Mardi 25 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Entretien

Prix Goncourt, retour au pays, coupe du monde 2022 : Les confidences de Mohamed Mbougar Sarr

Single Post
Prix Goncourt, retour au pays, coupe du monde 2022 : Les confidences de Mohamed Mbougar Sarr
Le 3 novembre 2021, le monde de la littérature francophone découvrait le visage du nouveau vainqueur du prestigieux prix Goncourt : Mohamed Mbougar Sarr. Une consécration qui a fait de lui le premier africain subsaharien à remporter cette distinction grâce à son roman “La plus secrète mémoire des hommes”. Plusieurs mois après son triomphe, le jeune auteur a fait son retour au Sénégal pour présenter son œuvre au public. La cérémonie de dédicace s’est déroulée ce jeudi 31 mars à la maison d’édition L’Harmattan. S’étant prêté à l’exercice pendant une demie heure, le romancier a, au terme de cette séance, accordé un entretien exclusif à Seneweb.

Q : C’est votre première sortie sur les terres sénégalaises après avoir remporté le prix Goncourt. Quel sentiment ressentez-vous à l’issue de cette journée ?

Un grand sentiment de joie à l’idée d’être chez moi, dans mon pays, entouré de personnes qui m’ont fait l’amitié d’être là aujourd’hui. C’était un jour que j’attendais avec un mélange d’appréhension et de hâte. Il n’est jamais simple, après cette reconnaissance, de revenir dans son pays. Mais j’avais espoir que cette discussion sera féconde et elle l’a été. En tout cas, j’ai été très ému, il y avait ma famille, mes amis. On a parlé de tout ce que j’aime, la littérature, la culture ; il y a eu des débats, il y a eu des discussions et c’est tout ce qui compte pour moi. Et je partage la joie de ce prix avec toute personne qui veut bien être dans ce cercle de partage et qui estime que c’est aussi son prix.

Q : 6 mois se sont écoulés entre l’obtention de votre prix et ce rendez-vous d’aujourd’hui. Pourquoi avoir attendu tout ce temps ?

Parce qu’évidemment, après l’obtention d’un prix pareil, un agenda se charge vite. Il y a beaucoup de sollicitations en France, où je vis la plupart du temps, et il fallait trouver le bon moment pour rencontrer le public sénégalais.  Ce n’était pas une sorte d’indifférence de ma part à mon pays natal. C’était tout simplement attendre la fenêtre idéale dans le calendrier pour revenir et pouvoir discuter de ce livre et de ce prix.

« C’est un bouleversement très fort dans le quotidien »

Q : Vous avez été propulsé au devant de la scène littéraire mondiale suite à cette distinction qu’est le Goncourt qui, rappelons-le, récompense le meilleur roman francophone. Comment se passe votre nouvelle vie ?

Il faut aussi savoir que cette qualification de meilleur roman n’est pas une qualification objective. Un jury se réunit et décide, j’ai eu le privilège d’être choisi cette année. Évidemment, j’essaye de vivre le plus tranquillement possible, c’est un bouleversement très fort dans le quotidien, à travers, la multiplication des sollicitations, la multiplication des voyages, la multiplication des interventions de toutes parts y compris celles qui sont très éloignées de l’écriture. Mais, j’essaye de le vivre le plus simplement, ça fait partie de cette aventure. Elle est belle et je la partage avec des amis,  la famille, mes éditeurs. Autant, le regard extérieur sur moi peut avoir changé ; autant je pense qu’intérieurement la manière dont je me perçois, la manière dont je perçois le travail que je tente de faire sur le plan littéraire  n’a pas changé. Donc, j’espère que cela restera. On verra dans les prochaines années. Mais il est sûr qu’un prix pareil bouleverse votre quotidien.

Q : Dans le roman « la plus secrète mémoire des hommes », vous évoquez, en partie, un auteur disparu. Aujourd’hui, il vous met au-devant de la scène. N’est-ce pas là un paradoxe ?

Oui, c’est tout le paradoxe et toute l’ironie de ce livre. En racontant l’histoire d’un écrivain qui disparaît, je me retrouve d’une certaine manière sous les feux des projecteurs. Et c’est vrai que c’est extrêmement ironique. Mais, j’essaye du mieux que je peux de m’effacer derrière le livre, de le donner à lire. Donc, mon apparition n’est pas tellement une apparition sur ma personne. Bon, en tout cas si elle l’est, j’essaye toujours de la faire basculer vers autre chose qui est le livre et la lecture.

Q : Aujourd’hui, quelles sont vos perspectives ?

