Lundi 08 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Macky Sall : " L'éducation et la formation doivent rester au cœur des politiques publiques"

Single Post
Macky Sall : " L'éducation et la formation doivent rester au cœur des politiques publiques"
La question de l'éducation et de la formation doit demeurer "un impératif de premier ordre" et garder sa place "au cœur des politiques publiques", a soutenu, mardi à Dakar, le chef de l'Etat, Macky Sall.

"Au delà des convenances, la question est en effet cruciale parce qu'elle engage le devenir de notre continent à l'heure ou le savoir et le savoir-faire détermine plus que jamais le progrès du peuple", a-t-il déclaré.

Macky Sall présidait la cérémonie officielle d'ouverture d'un Sommet dédié à la "revitalisation de l'enseignement supérieur pour le développement de l'Afrique".

"L'éducation et la formation unis forment le socle le plus durable pour associer les bases du développement et du bien-être du peuple", a-t-il soutenu en présence de la présidente de la Commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma.

L'Afrique peut compter sur une population jeune mais le continent doit aussi "faire face au défi de la paix, de la sécurité et du développement", a fait valoir le président de la République.

Selon Macky Sall, le continent a toutefois les moyens de construire son développement en misant sur les métiers du savoir et du savoir-faire, ainsi que sur l'appropriation de la science et de la technologie.


Il a fait observer qu'en dépit des "progrès appréciables déjà réalisés", les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) liés à l'éducation pour tous (EPT) ne seront pas atteints par la majorité des pays africains. 

De plus, a rappelé le président Sall, "l'accès à l'enseignement supérieur en Afrique subsaharienne n'est que de 7% alors qu'il est de 16% en Occident pour une moyenne mondiale de 29%". Aussi convient-il selon lui d'engager "sans tarder des transformations que requiert l'urgence de la situation". 

Or, de l'avis du chef de l'Etat sénégalais, ''en Afrique plus qu'ailleurs, l'enseignement supérieur est confronté à des questions récurrentes telles que l'accroissement exponentielle de la demande, le contenu des enseignements, le déficit en infrastructures et en ressources humaines, la gouvernance et le financement de l'éducation".

"C'est là en substance que se trouve la problématique fondamentale à résoudre dans une approche inclusive prenant en compte tous les aspects de la question", a souligné Macky Sall. 

Cela dit, la conduite des réformes universitaires n'est "pas aisé" en ce qu'elle remet en cause "des certitudes et des pratiques bien établies". D'où la nécessité d'une "démarche concertée", d'une "pédagogie du dialogue et du partenariat", a indiqué le président de la République.

La présidente du conseil d'administration de Trust Afrique, coorganisateur du Sommet, Aissatou Bah Diallo, et celle de la Commission de l'UA, Nkosazana Dlamini Zuma, ont de leur côté tour à tour plaidé pour l'édification d'un espace africain d'enseignement supérieur et de la recherche.

"Nous pouvons y arriver par l'échange d'expériences, la mutualisation des moyens, la vulgarisation des meilleures pratiques et la mise en place de centres d'excellence en Afrique pour la formation de ressources humaines mobiles'' à travers le continent, a dit Mme Zuma. 

"Il s'agit en somme de faire communiquer les systèmes nationaux au-delà des barrières linguistiques", a-t-elle ajouté. 

Pour l'UA, "l'année 2015 semble tout à fait indiquée pour amorcer cet élan d'autant plus que cette année coïncide avec la fin de la deuxième décennie de l'UA pour l’éducation et l'évaluation des OMD", a-t-elle relevé. 


17 Commentaires

  1. Auteur

    Babs

    En Mars, 2015 (03:25 AM)
    Arretez les discours, on attends toujours le concret.

    Cette politique ne passe plus.

    Vous etes vraiment nul Macky.

    Vous serez le pire des presidents sénégalais avec un seul mandat.

    Rien que de la tromperie.

    L'eductaion va mal et nos enfants errent.

    Vous n'etes pas choisi pour discourir, vous etes choisi pour agir.

    Vous n'avez encore rien fait.

