Samedi 03 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Entretien

Denise Emilie Ndour : «L’éducation sexuelle est un impératif… L’âge du premier rapport sexuel est 13 ans »

Single Post
Denise Emilie Ndour : «L’éducation sexuelle est un impératif… L’âge du premier rapport sexuel est 13 ans »
Les réalités socioculturelles et religieuses encrées au Sénégal constituent, par moment, des obstacles dans les efforts d’amélioration de la santé de la population. C’est le cas de la santé de la reproduction, expression galvaudée, voire diabolisée, par une bonne partie de la population sous l’influence de certains acteurs de la société. Dans le but de lever le voile sur ces notions, l’ONG Planned Parenthood Global a organisé un séminaire de formation portant sur la clarification des valeurs et la transformation des attitudes destiné aux professionnels des médias et aux acteurs culturels. Profitant de l’occasion, Seneweb s’est entretenu avec Denise Emilie Ndour, experte en santé sexuelle et reproductive et manager en santé.

Quelle est l’importance d’être éduqué à la santé de la reproduction ?

Il faut d'abord noter que la connaissance de soi est très importante et ça rentre dans le cadre de la connaissance à l’éducation à la santé sexuelle et reproductive. La connaissance de soi implique la maîtrise des modifications  de son organisme à l’âge de la puberté. Donc, le fait de connaître son organisme va permettre d’éviter beaucoup de problèmes qui sont d’habitudes relatives aux conséquences de la mortalité maternelle et infantile ; les grossesses non désirées ; les avortements provoquées ou les IST.

Quels sont les principales conséquences qui résultent de la méconnaissance de la santé sexuelle et reproductive ?

Le fait de ne pas être éduqué à la santé sexuelle et de la reproduction avec un accent sur la connaissance de soi a pour conséquence les grossesses non-désirées. Et l’une des conséquences d’une grossesse non-désirée est l’avortement provoqué. Et l’avortement provoqué conduit très souvent pour la plupart à des complications comme : la mortalité maternelle, comme les infections  et la stérilité … Il y a aussi les infections sexuellement transmissibles (IST). Mais si on sensibilise, éduque et initie les jeunes à la connaissance de leur corps, je pense qu’on peut quand même éviter beaucoup de conséquences qui sont liées à la méconnaissance.

“Il ne faut pas attendre que l’adolescent commence à avoir ses règles et qu’il soit en activité sexuelle pour commencer à le sensibiliser”

Quelles sont les principales cibles de ces campagnes de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive ?

Ce sont les adolescents, les femmes en âge de procréer mais aussi les hommes. Il ne faut pas aussi oublier que nous sommes dans une société où l’homme a le pouvoir de décision. Alors, si on ne les implique pas quelques fois, on a du mal à sensibiliser les femmes ou à avoir leur adhésion par rapport à la planification familiale. Dans la santé de la reproduction, il y a des thématiques qui sont assez importantes : la maternité, la planification, la contraception, les IST… Ce sont des thématiques qui sont assez importantes sur lesquelles on doit vraiment mettre un accent par rapport à la sensibilisation des hommes, des jeunes et des femmes en âge de procréer. Je pense qu’il   faut aussi impliquer les parents qui sont tout le temps avec ces adolescents. Nous, nous complétons les messages que les parents peuvent donner à la maison mais si les parents eux-mêmes ne maîtrisent pas tout ce qui tourne autour de la santé de la reproduction c’est quelque fois difficile.

A quel stade faudrait-il, idéalement, introduire l’enseignement de la santé de la reproduction ?

Moi, je dis depuis le bas âge. Parce que, il ne faut pas attendre que l’adolescent commence à avoir ses règles et qu’il soit en activité sexuelle pour commencer à le sensibiliser. Il faut le faire bien avant ça pour le préparer à cette nouvelle vie pour qu’ils sachent qu’en entrant dans cette nouvelle étape, ils puissent prendre des dispositions nécessaires et qu’ils soient responsables de leurs actes et de leur corps.

“Nous assistons à beaucoup de grossesses non-désirées et le taux d’infection sexuellement transmissible chez les jeunes ne cessent de croître”

Il y a quelques années, plusieurs voix s’étaient élevées pour dénoncer l’introduction de modules sur l’éducation sexuelle et la santé de la reproduction. Pensez-vous qu’il est nécessaire que cela se fasse ?

