Mercredi 28 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Entretien

Bakary Sambe : « Au Mali, nous assistons à la réalité dérangeante de l’échec politico-militaire »

Single Post
Bakary Sambe : « Au Mali, nous assistons à la réalité dérangeante de l’échec politico-militaire »
Dr. Bakary Sambe est directeur régional de Timbuktu Institute- African Center for Peace Studies (Dakar, Niamey, Bamako), un think tank régional leader dans le domaine de la réflexion stratégique et la prévention des conflits. Fondateur de l'Observatoire des Radicalismes et des Conflits Religieux en Afrique, Sambe est enseignant-chercheur à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal). Ses travaux actuels portent sur les stratégies endogènes en matière de prévention et de résolution des conflits, les dynamiques transfrontalières et l'expérimentation d'approches agiles dans les zones de crise.

Dans cet entretien accordé à Seneweb, il analyse la visite de Macky Sall en terre malienne pour la première fois depuis l’arrivée du Colonel Assimi Goïta au pouvoir. Le chercheur pose, également, son regard sur la guerre d’influence que se livrent les puissances étrangères sur le sol africain.

Le Président Macky Sall s’est rendu au Mali en visite officielle. Pour beaucoup, l’objet principal de la visite reste l’affaire des 49 militaires ivoiriens. Pensez-vous la même chose ?

Je ne peux croire que ce soit la seule raison. Le président Sall est allé au Mali à un double titre : en tant que chef d’Etat d’un pays voisin mais aussi avec la casquette de Président en exercice de l’Union Africaine. Il y a, d’abord, la question centrale de la conduite à terme de la transition qui a été la pomme de discorde entre la junte et la CEDEAO. Ensuite, l’insécurité grandissante dans ce pays qui, malgré tous les discours contre toute réalité sur une montée en puissance des FAMA (Forces Armées Maliennes), est en train d’inquiéter tout le monde. Il ne faut pas non plus négliger les préoccupations liées exactions au Centre du pays depuis les évènements de Moura et de Hombori qui risquent d’avoir comme contrecoup une exacerbation des velléités ethnico-communautaires dont les effets seraient dévastateurs pour la stabilité du Mali et de toute l’Afrique de l’Ouest. La réalité à intégrer est que la situation malienne est préoccupante et mériterait une implication plus prononcée de la CEDEAO et de l’Union africaine si on ne veut pas assister, encore de manière passive, au débordement de l’épicentre de la violence sur toute la région.

“Les récentes attaques qui ont pu atteindre Kati, le cœur stratégique et centre névralgique du pouvoir, sont les signes d’une totale défaillance du système de sécurité”

Est-ce que cette visite pourrait faire changer la dynamique empruntée par le Mali en ce moment ?

Je ne sais pas ce qui s’est dit en coulisse, mais derrière les rideaux diplomatiques, il faudra nécessairement aborder la question du calendrier de la transition, la place des partenaires internationaux et l’avenir de la Minusma. Je suis de ceux qui pensent que ce pays voisin n’a pas pris la meilleure trajectoire pour le moment. Les récentes attaques qui ont pu atteindre Kati, le cœur stratégique et centre névralgique du pouvoir, sont les signes d’une totale défaillance du système de sécurité. Avant cela, il y a eu d’abord Douentza qui n’avait pas subi d’attaques importantes depuis 2017, puis la position stratégique de Ségou, un point-clé ouvrant sur tout l’axe menant du Mali à la Côte d’Ivoire. Ensuite, c’est autour de Kolokani dans la région de Koulikoro, la porte de Bamako permettant d’avancer sans entraves vers l’Ouest. C’est après qu’il y a eu ce qu’on pourrait appeler le revers de Kati, le cœur stratégique et symbole de la sécurisation de Bamako, abritant le siège politique de la Transition, domicile de l’homme fort du régime, le Colonel Assimi GoÏta et du puissant ministre de la défense, Sadio Camara. Malgré cette réalité frappante, la quête de légitimité du pouvoir en place continue d’être bâtie sur des discours populistes, la recherche effrénée d’ennemis du Mali partout et l’instrumentalisation du sentiment nationaliste dans lequel, malheureusement, même des intellectuels et analystes africains sont tombés. Ceci au point de nier la réalité dérangeante de l’échec politico-militaire qui marque le contexte malien. Dans un tel contexte, il faudrait des initiatives urgentes et j’espère que la visite du Président Macky Sall n’a pas été  un one shot ou un coup d’éclat diplomatique. La situation du Mali mérite une mobilisation urgente.

