Lundi 19 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Réhabilitation des lycées de Dakar : Ce qu'il faut retenir

Single Post
Réhabilitation des lycées de Dakar : Ce qu'il faut retenir

Le ministre de l'Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, qui a effectué une tournée dans trois lycées de la capitale, a fait le point sur les travaux de réhabilitation de plusieurs établissements de Dakar.

En effet, c'est lors du conseil des ministres délocalisé de la région de Dakar, tenu le 20 juillet 2016, que le président de la République avait arrêté un programme d’investissement pour la région de Dakar, avec 1, 5 milliard de francs Cfa pour la réhabilitation des lycées de la capitale.

L'objectif de la tournée, rappelle-t-il d'emblée, est de «visiter le projet de réhabilitation, d’extension ou restauration des lycées. Nous avons visité un échantillon de trois lycées. Celui des Parcelles assainies de l’Unité 13, le lycée Galandou Diouf de Dakar et le lycée Lamine Guèye».

Pour ce qui concerne ces chantiers, «nous avons attendu la période des vacances scolaires pour commencer les travaux. Au lycée des Parcelles, c’est une réhabilitation et une extension des anciens bâtiments existants et de démolition aussi pour reconstruire. L’entreprise a promis de livrer les travaux au plus tard à la fin du mois d’octobre. Les travaux s’élèvent à 270 millions», chiffre-t-il.

Pour le lycée Galadou Diouf, le chantier a démarré il y a 15 jours de cela et pratiquement tout le carrelage est terminé. C’est une réhabilitation complète de ce lycée qui est estimée à 180 millions», renchérit Serigne Mbaye Thiam. 

En revanche, note-t-il, «Au lycée Lamine Guèye, les travaux sont plus lourds. C’est un lycée qui date de 1939. Tous les corps d’état seront repris. Il pourrait y avoir en début d’année une cohabitation entre les travaux et les cours. Nous avons donné des instructions pour que les travaux qui concernent les espaces pédagogiques puissent terminer avant fin septembre. Le coût global est de 514 millions», informe Serigne Mbaye Thiam.

Et en ce qui concerne des trois lycées qui doivent être construits, le ministre assure que les fonds sont disponibles. Celui de Grand-Yoff avance bien et est à hauteur de 75%. Et celui de Pikine a démarré aussi. C’est seulement celui de Ngor qui traînait parce qu’il y avait quelques difficultés pour avoir une assiette foncière au niveau de Ngor. C’est pour cela qu’il n’a pas encore démarré, justifie-t-il.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email