Lundi 23 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Restauration à l'UCAD : Les innovations du COUD

Single Post
Restauration à l'UCAD : Les innovations du COUD
Un deuxième service est mis en place au niveau des restaurants du centre des oeuvres universitaire de Dakar. Il va se dérouler par rotation d'une semaine au niveau des restaurants du grand campus où la demande est plus forte.Du moins selon un communiqué de la Direction du Centre des oeuvres universitaires Dakar (COUD). En effet, l'entité a fait le constat d'une forte affluence au niveau des restaurants universitaires depuis la reprise effective des cours accentuée par l'arrivée massive des nouveaux bacheliers dans tous les établissements de l'UCAD.

En outre, la Direction du COUD a demandé aux repreneurs privés de faire des efforts exceptionnels pour répondre aux besoins des étudiants. " En effet, rien que pour la journée du 11 mai 2022, quatre-vingt-sept-mille-quatre cent-quatre-vingt (87.480) repas ont été servis, comme indiqué sur le tableau joint en annexe" dit le texte.

Par ailleurs, pour anticiper sur l'ouverture prochaine de huit (08) nouveaux pavillons à la grande cité et à la Cité Aline Sitoe DIATTA ex Claudel, la Direction du COUD, en partenariat avec Amsa Realty, s'est lancée dans un projet de construction du plus grand restaurant de l'université en étage (R+1) avec une capacité d'accueil de deux mille cinq cents (2 500) places assises.

La Direction du COUD en appelle à la compréhension des étudiants et rappelle que ce projet de construction de restaurant dont les plans ont été validés de manière participative avec tous les acteurs, y compris les amicales d'étudiants, va être démarré avant la fin de l'année.


1 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 2 semaines (10:47 AM)
    Nourrir presque gratuitement des jeunes qui vont ensuite devenir des chômeurs temporaires ou définitifs. C'est une dépense improductive socialement et économiquement
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (11:51 AM)
      Tu as dis la vérité surtout que plus de 80 % d'entre eux sont des littéraires sans aucune utilité pour le pays . Ce sont ceux là qui créent des partis politiques, des syndicats, des mouvements bidons pour se faire une place à l'ombre autrement que par leurs compétences  
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email