“La position sénégalaise à l’ONU lors du vote des sanctions contre la Russie lui a finalement permis d’être entendu par Poutine”

Macky Sall est allé à Bamako après s'être rendu en Russie récemment. Est-ce le signe d'un rapprochement sénégalo-russe ?

Vous savez, les principes généraux de la diplomatie sénégalaise n’ont pas beaucoup changé. D’abord, une diplomatie de bon voisinage initiée par Senghor, perpétuée par ses successeurs et caractérisée par des principes directeurs comme la retenue, le partage, la jonction des intérêts, la concertation permanente, la solidarité africaine et la complémentarité sous régionale. Donc, une visite au Mali dans ce contexte n’a pas forcément besoin de soubassements internationaux. Si vous faites allusion à la visite du Président Sall en Russie, on a vu qu’il l’avait bien mise sous le parapluie de l’UA ; ce qui explique le déplacement à Moscou avec le président de la commission de l’Union africaine, Faki Mahamat. La position sénégalaise à l’ONU lors du vote des sanctions contre la Russie lui a finalement permis d’être entendu par Poutine sur un sujet qui n’a pas non plus fâché ses alliés occidentaux. Cela s’appelle sauver le chou et la chèvre bien que l’équilibrisme ait ses limites dans le temps. Malgré tout, c’est cette retenue qui a fait que notre pays puisse demeurer dans le jeu surtout dans cette excellente position de pouvoir parler à tous sans fâcher grand monde. Mais sur le Mali, le Sénégal doit prendre conscience qu’il a une responsabilité particulière au regard non seulement du continuum socioculturel et historique mais aussi sur le plan sécuritaire.

“L’Afrique est en train de jouer encore une fois le rôle de variable d’ajustement pour certaines puissances”

Tour à tour, le ministre Russe des Affaires Étrangères, le Président Français, Emmanuel Macron et Antony Blinken, le Secrétaire d’Etat américain ont fait des tournées en Afrique. Est-ce la confirmation de la perte de vitesse de l’Occident sur le continent ?

L’Afrique est en train de jouer encore une fois le rôle de variable d’ajustement pour certaines puissances. Nous sommes comme dans un air d’ancien nouveau temps : une véritable guerre, pas si froide que ça. Le nouveau grand jeu qui se déploie sous nos yeux rappelle que les deux camps qui s’affrontent aujourd’hui l’avaient déjà fait indirectement en essayant de dérouler une stratégie de « regime change » c'est-à-dire en s’appuyant sur leurs alliés locaux pour qu’ils aient le pouvoir. Cet affrontement par pays interposés, comme vous le savez, a beaucoup marqué l’ordre international ces dernières années et nous a installé dans ce qu’on pourrait appeler une « paix chaude » c’est à dire une paix sous laquelle bouillonne des antagonismes que l’on essaie de régler par des conflits par procuration. La Syrie est l’exemple parfait, et même le Mali se dirigerait dans le même sens et peut-être pas que le Mali. Aujourd’hui face à la Chine dont l’influence par les infrastructures a pu faire oublier les idéaux de démocratie et de droits humains, on dirait qu’il resurgit un bloc occidental qui retourne à ses classiques autour d’idéaux à universaliser. Après le sommet pour la démocratie organisé par les USA, le Nouveau Sommet Afrique-France de Montpellier en 2021, les Etats-Unis et la France se rejoignent, en Afrique, sur la promotion de telles valeurs malgré la différence de styles. Une autre cause commune va davantage les rapprocher : contrer l’influence grandissante de la Russie, combat qui se mènera sous le signe de la lutte contre l’autocratie et la promotion de la démocratie.

“Sur le plan diplomatique, Macky Sall a moins secoué le cocotier que le Président Wade bien qu’il ait profité des ouvertures entreprises sous son magistère”

Récemment Macron a pointé l'hypocrisie de certains dirigeants africains qui mettent dos à dos la Russie et l'Ukraine. Certains ont estimé qu'il visait Macky Sall. La position sénégalaise fâche-t-elle ses alliés traditionnels ?