     :tala-sylla:  :down: 
    • Auteur

      Cadencce

      En Mars, 2015 (08:09 AM)
      il faut demultiplier les formations courtes professionnnelles donnant un metier :

      100 isep

      100 iut

      ya pas d'autres secrets pour la bombe du chomage et de l'industrialisation
    {comment_ads}
    • Auteur

      Spioon

      En Mars, 2015 (11:42 AM)
      et je pense c'est trés important il faut surtout mettre sur ces domaines comme vous l'aviez fait sur le secteur touristiques...continue sur cette lance et tu séduira les cœur des sengalais.bonne continuation monsieur le président
    {comment_ads}
    • Auteur

      Allez Trouver 1 Metier

      En Mars, 2015 (12:34 PM)
      est-ce que les jeunes sénégalais sont bien conscients que

      1. il faut aller à l'école entre 6 ans et 20 ans

      2.apprendre un métier entre 20 ans et 25 ans

      3. fonder un foyer et le prendre en charge entre 25 ans et 60 ans

      4. pour pouvoir être ce "vieux bébé" pris en charge par sa propre famille de 60 à 150 ans

      sinon la vie est dÉjÀ foutue entre 30 et 150 ans.....
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Sellout

    En Mars, 2015 (05:14 AM)
    THIS PRESIDENT IS A SELLOUT. HE'S ABSOLUTLY NOT FOR THE HARD WORKING SENEGALESES PEOPLE, BUT FOR FRENCH GVT INSTEAD.



    LII MO TAKH WADE WAKH KO LII MOU WAKH.



    MAINTENANT LES SENEGALAIS RECONTRONS QUE WADE EST LE VRAI NOBLE (GORR).



    {comment_ads}
    Auteur

    Juio

    En Mars, 2015 (05:31 AM)
    nulllllllllllllllllllllllll ce president wakh rekkkkkkkkkkk il a aucune inspiration politique il ma trop decu quoi jamais je revoterais pour toi :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dragon

      En Mars, 2015 (12:40 PM)
      le president est ambitieux laisser lui le temps de réaliser ses projets
      le sénégal a fait des gains énormes sur 7 indicateurs clés au niveau du climat des affaires. ainsi, le pays a gagné 17 places dans le classement mondial doing business, faisant partie des 10 pays réformateurs au monde : « on est le cinquième meilleur réformateur au monde »,et tout ca c'est grace au president macky sall.le senegal est sur la bonne voie de l'Émergence
    {comment_ads}
    Auteur

    Maraboutons

    En Mars, 2015 (06:00 AM)
    Occupez vous d abord du cas des talibes mendiants....................a Dakar et alentours   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :-D   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Ibandi

    En Mars, 2015 (06:23 AM)
    Les mare a boues doivent se former pour vivre de leur travail..............walla book  :haha:  :-D  :haha: 
    Auteur

    Peuls,

    En Mars, 2015 (06:46 AM)
    Sans de bonnes éducations-instructions-formations-informations aucune évolution évolutive est possible. L'Education, la Formation sont la base de tout développement économique, social, culturel, spirituel. Une personne sans éducation, sans formation est handicapée. Au Sénégal, l'éducation, l'instruction, la formation, l'information font partie des secteurs fondamanentaux qui sont en lambeaux. Les diplômes délivrés sont vides, mal acquis, truqués. Au Sénégal, il manque d'Enseignants-es compétents-es-capables-expérimentés-es-efficaces-honnêtes-sérieux-ses-travailleurs, dans toutes les disciplines. Les enseignants-es sénégalais-es passent leurs funeste temps à combiner-comploter-pactiser-saboter-crétiniser, à revendiquer des sous-privilèges, mais jamais d'être mis dans les conditions idoines pour amplifier-consolider leurs compétences-capacités-expériences à transmettre aux pauvres jeunes sénégalais sans références. Un jeune bien éduqué-instruit-formé-informé ne perdrait jamais une seconde pour les archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux-affluents, bouffeurs insatiables de harams-ribas quifont tout que la jeunesse certaine-certainisée reste à jamais plus ignorante-crétine-inculte-bornée-impolie-fataliste afin de l'user-l'abuser pour leurs sinistres desseins. Certains---es? PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Zep

