Jeudi 11 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Le Saems bande les muscles

Single Post
Le Saems bande les muscles

Le Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire (Saems) demande la suspension "immédiate" du processus des passerelles professionnelles lancé par le ministère de l'Éducation nationale. Son secrétaire général, Saourou Sène, l'a dit lors d'une Assemblée générale tenue hier samedi à Rufisque.

"Pour les collègues qui devraient passer de Km à Ks dans toutes les disciplines, le gouvernement considère qu'il n'y a que des besoins de deux personnes qui se sont exprimés, s'indigne l'enseignant, repris par la Rfm. Par rapport aux autres, le nombre le plus élevé, c'est dix. Au total, c'est soixante-sept agents qui pourraient avoir une promotion à l'issue de ces passerelles professionnelles. Ce qui est inacceptable."

"La deuxième chose, la plus inacceptable dans cette affaire, ajoute-t-il, c'est que lorsque le gouvernement a lancé le concours dès le mois de mai, il a indiqué un montant à verser par les enseignants concernés. Un montant de 10 mille francs Cfa. Aujourd'hui, je suis en mesure de vous dire que, ne serait-ce que pour ces inscriptions, la Fastef a enregistré pas moins de 100 millions sur le dos des enseignants. Et, nous ne l'accepterons."

Saourou Sène de poursuivre : "C'est la raison pour laquelle, indique le syndicaliste, au niveau du (Saems), les gens se sont dits étant donné que nous sommes dans le cadre du G6 et qu'une réunion du comité scientifique avait été tenu déjà le vendredi. Le G6 devra se retrouver le lundi avec tous les secrétaires généraux et le comité scientifique pour décider ensemble."

D'ores et déjà, le Saems demande au gouvernement d'"arrêter tout le processus des passerelles afin qu'on se retrouve et qu'on partage sur les meilleures informations possibles parce qu'encre une fois de plus, il faut le dire, nous n'avons pas souhaité un système éducatif désarticulé et instable".


affaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (14:14 PM)
    cE GOUVRNEMENT SE FOU DES ENSEIGNANTS JE VOUS LE JURE AUCUN RESPECT C'EST VRAIMENT HONTEUX :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (14:30 PM)
    On dit CAEM et CAES;vous etes nuls seneweb.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (15:07 PM)
    CAEM non km. CAES non ks. Grave. C n est pas du journalisme .
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (15:07 PM)
    CAEM non km. CAES non ks. Grave. C n est pas du journalisme .
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (15:07 PM)
    CAEM non km. CAES non ks. Grave. C n est pas du journalisme .
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (15:07 PM)
    CAEM non km. CAES non ks. Grave. C n est pas du journalisme .
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (15:52 PM)
    Ce qui moralement inacceptable, c'est que des enseignants titulaires du CAEM se retrouvent titulaires du CAES par la faveur de "passerelles" professionnelles. Un syndicat qui cultive la morale, la dignité et le goût de l'effort chez ses militants, ne peut pas tmber dans une combine pareille.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (16:29 PM)
    Tous ces syndicalistes de l'enseignement sont de la racaille......qu'ils travaillent un peu plus pour le bien des élèves et arrètent de pleurnicher
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (18:11 PM)
    saa way vous n'avez plus rien à dire fichez nous la paix avec vos pb. Vous aviez accepté d'aller déjeuner chez monsieur la présidente Mareme faye avec des enveloppes dans vos poches et lever votre mot d'ordre donc boulène niou emmerder allez travailler et taisez vous.
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (01:20 AM)
    Et les demandes de mise en position de stage pour les enseignants titulaires d'une maîtrise ou d'un master qui devraient être promus en lieu et place de ceux qui n'ont pas le diplôme requis pour passer le CAES. Depuis trois ans, le gouvernement ne met presque plus les enseignants en position de stage et nos syndicalistes qui le savent très bien n'en parlent même pas. Le système éducatif sénégalais est un faisceau d'injustices
    {comment_ads}
    Auteur

    Professeur Qui A Rampé Comme A

    En Juillet, 2018 (10:30 AM)
    il n'est pas aisé chers syndicalistes de dépeupler les classes d'un seul coup. par ailleurs les concours professionnels ont toujours été sélectifs car on promeut la crème. voyez du côté de l'ENAM, des concours NI et CREI où les gens versent 10mille francs sans pour autant réussir. ils sont combien
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (14:03 PM)
    Pourquoi a t-on supprimé la mise en position de stage a la FASTEF pour les littéraires?
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email