Aujourd’hui, nous sommes en plein dans la configuration qui nous permet de convoquer la notion d’« off-shore balancing » qui caractérise la nouvelle bataille qui se déploie sur le continent. Il devient le mécanisme par lequel les grandes puissances classiques s’assurent que le basculement stratégique du continent qui peut changer la configuration des puissances sur la scène internationale, ne se fera pas à leur dépens. Lorsque Antony Blinken dit clairement, sans complexe, que l’avenir du monde se jouera en grande partie sur le continent africain, c’est que les Américains, contrairement à d’autres restés sur de vieux schémas, ont réellement compris qu’il était temps de changer de paradigme. Dans ses relations avec les autres pôles du monde, les grands principes de la diplomatie sénégalaise ont toujours reposé sur le non-alignement, le règlement pacifique des conflits, le dialogue, la recherche constante de la paix, la non-ingérence dans les affaires des Etats et l'ouverture au monde. Mais, à l’heure du soft power, ces principes ont fait leur temps. Il est vrai que, sur le plan diplomatique, Macky Sall a moins secoué le cocotier que le Président Wade bien qu’il ait profité des ouvertures entreprises sous son magistère.

“La leçon à tirer de l’insécurité grandissante au Mali est que malgré la présence de la Russie, l’armée n’a pas pu déjouer une attaque dont les signes annonciateurs étaient nettement perceptibles depuis l’avancée à partir du Centre du pays”

Est-ce que la présence de la Russie est à craindre ? Face à cette guerre de positionnement entre l’occident et la Russie, quelle posture devrait adopter l’Afrique ?

Nul ne peut nier l’importance stratégique de l’Afrique qui, à mon avis, va continuer à s’accroître pour, au moins, trois raisons. On est en face d’un monde divisé dans lequel les alignements sont à la fois multiples et diffus. Il y a aussi le fait que, dans le monde actuel, la distribution de la puissance est très fragmentée. Enfin, il y a l’effet combiné de puissances classiques qui déclinent, de puissances émergentes qui montent, et d’une multitude d’Etats qui réclament le statut de middle power. Logiquement incomprise et continuant d’interroger, la posture du Sénégal lors du vote des sanctions contre la Russie reste floue et était, quelque part, révélatrice d’une frilosité face à la montée du discours populiste nationaliste chez nous aussi. Mais au final et en apparence, le discours du Président Macky Sall devant Poutine paraissait comme pour expliquer que le continent ne votait plus sur injonction ou par simple alignement. Je crois personnellement qu’on est en présence d’une Afrique qui, par le double effet d’une élite plus décomplexée et d’une population plus exigeante, cherche à mieux tirer son épingle dans le jeu des relations internationales. Cependant, Macky Sall semble aussi bien avoir en tête la nécessité du soutien international, aujourd’hui, à la tête du Sénégal ou demain s’il était tenté par d’autres horizons.


Vous travaillez beaucoup sur le terrorisme djihadiste. L'hydre se répand au Togo, en Rdc et s'est installée durablement au Mali, au Niger et au Burkina. Comment le Sénégal fait face à cette menace tentaculaire ?

Il y a eu une erreur d’appréciation dès le début de la crise sahélienne en extrayant le Sahel central du reste de l’Afrique de l’Ouest en ignorant complètement, ce que j’appelle souvent, le débordement progressif des épicentres. Je vais être franc avec vous. La leçon à tirer de l’insécurité grandissante au Mali est que malgré la présence de la Russie, l’armée n’a pas pu déjouer une attaque dont les signes annonciateurs étaient nettement perceptibles depuis l’avancée à partir du Centre du pays. La réalité est que le Mali a plus que jamais besoin du soutien de ses voisins comme de la communauté internationale. La lutte contre le terrorisme dans ce pays et la circonscription de la menace sont d’un enjeu vital pour la sécurité régionale. Comme je le répète, aussi, souvent, l’insécurité au Mali n’est plus seulement un problème malien, mais une préoccupation régionale prioritaire qui mériterait un plus grand engagement. Mais on connaît le dilemme dans les relations avec ce pays où on vient à peine de sortir du bras fer des sanctions de la CEDEAO en espérant une issue politique. Comment, dans ce contexte tendu, préconiser un engagement en faveur d’un pays en transition difficile et où la légitimité des actuels gouvernants se construit sur le rejet et la méfiance vis-à-vis des voisins ?