Pour l’heure, c’est de digérer ce prix, donc, de laisser passer du temps, cette tournée, ces moments un peu lourds en termes d’agenda et de déplacements. Et revenir petit à petit à ce que j’aime faire :  l’écriture. Ça sera peut-être bientôt, je l’espère.

« Je pense que le travail de littérature est un travail de l’ombre »

Q : Quels conseils souhaitez-vous donner aux jeunes hommes et femmes écrivains (nes) qui souhaitent suivre les pas de Mbougar Sarr ?

Je leur dirai de les suivre car, il n’y aucune raison qu’ils ne les suivent pas. Ils doivent continuer à faire ce qu’ils aiment. Lire, travailler, chercher leurs voies, écrire parce qu’ils ont une nécessité intérieure et pas forcément pour être célèbre où pour avoir un prix ou pour accéder à une gloire. Je pense que le travail de littérature est un travail de l’ombre, un travail de l’humilité. Et que ce qui le fonde, c’est vraiment la patience, la lecture et le fait de chercher en soi ce qui nous semble essentiel pour aller dans l’écriture. Il n’y a pas de miracle, il n’y a pas de magie ; il y a une patience, des lectures et la recherche extrêmement lente et difficile mais tellement belle de sa voix/voie (avec un x ou avec un e).

Q : On constate que le rapprochement avec le réel se fait de plus en plus dans les romans. Hors, d’essence, ce genre littéraire se veut être une fiction. Aujourd’hui, comment réussir à maintenir ce parallélisme ?

J’ai une foi profonde dans la fiction. Je crois qu’il faut tenter, dans une fiction, de donner à voir plusieurs points de vue. Et toujours rappeler que c’est une fiction. C’est-à-dire que tout romancier a ce travail d’élaboration du sens de ce qu’est un roman, du sens de ce qu’est une fiction. Dans nos sociétés, je crois qu’on a un rapport avec la fiction à travers un conte par exemple. C’est surtout rappeler aussi que dans l’écrit, il y a ce qu’on appelle une fiction, il y a ce qu’on appelle un roman. Et ce dernier n'essaie pas d’entrer en contradiction avec les réalités sociales mais juste qu’il les montre parfois crûment, parfois en jouant avec elles, parfois en les transfigurant. Je dis simplement aux auteurs qui écrivent de la fiction, de continuer à croire à la fiction.

« Les lions sont sur une dynamique assez formidable… Et peut être que c’est le moment d’aller un peu plus loin que la génération dorée de 2002 »

Q : Les lions du Sénégal ont obtenu leur qualification pour la coupe du monde au Qatar mardi dernier (29 mars) contre l’Egypte. Quel est votre sentiment ?

J’étais au match, je l’ai vécu dans toute son intensité. Je suis bien sûr extrêmement heureux que cela se soit passé ainsi.

Q : Qu’avez-vous pensé des supporters ?

Au stade, l’ambiance était vraiment magnifique, très belle. Evidemment, on a pu noter une montée de tension qui était liée à l’enjeu, je pense. Il y a eu quelques débordements. Mais, il me semble que globalement, la situation a été plutôt bien maîtrisée et gérée. Et c’est finalement sur le terrain que ça s’est joué. Et je pense que l’immense majorité des supporters, qui étaient là, y étaient surtout pour encourager pleinement leur équipe. C’est en tout cas ce que j’ai vu. Je ne minore pas du tout les incidents qu’il y a eu mais ils me semblent minoritaires par rapport à la ferveur et au fait que ces supporters étaient là pour pousser leur équipe nationale à se qualifier et c’est ce qui s’est passé. Je félicite tous les joueurs et le staff sans oublier le peuple sénégalais qui était derrière.

Q : Faisiez-vous partie des supporters « Jedi » (lasers) ?

[Rires] Non, je n’en avais pas. Je n’avais que mes mains pour applaudir et ma voix pour crier qui était d’ailleurs cassée à la fin du match.

Q : Qu’espérez-vous du Sénégal lors de cette coupe du monde en novembre au Qatar ?

Qu’ils aillent le plus loin possible, ils sont sur une dynamique assez formidable. Ce serait aussi merveilleux que cette génération ait aussi un parcours  en coupe du monde. Et peut être que c’est le moment d’aller un peu plus loin que la génération dorée de 2002. C’est possible, j’y crois. En tout cas, je serai derrière l’équipe nationale du Sénégal.


21 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2022 (08:52 AM)
    Frère continue ton chemin. Les gens sont très jaloux dans ce bled. Il n'aime pas la réussite de leur prochain. Tous les compatriotes qui ont réussi, on leur a attaché des casseroles. 

    Que cela ne t'ebranle pas.

