Jeudi 04 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Environnement

Abdoulaye Diouf Sarr, ministre : « Le constat est alarmant»

Single Post
Abdoulaye Diouf Sarr, ministre : « Le constat est alarmant»
Le Séminaire international sur le climat tenu à Dakar d’une durée de 48 heures a baissé ses rideaux, ce samedi 13 septembre 2015. Mais il aura permis aux parties prenantes de cette rencontre de mettre un doigt sur la menace que représente le changement climatique dont les effets ont commencé à se faire sentir depuis plus d’une décennie au Sénégal.
 

A la cérémonie de clôture de cette rencontre internationale qu’il est venu présider au nom du chef du gouvernement, le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Abdoulaye Diouf Sarr a souligné le caractère alarmant de la situation marquée au plan mondial par le réchauffement climatique.
 

«On ne le dira jamais assez, le constat est alarmant. Le changement climatique affecte des secteurs vitaux comme les ressources en eau potable, la sécurité alimentaire, la biodiversité terrestre et maritime, la santé, l’environnement. Il provoque l’érosion côtière et l’exode rural. Si l’on y prend garde, les phénomènes déjà induits par les changements climatiques pourraient s’exacerber, avec de graves conséquences pouvant conduire à une paralysie des activités économiques.
 

Concernant ce sujet qui, selon lui, «interpelle tous les pays du globe», le ministre de souligner que «les enjeux du changement climatique sont de nos jours, des problèmes d’envergure mondiale qui nécessitent un engagement constant et une mobilisation des communautés». Seulement, il se réjouit, cependant, de constater qu’au Sénégal, «de plus en plus, une prise de conscience des phénomènes dus au dérèglement climatique, chez la plupart les structures étatiques et non étatiques».
 

M. Sarr, par ailleurs, maire de Yoff, pense qu’il est aujourd’hui «important, que les Etats, en association avec les collectivités locales, mettent en place une politique efficace d’atténuation et d’adaptation des effets néfastes du changement climatique».  Et parmi les solutions préconisées, figure entre autres, «la mise en place de stratégies dans divers secteurs d’activités dans le domaine de : l’agriculture : l’utilisation de variétés à cycle plus court, la réduction des périodes de semis, l’amélioration des systèmes d’irrigation, la valorisation des déchets, la promotion de l’agriculture biologique ; l’environnement : la protection de nos côtes contre l’érosion, la protection et le reboisement des forêts, la réhabilitation des terres dégradées, la sylviculture intensive pour la production de bois de chauffe au niveau des périmètres irrigués, la production et la diffusion de foyers améliorés ; l’énergie : l’amélioration de l’efficacité énergétique dans les bâtiments, la rationalisation du secteur des transports, l’efficacité énergétique dans l’industrie, la promotion des énergies renouvelables».
 

Dans l’optique d’une opérationnalisation de tels projets, précise-t-il, une action concertée entre toutes les couches de la population est nécessaire pour arriver à un développement durable, gage de paix et de progrès économique et social.


liiiiiiiaffaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    Recommandation

    En Septembre, 2015 (17:12 PM)


    ://librairienumeriqueafricaine.com/livrel/changements-climatiques-afrique-au-sud-du-sahara

     :thumbsup: 
  2. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (19:01 PM)
    Le constat le plus alarmant c'est votre incapacite a regler les problemes du Senegal. Maintenant vous vous alarmez sur le rechauffement climatique. Et vous faite quoi de la souffrance des senegalais??? Votre role dans la lute ontre le rechauffement climatique n'a meme pas la valeur d'une goutte d'eau dans un pot. Au moment ou votre peuple tire le diable par la queue, vous cherchez a detourner le debat pour que les gens se focalisent sur ce rechauffement dont les pays les plus nantis ne s'inquietent pas beaucoup..
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (21:49 PM)
      le constat est que vous avez démolie des centaines de maisons par méchanceté et vous pensez que le bon dieu n'est pas témoin.
      akhou diambours yi guen di gadou, mo takh sen ngour dou moussa nekh !
      marquer mes mots !
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (19:24 PM)
    Tu es ....bete
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (05:10 AM)
    Un vrai serpent, le plus dangereux, dont Macky doit se mefier et ce type... :emoshoot:  :fbhang: 
    Auteur

    Séminaire International

    En Septembre, 2015 (09:53 AM)
    avec tous les pollueurs de l'Afrique en tête d'affiche.

    Sa diatribe est un copié/collé que TOUS les pays diffusent à chaque rencontre sur le climat.

    Pour le Sénégal, pays qui manque de tout mais qui est pollué par la population et sa façon de jeter tout à la rue, sur les plages sans remords.

    Des fosses septiques qui régurgitent sur les rues, des animaux jetés dans des puits ( si ce n'est pas des nouveau-nés). Avant de vouloir faire la morale au monde entier que les politiciens se regardent en face et fassent leur examen de conscience. Se déplacer en cortège de xxx voitures pour aller aux toilettes est un bel exemple de pollution sonore, inutile et destructrice.

    Des voitures polluantes, des routes défoncées, des détritus comme paysage , on se regarde et on agit !

    les leçons de morale alarmistes on les prend pour soi-même Monsieur le ministre !

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email