Vendredi 23 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Education

«L’État ne doit pas de salaire à ces animateurs polyvalents»

Single Post
Thérèse Faye Diouf, directrice de l’Anpectp.

L’Agence nationale de la Petite enfance et de la Case des tout-petits (Anpectp) se veut formelle : «L’État du Sénégal ne doit pas de salaire» aux 19 animateurs polyvalents qui ont manifesté, lundi dernier, devant ses locaux. Ces derniers réclament, notamment, leur prise en charge dans la Formation continue diplomante des animateurs polyvalents (Fcdap) qui se déroule en ce moment à Kolda.

«Les 19 Animateurs polyvalents en question ne figurent pas sur la liste initiale des 419, même si par ailleurs, ils revendiquent le statut d’Animateurs polyvalents bénévoles, ayant passé beaucoup d’années dans les Cases des Tout-Petits», signale dans un communiqué la directrice de l’Anpectp, Thérèse Faye Diouf.

Le 26 septembre 2014, au cours d’un Conseil interministériel tenu pour la rentrée scolaire, la question du recrutement des animateurs polyvalents a été posée sur la table. En vue du recrutement de ces derniers, Thérèse Faye Diouf soulignait que leurs profils ne répondaient plus aux nouveaux critères fixés par le ministère de l’Éducation nationale.

«C’est ainsi que, après des échanges nourris entre les ministères concernés, la décision d’étudier le cas des Animateurs polyvalents par le Comité de recrutement du personnel enseignant, a été prise», rembobine la directrice de l’Anpectp.

Qui ajoute que «ledit comité, sur procès verbal en date du 3 août 2015, avait proposé au Premier ministre de prendre en charge la question» en organisant deux sessions de formations pour les animateurs concernés. La première était fixé en 2016 et concernait 200 agents ; lesquels devaient être recrutés en janvier 2017. La seconde session- celle en cours-, concerne 219 agents appelés à être recrutés en janvier 2018.

«Après approbation du Procès Verbal du Comité de recrutement du personnel enseignant par le Premier ministre, une mission conjointe, réunissant les équipes de l’Anpectp et de la Direction de Formation et de la Communication du ministère de l’Education Nationale, a procédé aux vérifications de la liste initiale, consolidée, avant le démarrage de la formation, pour examiner, d’une part, la conformité des noms, et d’autre part, la présence effective des Animateurs Polyvalents dans les Cases des Tout-Petits indiquées», détaille Thérèse Faye Diouf.

Qui poursuit : «Le travail fait, la 1ère cohorte fut envoyée en formation en 2016, conformément à la deuxième directive du Premier ministre lors du Conseil interministériel du 22 octobre 2015, consacré à la rentrée scolaire. A l’issue de la formation et après proclamation des résultats, le dossier de ces 200 Animateurs polyvalents a été transmis au ministère de l’Education nationale pour leur prise en charge. A ce jour, sur les 219 Animateurs polyvalents prévus pour la 2ème cohorte de cette année, seuls 162 sont pour le moment inscrits.»

Selon la directrice de l’Anpectp, les 19 animateurs polyvalents qui manifestaient devant les locaux de l’Agence n’étaient pas concernés par les sessions de formation et, par conséquent, ne peuvent prétendre à un recrutement. Malgré tout, Thérèse Faye Diouf les a reçus «dans une bonne atmosphère dans la salle de conférence de l’Anpectp». La rencontre, signale le communiqué, «a permis de faire la lumière sur cet épineux problème qui, du reste, est un héritage de l’ancien régime».



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email