     
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2022 (12:19 PM)
      moi je me demande pourquoi il ne se presente pas au presidentielle 2024. le politique senegalais a besoin des nouveaux jeunes visage et des jeune intectuelle capaple de changer radicalement notre pays.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Le Bon Negro

      En Avril, 2022 (12:57 PM)
      Il commence a nous casser les couilles ce mec la. C'est le vis repetita ce genre de collabos qui vendait ses propres  freres aux eclavagistes pour des broutilles. Il a insulté, dénigré, trainé ses freres dans la boue pour un prix fantoche. Quel énergumene tu fais. Cache toi waay et fais toi oublier.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2022 (18:41 PM)
      Bled kay😂😂😂cëy tuubab bu ñul...
      Votre complexe d'inferiorité vous consume à petit feu et vous ne vous en rendez même pas compte. 
    Top Banner {comment_ads}
  2. Auteur

    En Avril, 2022 (08:56 AM)
    Ce gars fait honneur à l'excellence sénégalaise, c'est un plaisir de le lire, malheureusement ce pays est pris en otage par la médiocrité et le système de thiakhan.  J'espère qu'il continuera à son niveau à redorer le blason du Sénégal. 
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2022 (11:32 AM)
      Absolument frère.....gagner le prix goncourt n'est pas donné à n'importe.....kou weddii qu'il essaie juste d'écrire 3 pages et le vendre au senegal....il est doué et talentueux....xam xam lah wonnet france lolou moyy deugg
    {comment_ads}
    Auteur

    Passant

    En Avril, 2022 (09:02 AM)
    Djadieuf, tu es entré dans l'histoire du Sénégal 
    {comment_ads}
    Auteur

    Dr Mamadou Moustapha Gueye

    En Avril, 2022 (09:10 AM)
    bravo mon fils adoré et bonne continuation. Toute l'afrique est derrière toi mon cher mbougar
    {comment_ads}
    Auteur

    Prascovie Ivanova

    En Avril, 2022 (09:19 AM)
    Mon admiration pour Mouhamed ne cesse de croître de jour en jour. De son humilité, son caractère taciturne, et ses réflexions profondes, cet homme  a tout pour plaire. Piêtres senegalais l'avaient jeté dans la fange parce qu'il ecrivit et poussa une réflection pointue sur l'homosexualité. Si nos plus illustres intellectuels ne réflichissent pas sur les problemes sociaux qui assaillent nos vies et les pullulent qui le fera ? Courage Mbougar !
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2022 (10:01 AM)
    Seuls les adeptes du superficiel et autres gens qui ne t'ont pas lu ne comprendront pas comment tu es un esprit géant. Ja t'ai et relu, essayé d'analyser des passages de ton dernier livre. Mais quelle profondeur, quelle excellence!
    {comment_ads}
    Auteur

    This Guy!

    En Avril, 2022 (10:18 AM)
    On a l'impression qu'il n'arrete jamais de penser...
    {comment_ads}
    Auteur

    Sans Rancune

    En Avril, 2022 (10:18 AM)
    Mbougar les grands ecrivains decrivent l'Afrique et les africains sur ce que nous avons de beaux et des histoires positives .bref les literraires savaient repondre à l'occident sur leur tentative de faire table rase sur notre vécu. Toi Mbougar tu ecris sur ta belle plume ce que l'occident pensent de nous et encore tu sembles accepter tout leur dogme et tu les assumes alors bon vent. En ce qui me concerne si je dois t'envier c'est ta plume hors commun mais voilà ls thémes que tu abordes ca me dit rien en tant que Africaine
    {comment_ads}
    Auteur

    Varvara Petrovna

    En Avril, 2022 (10:20 AM)
    Le talent de cet homme n'est meme pas encore à son paroxysme. Attendez qu'il mûrisse davantage, sa plume fera des ravages. J'en viens aux va-nu-pieds qui n'ont qu'injures et critiques à aposer sur cette âme supérieure et chaste. Cette religion que vous brandissez à tout bout de champ, nous enseigne de nous abstenir aux calomies, mais aussi de ne guère se substituer à son créateur et de lui laisser la plénitude de juger. 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2022 (11:53 AM)
      On s'en torche le derrière de la litérature française, allez vous faire enculer chez vos maître toubabs et foutez-nous la paix avec vos valeurs culturelles françaises. Nous sommes fiers d'être africain et fiers des valeurs que nous ont légué nos ancêtres...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Caporal-nikèss

      En Avril, 2022 (15:44 PM)
      Torche toi le derrière si tu en a le goût. Mais de grâce, fais le seul et laisse nous le loisir de décider pour nous même. Merci.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mid