Je pense même que c’est un impératif. Pourquoi ? je me rappelle que lorsqu’on était encore à l’école, on nous initiait à un programme qui s’appelait économie familiale. Dans ce programme, il y a des modules qui parlaient du cycle menstruel, de la sexualité, de la puberté… Et je pense que ça a beaucoup aidé notre génération à pouvoir prendre les dispositions nécessaires afin de ne pas être victime de certaines situations. Il y a lieu de remettre ce genre de formation dans les écoles pour que ça fasse partie des curriculums de formation. Il faut reconnaître que les jeunes passent plus de temps à l’école qu’à la maison et les enseignants doivent nous aider à pouvoir sensibiliser ces jeunes à l’école pour les préparer à une vie sexuelle plus responsable. Nous, nous pensons organiser des activités de sensibilisation dans les écoles. C’est très important et je prends l’exemple des jeunes filles qui sont les plus exposées. Même si elles ne connaissent pas leur cycle menstruel, elles ont un problème pour gérer leurs règles à l’école. Et quelques fois, ça constitue un frein pour les résultats scolaires. Les 3 ou 4 jours pendant lesquels elles voient leurs règles parfois elles sont perturbées de telle sorte qu’elles ne suivent parce qu’elles ne sont pas concentrées à cause du stress de ces règles.

Le gouvernement doit-il faire fi des croyances sociales et introduire ces programmes à l’école ?

Nous assistons à beaucoup de grossesses non-désirées et le taux d’infection sexuellement transmissible chez les jeunes ne cessent de croître. Il faut que ces jeunes là, puissent être bien sensibilisés et bien préparés pour qu’ils puissent prendre les dispositions. On se rend compte aujourd’hui, que l’âge du premier rapport sexuel est de 13 ans. Cet enfant qui est en activité sexuelle si on ne fait pas attention et qu’on ne lui explique pas le cycle menstruel et qu’on ne lui demande pas d’utiliser un préservatif, il risque d’être exposé aux IST et aux grossesses non-désirées. Ce n’est pas qu’on veuille pousser les jeunes au vagabondage sexuel mais quand la personne est informée, elle prend ses dispositions de telle sorte qu’elle ne subit pas certaines conséquences. Mais si, on les laisse à eux même la situation devient plus grave.

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation dans le pays sur la santé de la reproduction, le sujet demeure toujours tabou. Pourquoi ?

En fait, c’est quelque fois des considérations religieuses et socioculturelles qui constituent des blocages et ça, ce n’est pas quelque chose que l’on peut régler dans l’immédiat. Nous sommes en train de mener des activités de sensibilisation et de communication pour remédier à cela. Ça a beaucoup avancé mais il reste encore des poches. A Dakar, les gens sont à un niveau intellectuel beaucoup plus élevé quand on fait les sensibilisations, on voit les résultats. Mais en zone rurale, il y a un blocage comme les considérations socioculturelles  qui font que c’est vraiment difficile. Mais nous avons mis un dispositif qui nous permet d’agir à tous les niveaux surtout au niveau communautaire avec notamment les « Badiene Gokh » (relais communautaires) qui aident les prestataires de la santé  à pouvoir communiquer avec ces populations. Mais il y a aussi ce que l’on appelle l’école des maris parce que dans ces zones, on se rend compte que les hommes sont ceux qui ont le pouvoir  de décision et que quelque fois ils ne sont pas informés, ils entendent beaucoup de rumeurs et ne maîtrisent pas le sujet. Cette école permet d’impliquer ces hommes pour qu’ils puissent mieux comprendre la nécessité de les protéger d’une grossesse ou de les aider à avoir une santé sexuelle et reproductive améliorée et les préserver de la mortalité maternelle.

De nombreux acteurs de la société dont des religieux estiment qu’il s’agit de concepts importé de l’occident avec comme but la dégradation des valeurs sénégalaises…