22 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2022 (08:44 AM)
    ton ton bla bla ne vaut rien que de quoi se torcher le derriere

     
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (09:29 AM)
      Bakary Samb comme toujours sérieux et solide dans ses analyses. Un homme qui sans aucun doute observé et analyse avec la géopolitique de notre région. Cela nous change des approximations (pour ne pas dire des âneries) débitées sur un ton docte par beaucoup de nos journalistes, politiciens et pseudos intellectuels et cadres, habitués dans aucune honte  aux analyses indigentes et vérolées. On a bien sûr parfaitement le droit de ne pas partager les constats et analyses de Bakary Samb. Par contre, par respect pour soi-meme et autrui, l'élégance et la probité veulent que les contradicteurs de  Samb le fassent  en étayant aussi sérieusement et solidement que lui leurs contre-arguments...sinon  qu'ils se taisent de grâce.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Aziz

      En Août, 2022 (09:36 AM)
      Ce pauvre Bakary Sambe et son bébé Sidi Djamil Niane; deux disciples orientalistes et valets de la France qui sont gracement payé pour raconter des sotisses, divulguer des discours alarmistes et servir de caisse de résonance aux sionistes français dans leur lecture laique de l'islam. Leur machin d'institut, est sposorisé par l'ambassade de la France et l'Union Européenne  dsans un seul but d'entretenir les agents de la françafrique et autres racailles vendus. Niakk diom weesuwul di jangee sa diine sa lokhool tubab. Bakary ko jaasDo Bii haram
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (13:08 PM)
      mdrrr🤣 il est vraiment malin dans ces analyses partiales ce Bakry Samb. 🤣
      demandez lui qui finance son instutue et vous comprendrez pourquoi il fait cette sortie virulante contre le régime du Mali au lendemain du départ des derniers soldats français.
      en fait, il ne voit pa la monté en puissance des FAMA, en équipement comme en résistance sociale notamment sur le plan économique où malgré l'ambargo, le Mali a fait mieux que le reste de la CEDAO.
      bref Mr le penseur, nous ne sommes pas des idiots, au contraire, tu ferais mieux d'étre un idiots utile.
    Top Banner
    • Auteur

      Naif

      En Août, 2022 (15:48 PM)
      Ce mec se fait connaisseur de la situation du Mali, mais il est trahi par son manque de culture sur le déroulement des événements. Pas un seul mot sur l'échec de la présence de barkhane pendant 9 ans. Pas un seul mot sur l'envahissement du sahel par des hommes que l'otan a armée en envoyée dans les villages. Pas un seul mot, les financements, l'entretien, la formation et le mode opératoire des terroristes.  Tu es un menteur naïf. Un idiot utile. de tes bailleurs de fonds 
    {comment_ads} {comment_ads}
  2. Auteur

    Question

    En Août, 2022 (08:59 AM)
    J'ai l'impression qu'à force de séminaire avec perdium et des voyages d'études et de recherche en Europe,  nos universitaires deviennent tous pro occidentaux !  Surtout les historiens,  politologues,  écrivains et autres littéraires.  Bakary laisse stp les maliens en paix.  Ils sont assez intelligents pour se débrouiller seul. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (09:37 AM)
      Mon frere, wakho fi dara. Bakary Samb à ben présenté son point de vue, toi tu sors des arguments de "kou danou sarette". Un bon conseil, frère  :  lou amoul kham kham da nguèye tèthie sa guémigne, oubi sa khèle, djangue ! 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (14:03 PM)
      Vraiment si c'est ça un intectuel africains de nos jours, mieux vaut être boujouman à mbeubeuss ...au moins on garde sa dignité.
       
      Cette personne est un idiot des temps modernes... mais il n'y a que lui qui pense qu'il est un penseur sérieux.
       
      Avec son Institut bidon, financé par les néo colon....bacary veut nous vendre l'invendable 
       
      Pauvre de toi, bacary 
       
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (13:30 PM)
      par contre ta jalousie te fais oublier que tu es un vulgaire idiot pensant que ta science infuse issue de tes parents marabouteux et charlatans va faire changer la face du monde.
      demande à tes parents, ta famille et des voisines de cesser de mettre vos ordures sur la rue et tu reviendras nous faire part des changements dans ton quartier pourri.
    {comment_ads}
    Auteur

    Rien

    En Août, 2022 (09:22 AM)
    Effectivement, trop de bla bla d'universitaire !

