Dimanche 16 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Entretien

Pape Mar Diop alias « Bro » à coeur ouvert : "Tout ce que j’ai gagné en Europe, j’ai investi dans ce bâtiment qu’ils ont démoli"

Single Post
Pape Mar Diop alias « Bro » à coeur ouvert : "Tout ce que j’ai gagné en Europe, j’ai investi dans ce bâtiment qu’ils ont démoli"

Bonjour Monsieur, pouvez –vous, vous présenter à nos lecteurs.

Je m’appelle Pape Mar Diop plus connu sous le surnom de « Bro » qui veut dire frère en anglais. C’est parce que je considère tout le monde comme mes frères que mes amis ont fini par m’appeler comme ça. Contrairement à ce qui a été dit dans la presse, je ne suis pas « Bro » le garde du corps de l’ancien président Abdoulaye Wade. Je ne le connais même pas et on n’a aucun lien.

Comment vous avez fait fortune ?

Je ne suis pas riche comme on le dit. Je suis juste un émigré qui s’est battu corps et âme pour s’en sortir. J’ai été en Europe et je me battu pour réussir et le peu que j’ai gagné, je suis rentré l’investir au Sénégal. Je vivais de ça avec ma famille. Je suis soutien de famille. Tout ce que j’ai gagné en Europe, j’ai investi dans ce bâtiment qu’ils ont démoli.

Vous faites de la politique ?

Non je ne fais pas de la politique. Je ne milite pas dans un parti. Je suis sénégalais et je vais voter à chaque élection. Mais je ne fais pas de la politique. Tout ce j’ai ou du moins ce que j’avais, c’était ce bâtiment. J’y travaillais et cela me servait d’abris avec ma petite famille. Ma femme et ma fille.

On a entendu dans la presse que vous avez été reçu par le président de la République, Macky Sall, qu’en est-il ?

Oui, j’ai été reçu par Son Excellence Macky Sall. C’était en Octobre dernier. On avait parlé de la situation et il m’avait dit que l’espace que j’occupais n’avait rien à voir avec l’école. Car il avait un financement de 9 milliards des  japonais pour élargir l’école qui se trouve a coté de mon bâtiment.

J’ai eu quelques problèmes avec le Directeur de l’école qui disait que les fenêtres de la salle de sport les dérangeaient, ce que j’ai directement enlevé.

Le président m’avait même mis en rapport avec Abdoulaye Doudou Diallo, l’actuel ministre du Budget qui m’avait remis en un papier à Sidy Diakhaté, Directeur général des Impôts et domaines.

Depuis lors, ils ont enclenché la procédure pour l’obtention d’un bail pour occuper définitivement le terrain où je suis installé depuis plus de 10 ans.

J’ai été reçu par le directeur de l’urbanisme, l’ancien Préfet de Dakar, Ibrahima Sakho et de l’ancien Gouverneur de Dakar qui m’ont au début confondu avec « Bro » le garde du corps de Wade. Après une réunion de 30 minutes avec eux, ils m’ont demandé de partir et de n’en parler avec personne de cette réunion. Alors la décision de venir démolir mon bâtiment m’a paru vraiment illégal et je considère cela comme un abus de pouvoir. J’ai acquis ce terrain avec les papiers auprès de l’ancien Gouverneur de Dakar et j’ai tous les papiers à ma disposition. Ils ne m’ont même pas donné de sommation. Je me suis réveillé et je les ai vus avec leurs Caterpillar et ils ont commencé à faire sortir des bagages. Ils ont cassé mes téléviseurs et la moitié du matériel de la salle de sport. Imaginez plus de 518 000 000 de F CFA partir en fumée comme ça pour quelqu’un qui voulait juste servir son pays et faire travailler des jeunes afin de réduire le taux de chômage. Voila ce qui s’est passé.

 

Donc, si on comprend bien, ils sont venus sans avertissement démolir le bâtiment ?

C’est ce qu’ils ont fait. Ils sont venus me faire sortir avec ma femme, son bébé et tous les clients de la salle sans même nous laisser le temps de nous préparer. Ils ont commencé à démolir. Cela a duré 2 jours pour tout raser. Ils ne m’ont remis aucune sommation. Ils ont utilisé leur position pour me nuire.

Mais j’ai confiance en la Justice de mon pays.

En parlant de Justice, vous avez enclenché une procédure judiciaire n’est ce pas ?

Oui. La Justice a mis l’affaire en délibéré. Là, j’attends le verdict le 04 Juillet prochain. Comme je l’ai dit tout à l’heure, j’ai confiance en la Justice de mon pays et je sais qu’elle est indépendante. Je préfère m’en arrêter là.

Vous, au juste, qu’est ce que vous réclamez ?

Je réclame Justice. Je suis un honnête citoyen à qui on veut arracher son bien qu’il a acquis avec les moyens les plus légaux. Je ne veux rien d’autres que Justice soit faire. Je veux qu’on me rende Justice car j’ai investi des centaines de millions dans ce bâtiment. Je fais travailler plus de 20 personnes qu’on a mises en ce moment à la rue. J’ai confiance à la Justice de mon pays et j’attends le 04 Juillet, date de la délibération.

Votre mot de la fin

Je remercie tous ce qui m’ont soutenu et qui continuent à le faire. J’attends la décision de la Justice car je suis resté sans activité depuis un moment avec mes employés. Je veux reprendre la seule chose que je connais dans ma vie : gagner ma vie à la sueur de mon front et légalement.

Post Video

-->