Je pense que tout ça est lié au manque d’informations et de connaissances. Lorsqu’on parle de la santé de la reproduction c’est vrai que c’est importé mais ça ne veut pas dire que ça n’existe pas. Chacun utilise l’expression « santé de la reproduction » dans son dialecte. C’est comme l’avortement. Quand on parle d’interruption de grossesse, ça ne choque pas mais quand on dit avortement ça choque. C’est juste un jeu de mots et c’est le terme peut-être qui gêne mais en réalité, c’est le  vécu de tous les jours. Il faut juste qu’on essaye de voir comment changer le terme pour que les personnes avec qui on communique puissent l’accepter et comprendre ce que l’on dit. Mais les religieux ne sont pas tout à fait contre la contraception, c’est juste que dans cet ensemble de pratiques contraceptives il y a la contraception naturelle qui est acceptée par la société. On implique les religieux dans nos communications pour parler de ça. Pour dire qu’une femme qui vient d’accoucher, religieusement, doit rester 2 ans avant de faire une autre grossesse. Et si je me réfère aux considérations socioculturelles, avant, quand la femme accouche, on l’emmenait chez ses parents pour y rester pendant 2 ans le temps d’allaiter son bébé avant de revenir dans son foyer. Donc, ça veut dire qu’ils savent que la contraception est une nécessité mais ce qu’ils ne cautionnent pas c’est le fait d’utiliser des produits pour faire une contraception.

N’y a-t-il pas lieu, dans ce cas, de revoir votre approche vis-à-vis des communautés ?

Oui, on est dans ça. Je vous ai parlé tantôt de l’école des maris qui, une fois sensibilisés, sont beaucoup plus conciliants et c’est eux-mêmes, quelques fois, qui prennent la décision d’accompagner leurs femmes chez la sage femme pour montrer leur adhésion. Parce qu’en amont, ils ont reçu des informations sur la santé de la reproduction qui font qu’ils prennent des décisions beaucoup plus responsables. Il y a aussi les visites à domicile par l’entremise des Badien Gokh qui, après un accouchement, se rendent souvent à la maison des parents pour sensibiliser la femme, le mari et la belle-mère qui constitue parfois un blocage.

Dans cette nouvelle approche, les hommes religieux sont-ils impliqués ?

On souhaite utiliser les hommes religieux dans ces campagnes comme des leaders du fait de leur influence. Si on parvient à les sensibiliser, je pense qu’ils peuvent être en phase avec nous par rapport à la mortalité maternelle. Si on lui dit que le fait que la femme se repose pendant 2 ans avant de faire une autre grossesse réduit le taux de mortalité maternelle, il peuvent être en phase avec nous. Ce qu’il y a lieu de faire, c’est que les méthodes à utiliser soient des méthodes qu’ils cautionnent. Et je pense que c’est possible. Maintenant, si les religieux sont avec nous, ils mettront juste l’accent sur les méthodes naturelles car, ça fait partie des méthodes contraceptives. Si on veut que les religieux nous aident dans notre objectif, il faut qu’on aborde les sujets allant dans le sens de ce qu’il a comme conviction.

Pensez-vous, tout de même, avoir effectué plusieurs avancées depuis 2012 ?

Avec les objectifs du millénaire, je me rappelle qu’en 2012, on était à un taux de prévalence contraceptive de 12%. Aujourd’hui, on est en 2022, le taux de prévalence a largement évolué, il est à 26%. C’est quand-même une avancée mais ce n’est pas suffisant. L’objectif était d’aller jusqu’à 45%. Cependant, il faut reconnaître que le Sénégal, par rapport à d’autres pays de la sous-région, est en tête. D’ailleurs, les autres pays viennent s’inspirer de nous pour essayer de le mettre œuvre dans leurs pays. Certes, nous avons fait beaucoup d’efforts mais nous ne devons pas dormir sous nos lauriers au risque de perdre nos acquis.


57 Commentaires

  1. Auteur

    Abdoulaye

    En Septembre, 2022 (10:17 AM)
    Dans la religion musulmane Allah swt dit : Je vous ai créé pour vous connaître, Me connaître pour  m'adorer. 

    La connaissance est la base de notre vivre ensemble 
    Top Banner
    • Auteur

      Djibson

      En Septembre, 2022 (11:32 AM)
      Ça veut dire quoi " dans la religion musulmane"? Et puis c'est des gens qui nioo wakh ak bind que quelque chose nommée Dieu a dit et fait dire. La réalité moderne est plus parlante et bavarde que ces règles normes du 7ème siècle arabe   attribuées à Dieu.
      Il y a "dans la religion musulmane " et il y a la réalité  du " terrain ".
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (13:43 PM)
      C'est un mensonge c'est pas un verset ça n'existe pas dans le coran baye niasse l'a dit mais c'est faux c'est pas dans le coran. 
      Le fameux "faux" verset "أعرفوني قبل أن تعبدوني" = connaissez moi avant de m'adorer ça n'existe pas dans le coran 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Zahra