    En Avril, 2022 (10:31 AM)
    J'ai aimé son retour roman, excellent livre même si j'aurai enlevé les nombreux passages erotiques qui n'apportent rien à l'histoire et ne correspondent pas à notre littérature sénégalaise.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2022 (11:28 AM)
    Au moins  son cerveau lui sert à quelque chose.............
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2022 (12:44 PM)
    La politique va détruire ce pays du fait de son discours pauvre qui magnifie l'argent, l'ethnocentrisme, le mysticisme religieux, la naissance en j'en passe.Beaucoup de talents dans ce pays font l'objet d'une jalousie morbide intellectuellement appauvrissant.Nos réussites ne sont pas plus nationales mais ethniques comme si tous les Sénégalais à travers l'école et les impôts n'avaient  pas contribué à leur Éclosion.

    J'ai envie de revenir au pays de Senghor, au génie de cheikh anta Diop à la sagesse de cheikh Hamidou Kane et au courage et à l'honnêteté des peuples de Casamance.

    Quand un peuple promeut la médiocrité et la parole donc finalement la paresse au détriment de ceux qui travaillent et produisent,cest là le commencement de la dégénérescence dont les signes se lisent déjà à l'école et à l'hôpital.

    Un pas en arrière mes concitoyens et moins de références à l'ethnie.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2022 (14:56 PM)
      Dans l'au-delà seule ta religion te sauvera autrement c'est l'enfer. Il te reste quelques jours, mois ou années à vivre donc continue de faire le malin, lire tous les romans du monde ne te servira a rien.
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Avril, 2022 (13:17 PM)
    Qu’est-ce que la langue française à apporter aux ex colonies de la France a part d’être les pays les plus arriérés du globe ?la France continue non seulement continue à  nous imposer sa langue et à exploiter nos richesses en plaçant ses préfets dans ses ex colonies, malheureusement les descends des anciens collaborateurs une bande de complexés jubile parce ce gars a remporter la palme de la langue française
    Top Banner
    Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    En Avril, 2022 (13:47 PM)
    Bonne continuation, Bougar sur le chemin de l'Excellence. Tu as montre qu'il n'y a pas que la lutte et la danse au Senegal. D'autres Goncourt suivront, Insha Allah, meme le Prix Nobel de Litterature.
    {comment_ads}
    Auteur

    Complexe

    En Avril, 2022 (13:49 PM)
    Et La bouche des Senegalais qui sent l oignon... complexe va
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2022 (15:11 PM)
    Pour avoir et relu son roman primé, je pense qu'il a une belle plume, un esprit assez fertile. J'ai, toutefois, pas compris certains de ses écrits antérieurs,  sur son peuple notamment. Si c'était de l'autodérison, je pense qu'on ne rit pas de tout. Son speech lors de sa décoration par le PR, à Paris,  montre également un peu de prétention. Mettons, toutefois, tout cela sur le compte de la jeunesse. Bon vent!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2022 (09:11 AM)
    Bel esprit. Très bonne continuation. Fierté sénégalaise et africaine. Vous montrer 👉 la voie à suivre à tous ces jeunes africains que la réussite est au bout de l'effort. 

    Vous êtes déjà un premier mondialiste et nos 🦁 lions de la Teranga vont suivre vos pas.
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2022 (13:53 PM)
    Goordjiguéne bi li ley door mi gui nieuw
    {comment_ads}
    Auteur

    Mouha

    En Avril, 2022 (14:49 PM)
    Ce génie littéraire fait honneur à l'Afrique . Dommage que quelques "animaux "ne comprendront jamais 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (11:23 AM)
    B­­­o­­­n­j­­­o­­u­­­r, j­e m'a­p­­­p­e­­­lle Alissa, j'ai 21 a­ns) Dé­bu­­­t du mo­­dè­­­le S­­­E­­­X­­­E 18+) J'a­ime êt­­re pho­­­to­­­grap­hi­­ée n­­u­­e) Veuil­lez no­ter me­­s phot­os à l'adr­­­esse su­­i­­va­­­nte -- W­W­­­W­­­.­­X­­­2­­1.­­­F­­­U­­N
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mars, 2023 (12:14 PM)
    B­o­n­­­j­o­u­r, j­e m'a­p­­p­­e­­­lle Alisia, j'ai 21 a­­­ns) Dé­bu­­­t du mo­­dè­le S­E­­­X­E 18+) J'a­­­ime êt­­­re pho­­to­­grap­­­hi­­­ée n­­u­­e) V­e­­u­­­i­­­l­­­lez no­­ter me­­s phot­­­os à l'adr­­esse su­­­i­­­va­­­nte -- W­W­­­W­­.­­­X­2­1.­F­­U­N id02731109
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email