    En Mars, 2015 (07:15 AM)
    Ecoutez monsieur le president ! Depuis des annees ns sommes confortes a des reformes que l'ancien et l'actuel gouvernement juge favorables pour l'emergence de nos universites . Je juge que c'est que de la politique en l'air. Malgre vos reformes la situation de nos universites particilierement a l'ucad est catastrophique. Deja nous sommes confortes aux greves successifs et le non respect de l'autorite universitaire envers les etudiants. Rien qu'en faculte de droit 5000 etudiants y s'entassent en premiere annee. A la fin d'annee pour limiter le nombre d'etudiant, les 4500 voient leur avenir hypotheque par vos politiques mediocres et honteux. Si je voulais detaille ce qui sevit dans notre espace universitaire je passerai des jours et nuits sans mettre en terme mes propos. SI JE JUGE AVEC HONNETETE VOTRE GOUVERNEMENT A ECHOUE AU NIVEAU DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR COMME LES GOUVERNEMENTS PRECEDENTS. Aujourd'hui l'espoir de pouvoir brandir les echelons de nos etudes est tombe a l'eau. COMPRENEZ CELA MR LE PRESIDENT.
    {comment_ads}
    Auteur

    Xuli

    En Mars, 2015 (07:50 AM)
    IL FAUDRA ASSOCIER TOUS LES PROFESSEURS CHEVRONNES COMME IBRAHIMA FALL, ZOUANKEU, BOXEL,SOURANG, IBRAHIMA FALL ET AUTRES. ILS N ONT PAS LE DROIT DE LAISSER FAIRE.

    ET SURTOUT DEFINIR DES CAHIERS DE CHARGE AUX PROFESSEURS. ET APPLIQUER LA GESTION PAR LES RESULTATS EN AUGMENTANT LE NOMBRE D ASSESSEURS ET DESIGNANT LES INSTITUTEURS CHEVRONNES ET COMPETENTS COMME CHARGES DES AFFAIRES PEDAGOGIQUES ET EVITER DE NOYER LES COMPETENCES AU PROFIT DE LA CHIENLIT POLITIQUE VASSALISEE.

    CE QUI EST VALABLE POUR L UNIVERSITE DEVRAIT L ETRE POUR LES ECOLES DE FORMATION COMME LES CRFPE
    {comment_ads}
    Auteur

    Fierté

    En Mars, 2015 (08:26 AM)
    c présiden n croi meme pas a c kil di commen attendr plus 3mois pour parler d l'éducation parc k tu v toujour l forcin avec c ministr battard mé tu trouvera élève étudian et proffesseur sur l chemin d l'école
    Auteur

    Boul Ja

    En Mars, 2015 (08:54 AM)
    on vous crois plus on sen tap de vos politiques ki n marche guerre

    {comment_ads}
    Auteur

    Desole

    En Mars, 2015 (09:50 AM)
    LE PAYS VA MAL

    A MA GRANDE SURPRISE HIER SOIR, SUR 2STV IL PASSE L'HISTOIRE DE DEMBA WARR SALL, ET VOYEZ VOUS ILS FONT UN GRAND RAPPROCHEMENT AVEC LES AÏEULS DE MACKY..ASTAHFIROULAHH GORR AK JAAM NEKH NANIOU KHAMEE

    CE REGIME, ASSOCIATION DES INCAPABLES
    {comment_ads}
    Auteur

    Xuli

    En Mars, 2015 (10:06 AM)
    LES SENEGALAIS SONT PRETS A VENDRE TOUT POUR DE L ARGENT ET CELA LES BAILLEURS LE SAVENT TELLEMENT BIEN QU ILS FONT TOUT AVALER A NOS POLITICIENS ET ADMINISTRATEURS POURVU SIMPLEMENT QU ILS DONNENT DES PERDIEMS OU DES FRAIS DE VOYAGE.