      En Septembre, 2022 (15:28 PM)
      Zahra Iyane Thiam est vraiment une politicienne par stratégie. Elle organise une fête à la permanence de l'apr pour être féliciter et attirer l'attention du président. Elle compte exister en politique en utilisant toujours les autres et en se montrant désintéressée et innocente 😂
    Top Banner
  2. Auteur

    En Septembre, 2022 (10:17 AM)
    Founiou dieumm ak feministes yii?Elles nous ont imposé la parité qui consacre la nullité de nos institutions. Maintenant, elles nous mènent en bateau pour nous imposer les souhaits du N.O.M.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Observation

      En Septembre, 2022 (10:32 AM)
      Feministe Yi a domou sheytane lagnou deh molene tere dem safara. Mais comme la plupart des hommes de nos jours ne veulent plus de masculinite ils restent les bras croises meme chez eux  c'est leurs femmes ki dirigent on ne peut que s attendre  a ca.
      La suite la fin du monde comme l avait predit le Prophete Mohamed psl
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (11:04 AM)
      Depuis 20 ans l'âge moyen du 1er rapport sexuel est de 27 pour les garçons et 27.5 ans pour les filles en France. Elle nous balance ce chiffre de 13 ans pour le Sénégal sans nous dire d'où elle le tient.Quelles sont ses sources ? Il ne faut pas prendre les gens pour des demeurés. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (11:40 AM)
      Quand jai vue Planned Parenthood, jai cru que cette dame parlait des États-Unis. Planned Parenthood est le fer de lance de l'avortement aux USA, surtout quand la Cour Suprême a pris une décision contre la loi Wade Vs Roe, rendant l'avortement illégal. Ces gens sont plutôt dans une action de promotion de l'avortement sous tous ses acpects.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (11:56 AM)
      post 11:04
      Vous vous trompez d'une dizaine dans vos chiffres concernant la France (17 et non 27).
      Si vous avez envie d'une comparaison, je vous inviterais plutôt sur le terrain de la contraception et de la protection. Quand on ne peut pas interdire un phénomène, on essaie de l'encadrer au mieux pour en limiter les mauvais effets. Cela vaut aussi pour la sexualité, surtout en Afrique. Je suis sénégalais, c'est pour cela que je me permets d'avoir un avis critique sur ce qui nous touche.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Miko

      En Septembre, 2022 (22:18 PM)
      C est vraiment domage prenez le temps de lire de comprendre avant de juger vous croyez que cette dame n a de religion que croyez qu elle n a pas peur pour ses enfants si mais ce sont des réalités elles sont là  pour aider nos enfants ns aider à comprendre à ne pas se perdre à ns avons beaux éduqué nos enfants mais rien en faire c est pas parcque on parle de sexualité qu'on veut pousser les enfants à se dévergonder 
    {comment_ads}
    Auteur

    Amala

    En Septembre, 2022 (10:21 AM)
    Pendant que l'algerie introduit l'anglais dès la rentrée de cette année à la place du français, comme seconde d'apprentissage après l'arabe dès la primaire ;

    Pendant que le Kenya vient de reformer son système en introduisant le codage informatique dès le collège;

    au Sénégal, une petite minorité francisée pensent l'avenir de nos enfants avec a sexe. 

    Ces gens sont moralement malades et dépravés.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (10:51 AM)
      Musulmans senegalais, faites de l'apprentissage du Coran une superpriorité. Il y a de bonnes écoles coroniques avec internat. 
      Vos enfants vont gagner en maturité, en moralité, vont sauter toutes ces classes inutiles (5e primaire, 3e primaire, 5e secondaire, ), n'auront aucun problème pour mémoriser ces petites leçons parcequ'ils ont déjà dans la tête 6000 versets, une bonne élocution...
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Observation

    En Septembre, 2022 (10:21 AM)
    Vous voulez juste pervertir nos enfants comme on le fait dans les pays occidentaux. Ok a bas age vous allez commencer a leur donner des preservatifs et  les  encourager aux rapports sexuels. Senegal sera completement foutu sous peu plus kil en est a present avec ces bullshit de ong finance par les occidentaux.  .enseignons a nos enfants Islam le monotheisme pur et gardons nos bonne's valeurs ancestrales.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:26 AM)
    Planned parenthood c'est l'ONG qui a des cliniques spécialisées dans avortements aux États Unis. C'est cette ONG qui vient encore promouvoir l'éducation sexuelle en Afrique? Mais quand est ce que les Africains vont ils confectionner les politiques pour leurs pays au lieu d'importer des conneries d'ONG étrangères?
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (11:41 AM)
      Quand jai vue Planned Parenthood, jai cru que cette dame parlait des États-Unis. Planned Parenthood est le fer de lance de l'avortement aux USA, surtout quand la Cour Suprême a pris une décision contre la loi Wade Vs Roe, rendant l'avortement illégal. Ces gens sont plutôt dans une action de promotion de l'avortement sous tous ses acpects.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:28 AM)
    Thiey Sonko
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:28 AM)
    L'education sexuelle semble devenue une nécessité dans le pays au regard des nombreuses grossesses précoces et des maladies qui se tranmettent. On est étonné que dans un pays aussi religieux en surface l'age moyen du premier rapport soit aussi bas. 13 ans... à cet âge les parents ont démissionné de leur rôle d'initiation et de protection. 