    Ne répond pas sur la présence de la Russie. Ne dis rien pour répondre aux envies d'indépendance et de souveraineté de cet état qui voudrait bien disposer de son sol. Ce contenu est au mieux un rapport de fonctionnaire conscient de son statut. Ce n'est pas le lieu d'aborder et développer les véritables sujets et enjeux dans la période que traversent nos frères maliens.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diakité Mory

    En Août, 2022 (09:42 AM)
    Mais qu'est-ce qui amené le terrorisme au Mali, si ce n'est l'assassinat sauvage et inhumain de Khadafi et la corruption généralisée du régime d'ATT. Combien de temps la France a fait au Mali sans parvenir à restaurer l'ordre et la stabilité dans le Nord et dans le centre du pays ? Avec ce genre d'esprit de valet, l'Afrique a encore encore du pain sur la planche. Vous oubliez que pentagone a été attaqué par les terroristes. Qui est à l'abri de l'attaque terroriste en Afrique et en Occident, principalement. Il faut reprendre votre recherche ou où de changer votre façon de réfléchir. l'Afrique n'a plus besoin des chercheurs comme vous. Ou
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (09:59 AM)
      La question essentielle n'est plus de savoir qui ( La France et Sarkozy) a causé la crise au Sahel, mais comment en sortir? 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (14:00 PM)
      Je trouve que cette question de l'origine du conflit n'est pas assez répétée dans ce conflit! il faut le répéter a chaque fois qu'on y fait référence!  "le conflit au Mali, qui on le rappelle a été causé par la destruction de la Libye par la France et l'otan"
    {comment_ads}
    • Auteur

      Ouimais

      En Août, 2022 (15:09 PM)
      Oui mais pour trouver un remède il faut identifier et déguerpir le microbe (france et sarko)
    {comment_ads}
    Auteur

    Kawkaw

    En Août, 2022 (10:02 AM)
    J'ai vraiment peut pour le futur de l'Afrique et du Sénégal en particulier , avec cette instauration d'une dictature de la pensée unique. Ceci se déroule sous nos yeux sans que l'on s'en rende compte.

    Ngi warra wakh bougnu nooopé deuk bii yass ( yallah nagnu thi yallah mousseul)
    Top Banner
    Auteur

    Bily

    En Août, 2022 (10:57 AM)
    Monsieur sambe un grand homme, toujours pertinent.

    Un digne fils de l'afrique

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (11:26 AM)
    On a pas besoin de Think Tank, de M. Sambe ou de ces machins douteux financés par on ne sait qui pour comprendre ce qui se passe au Mali. Tout ce bala bla bla dont la lecture est à mon avis inutile....Voila encore un autre négrier des temps modernes qui fait son job pour ses parrains.
    {comment_ads}
    Auteur

    Moussa Toure

    En Août, 2022 (11:53 AM)
    Ah les nègres de service de la francafrique et leurs think thank ! Les maliens savent ce qu'ils veulent (recouvrer leur souveraineté) et le prix à payer. Ils font face avec dignité et courage. Donc foutez leurs la paix svec vos réflexions et analyses à 2 balles. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (13:36 PM)
    Le terrorisme a créé beaucoup d'opportunités, on dirait !
    Top Banner
    • Auteur

