Samedi 23 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

La qualité des apprentissages reste toujours un défi majeur, selon une enquête

Single Post
La qualité des apprentissages reste toujours un défi majeur, selon une enquête

Les principaux résultats de l’enquête ‘’Jangando’’ 2014 (apprendre ensemble) sur l’ensemble des enfants de 6 à 14 ans testés, montrent que la qualité des apprentissages est à améliorer et reste un défi majeur à relever pour le système éducatif.

Présentés mardi à Dakar au cours d’un atelier de restitution, les résultats de l’enquête montrent que le taux de réussite reste faible pour les enfants (18,6%) dans les deux langues de test, à savoir le français et l’arabe au choix de l’enfant.

Les évaluations ont été menées surtout le territoire à partir de 10 000 ménages soit 26068 enfants selon leur choix en français ou en arabe sur des épreuves normées correspondant à la fin de la 3ème année d’apprentissage, a expliqué le Coordonnateur du programme, Pr Abdou Salam Fall.

‘’Les lacunes en lecture compréhension ont une incidence défavorable sur les mathématiques en raison de l’utilisation de langues étrangères comme moyen d’enseignement apprentissage’’, a t –il souligné.

Au Sénégal, au vu des résultats Jangando, ‘’les difficultés des enfants en lecture et en écriture persistent’’, selon Pr Fall.

En effet, pour les mathématiques, les enfants testés en français sont plus performants (27,7%) que ceux testés en arabe (5,6%). 

L’enquête a également montré que les enfants qui fréquentent le privé prennent le pas sur les autres avec de meilleurs résultats en lecture (57%) et en mathématiques, suivis des écoles publiques en français avec 31% en lecture et 26,3% en mathématiques.

Les performances des enfants reflètent également des disparités régionales avec Dakar qui offre une meilleure qualité d’apprentissage (44,5% en lecture), suivie par Diourbel (30,7%) et Ziguinchor(28,3%).

En lecture, c’est Kolda qui ferme la marche (11%) alors qu’en mathématiques, la région de Kaffrine montre ‘’une grande faiblesse avec 7,6%’’.

Pour le Coordonnateur de Jangando, les résultats de l’enquête seront mis à la disposition des collectivités locales pour que ce baromètre serve à la planification de la qualité des apprentissages au niveau local.

En 2016 et 2017, a t –il ajouté, le Laboratoire de recherche sur les transformations économiques et sociales (LARTES) qui mène l’enquête en collaboration avec une quinzaine d’organisations partenaires, va tenter de monter en puissance en faisant croître l’échantillon à plus de 15000 ménages pour atteindre une robustesse statistique jamais réalisé.

Devant le ministre de l’Education nationale et le Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Directeur du LARTES, Coordonnateur de l’enquête a souligné que l’université est aujourd’hui est en train de changer et de se mettre davantage au service des communuatés en produisant des connaissances scientifiques pour le développement.

L’université s’ouvre ainsi de façon critique aux autorités pour en inspirer plus les politiques publiques qui traduiront mieux l’état des connaissances, a t –il ajouté.

L’évaluation faite depuis trois ans vise à établir des évidences qui conduisent au changement en faveur de la qualité de l’éducation à la fois dans le secteur formel, non formel et informel.


ADL/OID



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email