    Et lorsqu'on regarde l'avenir qui se profile pour ces jeunes générations, il vaut mieux être informé et réduire le nombre des naissances. Les bouches autour du bol familial augmentent et le bol se réduit d'année en année. Si c'est pour les confier à des daaras parce qu'on ne sait plus qu'en faire, ce n'est pas la peine de les faire. Et les voir partir en pirogue ou à travers le désert pour rejoindre l'Europe non plus.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Djibson

      En Septembre, 2022 (11:40 AM)
      En fait ces gens confondent sexualité et sexe. Le sexe les dérange tellement  que leur mots favoris sont " perversion " et "satanique". 
      Détendez vous un peu waay.  Je ne parle pas des hypocrites, mais des vrais coincés. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (11:50 AM)
      pauvres fous! D'où vous vient ce chiffre 13? on vous emballe facilement. réclamez l'éducation morale le civisme dans les écoles c'est mieux que d'enseigner à nos enfants comment faire l'amour dès l'âge de 6 ans sas choper le VIH où tomber enceinte. de toute façon avec un programme pareil je préfère garder mon enfant à la maison et lui enseigner le programme moi-même.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:42 AM)
    But they cant be maried at 13 right ? Okay... 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:42 AM)
    Continuez a faire semblant.

    Sensibilisez vos enfants,ca evote qu'ils tombent dans lepiege de personnes depravees ou aux moeurs legeres.

    Rapprochez vs de vos enfa ts,nayez pas de tabous et parlez leur,sinon internet et lendehors le fera.wala vs pensez que nos enfnats st des saints et que ce sont ceux des autres les depraves?

    Bahna.
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (16:10 PM)
      Il est important aujourd'hui de prendre les devants en ce qui concerne la santé de la reproduction. 
      Bien parler cher Dame. 
      Certains se cachent derrière la religion pour éviter la réalité. 
      La religion n'autorise pas le manque de respect encore Mons les paroles déplacées.. On peut donner sans sa pensée sans heurter les gens.
      Cxamal sa yaram nguir euleuk niou bagne la wax Lou Lou amoulo.
      Sauvons nos enfants en les sensibilisant afin qu'il puisse se valoriser car 
      Nous ne les suivons pas partout où ils vont surtout arrives 
      À un certain âge.
       
       
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:44 AM)
    C est une lesbienne
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:49 AM)
    Ces putes, ils veulent que nos enfants soient comme eux. 

     

     
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:49 AM)
    Dommeeam la
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:49 AM)
    Pas du tout serieux.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (11:48 AM)
      Toutes ces féministes sont des suppôts et bras armés du nouvel ordre mondial appuyés dans leurs dépravations par ce satané régime de malfrats du benno bok bakkar dont le président a fait allégeance à cette organisation sataniste mondiale. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Hh

    En Septembre, 2022 (10:50 AM)
    L'age du premier rapport est 13 et la loi l'interdit. Vous ignorez donc la loi.

    Incohérence 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:55 AM)
    Le féministes seront les chiennes de l'enfer 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:57 AM)
    Si vous avez envie de prostituer vos enfants ces votre problème..

    Laissez tranquille les filles des autres..