    ET SI ON DIMUNIAIT LES TRAITEMENTS ET LES SALAIRES DE MOITIE POUR INVESTIR L ARGENT DANS DES PROJETS INNOVANTS. NOUS PORRIONS SUIVRE L EXEMPLE DE FIDEL CASTRO OU MUGABE
    {comment_ads}
    Auteur

    Moi Macky Esclave

    En Mars, 2015 (11:08 AM)
    je demande aux senegalais de faire comme moi, c-a-d respecter notre maitre le colon; n'oublions pas nos ancetres les gaulois; à bas le patriotisme mal placé de wade
    Auteur

    Mounos

    En Mars, 2015 (11:45 AM)
    Le Sénégal aurait du négocer depuis plus de quarante ans avec la FRANCE POUR que son système de formation professionnelle dans les lycées et les centres de formation pour adulte( CFPA) soit le même au Sénégal, mais surtout que les mêmes métiers, hormis le chauffage des maisons, et encore ! A dire vrai, un ouvrier formé en France dans un lycée ou dans un centre travaille mille fois mieux que ceux qui se débrouillent depuis vingt ans dans un métier au Sénégal ! Premez l'exemple d'une villa construite de A à Z en FRANCE par trois ou quatre maçons, deux couvreurs, un carreleur, elle est mieux construite que celle construite par des ouvriers Sénégalais qui sont dfans le métier depuis plus de vingt ans ! La villa du Sénégal sera fissurée au bout de quize ans, l'humidité sera visible partout en période de pluies alors que celle des Français sera intacte même 80 ans après ! Pourtant, ces jeunes ouviers GFranias et Européens en général n'utilise que du ciment, du sable, de l'eau et des parpaings , mais des parpaings d'usine tout de même ! Apprenon à faire comme les autres et dans 20 ans le Sénégal sera comme partout dans le monde moderne !
    {comment_ads}
    Auteur

    Xuli

    En Mars, 2015 (12:54 PM)
    les colons il y a 40ans venaient de sortir d une période sombre de leur histoire (esclavage, féodalisme, monarchie bourgeoise et ont payé de leur sang l'entrée dans la modernité; c 'est pourquoi à un certain moment ils ont développé des valeur comme la liberté , la fraternité, la solidarité voire l égalité .mais les français d aujourd'hui connaissent la récession économique ,le chômage et l anxiété ils n'ont plus de valeurs de référence dont ils peuvent se prévaloir face aux autres peuples les sénégalais doivent Développer leur propre modèle.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Mounos

      En Mars, 2015 (17:34 PM)
      je vous fais remarquer que malgré les trois millions de chômeurs dans ce pays aux savoirs- faire immenses, les 55 millions de français, du plus petits au plus âgé, vit bien, je dirais même très bien, il sont très bien soignés, mangent bien matin midi et soir, leurs enfants sont dans de bonnes écoles de la maternelle à l'université, mais chacun est libre d'aller loin serlon ses ambitions et ses czapacités ! ne vous méprisez pas sur ce pays, ils savent tellement faire de grandes choses dans beaucoup de domaines et le monde aura toujours besoin de leurs inventions petites et grandes ! imaginez un sénégalais avec sa femme et ses deux enfants qui aurait chaque mois 700.000 fcfa, comment il mangerait, s'habillerait se logerait à rufisque ! c'est cela que nous appelons pauvre en france ! vivement que le pauvre sénégalais ait les moyens qu'a le pauvre travailleur français !
    {comment_ads}
    Auteur

    Moi221

    En Mars, 2015 (15:34 PM)
    Honnêtement, il ne dit que des banalités. Demander à diriger un pays et n'avoir aucune idée précise à proposer, aucun programme directeur. C'est un peu navrant quand même. Des banalités, encore des banalités et des banalités encore.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mounos

    En Mars, 2015 (17:25 PM)
    En ce qui concerne le Sénégal, la solution me parait très simple ! Pour que dans 20 ans nous ayons de grands scientifiques, il faudrait dès maintenant sélectionner les meilleurs élèves de CM2 pour les mettre dans des conditions identiques à celles des Japonais, des Chinois, des Français, des Américains dans un internat, comme en France et en Angleterre depuis des siècles ! De la même manière qu'on veut construire des stades et des arènes de lutte, on devrait créer ces internats loin du boucan des villes, dans un environnement propice aux études pour des enfants et des ados ! Un grand internat regroupant les meilleurs élèves de CM2 de de Dakar et ceux de Thiès et de M'bour pourraient être entre Kayar et LOMPOUL, entre terre et mer !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email