      Mdrrrr

      En Août, 2022 (17:57 PM)
      Effectivement ! Disserter sur ce sujet est devenu "source de revenus " et "source de visibilité " pour plusieurs individus … 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (07:05 AM)
      Beaucoup sont des nostalgiques du bon vieux temps
      Au milieu du xixe bon siècle, il y avait dans les États djihadistes une population esclave plus nombreuse qu’aux États-Unis, dans les Caraïbes et au Brésil réunis.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (14:01 PM)
    Les 19 personnes qui étaient à bord ont soutenu qu’elles avaient été obligées de rebrousser chemin, parce que l’embarcation n’avait plus de carburant. Il s’agirait d’une arnaque. Dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 août 2022, une source anonyme a informé les limiers du commissariat central de Saint-Louis de l’arrivée, sur la plage de Guet-Ndar, d’une embarcation de migrants irréguliers. Ayant eu la confirmation de cette information, ils se sont prépositionnés sur les lieux, attendant l’arrivée de l’embarcation. Celle-ci a débarqué vers les coups de 2 h du matin, en provenance des côtes marocaines. Il y avait à bord des dizaines de candidats à l’immigration irrégulière.Dès qu’ils ont mis pied à terre, les policiers du commissariat central et de l’île de Saint-Louis se sont précipités sur eux. Ce fut la débandade. Mais selon nos interlocuteurs, les hommes de tenue ont réussi à interpeller 19 des candidats qui tentaient de quitter la langue de Barbarie pour rallier, pour certains, la gare routière, pour rentrer chez eux. Interrogés sommairement, les candidats malheureux ont révélé aux enquêteurs qu’ils ont quitté le sud du pays, le 7 août, à destination des côtes espagnoles. Mais arrivés au large des côtes marocaines, le capitaine de la pirogue les a informés que le carburant restant ne pouvait pas assurer le voyage jusqu’en Espagne et qu’il fallait rebrousser chemin pour ne pas courir le risque de mourir en pleine mer. Ils ont alors décidé d’accoster sur les côtes les plus proches. C’est ainsi qu’ils ont été conduits à Saint-Louis. Interrogés sur leur nombre au départ de l’embarcation, ils ont déclaré qu’ils étaient environ deux cents personnes dans la pirogue. Les autres se sont fondus dans la nature. Trois personnes soupçonnées d’être des proches du convoyeur L’enquête a aussi montré que les candidats sont pour la plupart de nationalité sénégalaise ; les autres sont de nationalité gambienne. Ils ont déboursé des montants qui varient entre 400 000 et 150 000 F CFA. S’agissant de leur convoyeur, les candidats malheureux, renseignent nos sources, ont soutenu ne pas le connaître, car ils ont tous traité avec des intermédiaires, durant les préparatifs au voyage. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Xeme

    En Août, 2022 (15:13 PM)
    Si le pouvoir d'Assimi Goita réussit ce qu'il a programmé au Mali, et si cette réussite fait tâche d'huile en Afrique (éradication du djihadisme français, mise hors d'état de nuire des légionnaires africains de la France), c'est son institut Timbuktu qui va se retrouver au chômage. Parce que comme Macky Sall avait besoin d'inventer le terrorisme au Sénégal pour bénéficier des financements de la fausse lutte contre le terrorisme, lui aussi avait besoin d'inventer des menaces djihadistes partout dans le Sahel pour faire vivre son institut de ses études bidons payés.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ouimais

    En Août, 2022 (15:53 PM)
    Je tiens ce mr samb pour co-responsable du massacre de peuhls au Mali. En effet il a largement contribué à assoir l'amalgame entre terrorisme et Islam, hors en Afrique de l'Ouest, l'éthnie peuhl est le principal socle de cette religion. Pour aider sa confrérie tidiane à estomper les défections de plus en plus nombreuses de ses disciples vers l'Islam dit réformiste ou salafiste, il n'a pas hésité, lui et certains de ses gourous, à se coaliser avec le monde judéo-chrétien pour diaboliser et lancer sournoisement un appel au meurtre contre ces musulmans qui ont pour seule tord de vouloir se conformer aux enseignements authentiques de leur Prophète(psl). Il a lâchement présenté les salafis comme une menace à la stabilité dans la sous région alors que dans son fort intérieur, il sait que la menace vient de la prédation française envers nos maigres ressources. Les maliens ont tardé à comprendre que c'est à la france qu'ils devaient s'en prendre et non aux peuhls ni même aux touaregs dont certains membres ont été instrumentalisés par les services secrets français pour faire croire à un problème éthnico-islamiste.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (18:00 PM)
      Je condamne vigoureusement les massacres commis contre les populations Peuhl et je déplore le silence de tous ceux qui devraient s'exprimer là-dessus ! 😢 
    {comment_ads}
    Auteur

    Aladji

    En Août, 2022 (16:52 PM)
    nédiaires entre le Blanc et nous, type ONG comme ici Tumbuktu Institute! sont (excusez du peu) des relais de l'impérialisme, "des blancs à la peau...noire" paradoxal hein?! M. Bakary Samb ressemblerait à ceux-là ! À"auditeur" ses écrits !? son financement ?! l'influence & la cible qui sel dessine qu'il vise ouvertement : le statu quo, l'immobilisme et la présence du blanc dans notre vécu (jusqu'à l'intime) depuis nos Indépendances,. Point de progrès, ni développement, sinon régression, depuis lors, nos petits-es fils-illes sont là en 2024! 