    Chacun éduque comme bon lui semble..
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (10:58 AM)
    quelle conne

    je plains la génération qui va venir, déjà celle de 2000, c'est du n'importe quoi

    je n'imagine pas que va t'il advenir de celle qui va venir, 

    Dieu aide nous , préserve nos enfants
    Top Banner
    Auteur

    En Septembre, 2022 (11:01 AM)
    Espèce de pute de merde vanipuere 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ib

    En Septembre, 2022 (11:07 AM)
    Et la solution c'est de s'hadapter en acceptant et eduquer a savoir comment le faire a 13ans ou d'eduquer a ne pas le faire?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (11:09 AM)
    C'est juste une malade qui parle elle n'a qu'en  commencé par sa propre fille et recruter des garçons pour elle. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Matar

    En Septembre, 2022 (11:11 AM)
    cve que vous ne pouvez pas dire a vos enfants lmaissez leur maitre le dire je trouve que cest tres normail aujourdhui quon eduque les enfant sexuellement parce quils savent plus que vous pensez sur le sexe ou la cruriosité les pousse a chercher dans le net ou les dires de leur camarades san,s se soucier des consequences de leur actes. ce que vous ne voulez pas leur dire on le voit dans le facebook dans jeunes filles qui se vendent abec leur numeros de telephone et des paroles crues. dans tik tok on envend des voix qui font le sex par la parole, QUEST CE QUon  peut cacher aujourdhui a nos enfants du moment quiils ont un telephone et une connection. revenos a la realité ? cest unhe fuite en avant  de dire que leduication sexuelle nest pas faite pàour nos enfants .cest la situation actuelle du monde qui klle demande. merci
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (11:47 AM)
      On a les badiene pour ça chez les filles et les oncles et frères pour les garçons. Nous sommes un peuple bien organisé, 
      dans chaque ethnie il y a des personnes pour parler du sexe et les moments pour le faire. Les vrais senegalais savent pas les senecolonisés
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (11:12 AM)
    13 ans
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (11:14 AM)
    La société senegalaise est  tres hypocrite et cupide en meme temps

    Tout le monde sait ce qui se passe sur le plan sexuel des jeunes surtout depuis l avenement de internet et la plupart des adultes ferment les yeux

    Y a trop de grossesses non désirées chez les jeunes à cause de l ignorance
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Un Passant

    En Septembre, 2022 (11:17 AM)
    Quand jai vue Planned Parenthood, jai cru que cette dame parlait des États-Unis.  Planned Parenthood est le fer de lance de l'avortement aux USA, surtout quand la Cour Suprême a pris une décision contre la loi Wade Vs Roe, rendant l'avortement illégal. Ces gens sont plutôt dans une action de promotion de l'avortement sous tous ses acpects.
    {comment_ads}
    Auteur

    Conclusion

    En Septembre, 2022 (11:18 AM)
    TOUS NOS FEMMES ONT FAIENT SEXE AVANT GNIOU SIYE DIOTE SA DIABAR YAGUE NANIU KO RAYE DIKO FAUNE C EST TRISTE On se dit la verite
    Top Banner
    Auteur

    Conclusion

    En Septembre, 2022 (11:18 AM)
    TOUS NOS FEMMES ONT FAIENT SEXE AVANT GNIOU SIYE DIOTE SA DIABAR YAGUE NANIU KO RAYE DIKO FAUNE C EST TRISTE On se dit la verite
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (11:27 AM)
      Yow nak defo sex avant ngay djot si sa djabar ? Lol vous êtes marrant les hommes sénégalais 
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Oussou

    En Septembre, 2022 (11:22 AM)
    Féministe foutez nous la paix. Vous connaissez rien de l'islam et de l'éducation religieuse au Sénégal. Ce sont les parents qui doivent être plus responsable. Quand j'étais au lycée je fréquentais l'école coranique en même temps quand apprend à le li re de lakhdariyou on aborde bien des thèmes mais avec l'objectif de la connaissance de soi. Éducation sexuellle et éducation à la sexualité c'est différent. Féministes ne parle pas d'éducation sexualle mais plutôt d'éducation à la sexualité. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Soundiata

    En Septembre, 2022 (11:27 AM)
    La propagande est en marche
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (11:31 AM)
    Si on pouvait être prêt dès joues de cette folle dingue ohhhh. 
    Top Banner
    Auteur

    Je Te Jure

    En Septembre, 2022 (11:34 AM)
    Ndawsi avec ses lèvres yi yaggna ....
    {comment_ads}
    Auteur

    Loum

    En Septembre, 2022 (11:36 AM)
    Il paraît  qu'il n'existe  plus de femme vierges de plus de 30 ans au Sénégal
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (11:36 AM)
    Bien sûr qu'il faut sensibiliser ses enfants à toutes les déviances et perversions de notre temps.

    MAIS CES FÉMINISTES sont des connes et des gens qui pensent que toutes les sociétés vivent à l'occidentale.

