Allez chercher du travail dans les écoles publiques.
    Auteur

    Anonyme Corrige

    En Octobre, 2015 (19:56 PM)
    Le communiqué est clair : si l'Etat les recrute nous aussi sortants de la formation payante de la FASEG ou de l'ESP, nous allons marcher ou faire la grève de la faim pour être recrutés. Il y a en parmi nous qui chôment depuis 10 ans.

    Allez chercher du travail dans les écoles PRIVÉES.
    Auteur

    Guilé De Ndangalma

    En Octobre, 2015 (20:22 PM)
    Cela a toujours ete ains: les ecoles nationales ont toujours organisé des concours d'admission en function des besoins exprimés et bugetiss de l'administration. La merde s'est installée quand on a commence des formatoons payantes dans des structures gérées par l'Etat. Il faut supprumer ces formations payantes dans les institutions d'enseignement de l'Etat (FASTEF, FASEG, ESP, etc.) et laisser la formation au secteur.comme c'edt le cas dans plusieurs filières. Mais échouer à un concours d'entrée, contourner la difficulté en allant payer pour se faire admettre - et à titre privé - et revenir dire à l'Etat qu'il doit te recruiter ou tu va te suicide c'est pas loin du comble de la malhonnteté. Mais au fait, où va l'aregnt des différentes formations payantes au sein des structures d'enseignement supérieur de l'Etat? C'est curieux que le SAES n'ait jamais parlé de cela.
    Auteur

    Anonyme Salla

    En Octobre, 2015 (22:27 PM)
    Compatriots!! Le problem de l education et de LA formation senegalaise est beaucoup plus profound que nous le pensons. Ces secteurs ou moteur incontournable au development du senegal et de l'afrique a besoin d1 refondation et d1 reconstruction total comme CE q nous propose le Dr Ousmane Kane candidat au presidentielle 2017. No more touch up!!! Take it down and do it over.



    Suiver son program

    Ousmanekane.org
    Auteur

    Azer

    En Octobre, 2015 (22:43 PM)
    azzee
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (08:04 AM)
    au debut tous les sortants de la fastef etaient recrutés sans probleme svp mr le ministre recruter ces 253 professeurs pour quon en finisse une bonne fois pour toute .la plus part sont des soutiens de familles et l'amour pour le metier les a poussé a payé leur argent pour subir la formation.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email