    De grâce messieurs comme vous Bakary Sambe, vous n'impressionnez plus personne, parce que presque tous nous sommes capables de logique, nous comprenons les stratégies et manigances. En somme, nous comprenons la géopolitique 
    Top Banner
    Auteur

    C'est Bon

    En Août, 2022 (19:43 PM)
    Hoooo Bakary, c'est bon on a compris.... Il me semble que j'ai déjà entendu ce que tu dis sur France 24....think thank de mon œil, expert copier coller... L'Afrique a atteint un seul critique d'intellectuels difficilement manipulables...

    Il va falloir inventer de nouvelles formules... Et juste vous rappeler que l'orque les maliens créait un État avec le charte du Mandé, les frnzdacs et les gallois étaient de parfaits sauvages... 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (19:44 PM)
     (15:13 PM) ......"toute honte bue" toujours pas à Bamako ?...c'est bon le clavier.

    Vlad va tenfiler tu vas adorer....................................l'Ukraine lui met profond il a besoin de larves comme toi !!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Le Masque S’effrite

      En Août, 2022 (21:35 PM)
      Tes penchants sodomites ne font plus l'objet de doutes ! Tes pulsions suintent littéralement de chacun de tes commentaires … 
    {comment_ads}
    Auteur

    Du Blabla Et Non Une Analyse

    En Août, 2022 (19:55 PM)
    J'ai commencé à lire mais après le premier paragraphe j'ai arrêter, du n'importe quoi.

    Je n'apprends rien de cet article.

    Au suivant
    {comment_ads}
    Auteur

    Verax Bloxy

    En Août, 2022 (21:36 PM)
    Quelle analyse, bravo expert de la question malienne. Ou sinon le perroquet de la France. Ces exactions à Moura dont tu parles là, es ce que tu sais que l'armêe française a collaboré avec des Touaregs qui ont massacrés des peulhs. Maintenant que la France pert son influence,elle fait la morale. Lis le livre de Roméo Dallaire, tu comprendra le rôle de la France dans le génocide des Tutsi (Une ethnie peule au Rwanda), la France avait essayé de diviser le Nigéria dans le conflit du Biafra. Ces choses sont dans l'ADN de la France.
    Top Banner
    Auteur

    Akon

    En Août, 2022 (00:03 AM)
    C mr dit n'importe quoi, il raconte que de la merde. Vas te faire enculer par les blancs. Vendu là 
    {comment_ads}
    Auteur

    Idriss

    En Août, 2022 (00:06 AM)
    Un esprit complexé, ce Bakari Sambe.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Tchaguine

    En Août, 2022 (01:50 AM)
    Voila un autre facilitateur de conflit. Un autre entrepreneur academique, qui se sert de son diplome comme d'un vulgaire fonds de commerce pour normaliser l'inacceptable. Terrible!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (06:33 AM)










     





     







    Je suis heureux de cette nouvelle je vous donne rendez vous en 2024 pour revoir ce que sera devenu le Mali..

    mer. 17 août 2022 à 7:43 AM







     

     







    Les militaires français de la force antijihadiste Barkhane ont quitté lundi le Mali après neuf ans de présence, sur fond de relations houleuses entre Paris et la junte au pouvoir à Bamako. À Gao, dans le nord du Mali, notre envoyé spécial Cyril Payen a pu suivre les dernières heures sur place des soldats.

    Poussée vers la sortie par une junte malienne hostile, l'armée française a transféré ces six derniers mois aux forces maliennes toutes ses emprises dans le pays, dont la dernière, à Gao, dans le Nord. Au total, la France a dû sortir du Mali quelque 4 000 containers et un millier de véhicules, dont des centaines de blindés, alors que le Sahel connaît une flambée de violences que le groupe paramilitaire russe Wagner, nouvel allié de Bamako, peine à endiguer.













     
    Top Banner
    Auteur

    Fall

    En Août, 2022 (08:21 AM)
    C'est dommage les fils de l'afrique se prostitue Monsieur Sambe si vous n'etes pas courageux d'essayer de vous affranchir laissez les autres le faire . Vos theories ne sont fondées que sur des manipulations pour plaire l'occident.Jai l'impression que faites partie des agents de la 5colonne dont parlait le président Sékou TOURE et cest dommage pour un intellectuel. Mais MAO avait tué les intellectuels lors de la révolution chinoise. en URSS c'était le sort qui était réservé aux intellectuels aussi.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email