    Elle dit des conneries et c'est de leurs bêtises que vivent leurs associations. Elles posent les problèmes dans les mêmes termes Qu en Europe ou en Amérique 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (11:39 AM)
    Faut comprendre que cette moche la revait de se faire niquer à 13ans mais comme elle est super moche ça c'est fait qu'à 40ans par aumone donc elle transpose ses fantases de folle dingue en manque sur la toile.

    Wallah si on pouvait juste être prêt de ses joues, ohhhhh.

    Witness
    Top Banner
    Auteur

    Vérité

    En Septembre, 2022 (11:53 AM)
    Propos de IBLISS 
    {comment_ads}
    Auteur

    En France Khanaa

    En Septembre, 2022 (11:58 AM)
    {comment_ads}
    Auteur

    Labaane Féministes Yi

    En Septembre, 2022 (12:02 PM)
    13 ans En France khanaa ? Féminisme moome kou ko bayyiwoule Di nga djankhou ba ménopausée do dégueu alkhayri.
    {comment_ads}
    Auteur

    Unifemme/ Planned Parenthood

    En Septembre, 2022 (12:08 PM)
    Ces ONG ne financent que les valeurs anti islamiques, anti africaines et emploient des negresses de service pour promouvoir leurs agendas et objectifs. Attention !
    Top Banner
    Auteur

    En Septembre, 2022 (12:31 PM)
    Ah bon tu dis que tu as eu ton premier rapport à 13 ans, donc ça doit être un portail. 13 ans et 50 ans c'est 10 milliards de coups de jouissance et d'éjaculation avec combien de partenaires ???? Moi je ne veux pas de toi, tu dois avoir le SIDA, l'hépatite et autres maladies dues au libertinage telle que le katantélite 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (12:34 PM)
    Dans les commentaires, on accuse notre président une fois de plus... et on met une fois de plus dieu à toutes les sauces. Et c'est vrai que nous ne voulons pas voir la réalité. Sans compter ceux qui pensent que sonko va arriver comme zorro et régler tous les problèmes...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (12:34 PM)
     

    La problématique de la sexualité des jeunes n'est pas nouvelle, j'en ai été témoin toute ma vie et j'ai plus de soixante ans. Jamais les sénégalais n'ont eu la clairvoyance et le bon sens nécessaires pour en parler de manière objective et apaisée. Dès que le sujet est abordé, le réflexe est de pointer l'identité et la moralité de celui ou celle qui met le sujet sur la table pour refuser de traiter le-dit sujet. Un jour, il faudra commencer par se demander si le sujet est une priorité et si cela vaut la peine de s'y pencher. Quand on aura fini de répondre à cette question, on pourra ensuite se demander à qui confier le traitement sociétal de notre problématique. Il me semble qu'un siècle de tergiversations mérite réflexion. Oui, le problème était déjà là bien avant ma naissance. Si nous prenons, comme préalable, la croissance démographique galopante et incontrôlée de notre pays, nous ne pourrons pas dire que l'éducation à la sexualité sénégalaise n'est pas à prendre au sérieux. Après, vous pourrez toujours me répondre : «comme dans tout, nous faisons les autruches, la tête dans le sable et pas vu pas pris ». En clair, on peut toujours tout mettre sur le dos de Dieu qui décide de tout, même de nos propres conneries d'humains différents des autres sur cette planète.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (12:55 PM)
    Va donner ta fille de 13 ans aux garçons et après reviens nous..on va continuer le débat 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (13:05 PM)
      Non, le débat vous ne l'avez pas encore commencé. Vous êtes dans les accusations et le rejet des uns par les autres. Êtes-vous capable de me dire ce que les sénégalais ont identifié comme problématique autour de la non-éducation à la sexualité de leurs enfants? Comment voulez-vous résoudre un probléme que vous n'avez pas encore voulu identifier? Quand nous en serons à ce stade, nous pourrons dire que nous avons amorcé le débat, pas avant!
    {comment_ads}
    Auteur

    Défenseur

    En Septembre, 2022 (13:08 PM)
    Que chacun accompli ses devoirs sinon rien à dire 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (13:14 PM)
    Kham ngen ki ak gnawayam bi diaroul tontou mouy am beuz
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (13:26 PM)
    Les réalités socioculturelles dont tu prends responsable pour les maux de la société sont bcp plus importantes que tes commentaires. Tu crois savoir mais tu ne sait rien ni de la culture Sénégalaise encore moins de la religion musulmane. Il faudrait mettre l'accent sur le retour et lencrance aux valeurs culturelles et religieuses qui donneront une meilleure éducation sexuelle aux enfants. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (13:36 PM)
    Arrêtez votre hypocrisie religieuse elle a dit que c un constat et c vrai la moyenne d'âge pour les rapports sexuels c 13 ans
    Top Banner
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Septembre, 2022 (14:09 PM)
    Les politicards opportunistes auraient crié au déroulement d'un agenda caché dicté par les lobbyes occidentales si de tels propos avaient ete tenus par un député ou un ministre du present régime. Pourtant ces ONG occidentales ne sont pas en Afrique pour nous aider mais bien pour modeler nos sociétés selon leurs valeurs civilisationnelles propres et travailler contre la cohésion sociale (diviser pour mieux régner). Leurs Chevaux de Troie font ce sale boulots en infiltrant nos populations et nos cercles culturels. Où sont nos imams et marabouts politiciens prompts à tirer sur Macky SALL ?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (14:18 PM)
    Thiaga you bone yi!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (14:25 PM)
    Appelle à la débauche seulement mais doufi meuss amè
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Degue

    En Septembre, 2022 (16:27 PM)
    C dommage qu'au senegal il a beaucoup de personnes analphabètes qui ne connaissent pas la définition des mots ni leurs utilisation contextuel pour comprendre la différence entre éducation sexuelle, sexualité et santé de la reproduction. Ils sont plus pervers ces sado masochistes qui se cachent derrière la religion et les mœurs de notre pays. Apprenez à lire et à comprendre avant de commenter ça s'appelle RÉFLÉCHIR. 
    Top Banner
    Auteur

    Ma So

    En Septembre, 2022 (16:54 PM)
    Certains se cachent derrière la religion pour masquer la réalité. Arrêtons ça. 

    La religions n'autorise pas le manque de respect encore moins les insultes. 

    Li Moy yak tourou religion! 

    Aujourd'hui plus que jamais nous devons sensibiliser nos enfants. Si nous ne le faisons pas,les réseaux sociaux le ferons à notre place mais avec des informations erronées car nous ne suivons pas nos enfants partout où ils vont surtout arrivés à un certain âge.

    Mieux vaux connaître son corps pour le valoriser d'avantage . C'est cette ignorance qui nous a mené où nous en sommes. 

    Prenez le temps de lire, d'analyser , de se cultiver avant de se lancer dans des commentaires inutiles qui voilent ma face de la réalité.
    {comment_ads}
    Auteur

    Abstinence

    En Septembre, 2022 (17:11 PM)
    Abstinence jusqu'au mariage. C'est très clair dans la Bible comme dans le Saint Coran. Oui à l'éducation religieuse et non à l'éducation sexuelle.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Djibson

      En Septembre, 2022 (17:41 PM)
      Roc Sène nak lou mou ci wakh? Trop aliénés. Aucune prise de distance sur ces textes d'anciens asserviteurs. J'entends même souvent l'expression " les gens du Livre", comme références.  N'importe quoi.  Une petite remise en question de ce Livre ( Bible et Coran) et des hadiths ne ferait pas de mal, au contraire. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (01:58 AM)
      Li ma diakhal moy ni que senegalais mo fi dakke ndialoo.. les hommes sont terribles, je crois qu'ils ont besoins d'éducation sexuelle aussi
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (07:08 AM)
    Plan parenthood, thigatou ak homosexualité  lañi djangalé, aux USA. Faîtes vos propres recherches et vous verrez par vous même. De pauvres Sénègalaises sont utilisées, moyennant des dollars pour percertir leur peuple. Quelle honte! 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (08:03 AM)
    Attention ô titre la féministe n'a rien dit de tel elle a seulement faite une constatation est c vrai. 
    Top Banner
    Auteur

    En Septembre, 2022 (09:17 AM)
    Arrêtez vos jeux de cage cage
    {comment_ads}
    Auteur

    Lol

    En Septembre, 2022 (10:53 AM)
    une ong americaine pro lgbt , que toute ces ong degagent de chez nous ! 
    {comment_ads}
    Auteur

    Perefe

    En Septembre, 2022 (06:21 AM)
    J'air arrete de lire quand j'ai lu "encree" au lien "d'ancree"....
    {comment_ads}
    Auteur

    Perefe

    En Septembre, 2022 (06:21 AM)
    J'air arrete de lire quand j'ai lu "encree" au lien "d'ancree"....
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email