Dimanche 19 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Environnement

Dépollution de la baie de Hann : Les industriels seront taxés en fonction du volume de leurs rejets

Single Post
Dépollution de la baie de Hann : Les industriels seront taxés en fonction du volume de leurs rejets

L’Etat du Sénégal, ses partenaires techniques et financiers, ainsi que les industriels, peaufinent la grille de Redevance Assainissement des Eaux usées industrielles de la baie de Hann. Selon le quotidien Le Soleil, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Oumar Guèye, a révélé que les redevances serviront à supporter les coûts d’exploitation des futurs équipements de dépollution de la crique. L’étude, réalisée par Sogreah et présentée hier, a révélé les scénarii. La mesure retenue est que les industriels seront taxés en fonction des débits de leurs rejets. Les cent-quinze (115) industries de la baie de Hann n’auront pas la même assiette de redevance. Cette dernière sera en effet calquée sur le volume des rejets. Compte tenu de la présentation de la directrice du projet, Valérie Audibert, par ailleurs responsable du département Icea (Institut de Coopération pour l'Education des adultes), l’instauration de cette redevance repose, en réalité, sur le souci de durabilité de la préservation de l’écosystème, puisqu’elle servira à l’entretien des collecteurs, de l’émissaire, de la station d’épuration... « L’étude de la mise en place d’une Redevance Assainissement des Eaux usées industrielles de la baie de Hann et d’une révision de la taxe définit les voies et moyens de récupération des coûts des services d’assainissement afin de rendre pérenne et viable l’exploration des équipements qui seront mis en place », a par ailleurs expliqué le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement. La future redevance d’assainissement industriel, a poursuivi Oumar Guèye, servira exclusivement à couvrir les frais de fonctionnement et d’exploitation, mais aussi à la surveillance environnementale. Également, la mise en place des unités de prétraitement est un maillon essentiel dans le projet de dépollution de la baie de Hann. « Un an et demi après la date butoir, force est de reconnaître qu’aucune entreprise n’a mis en place un système de prétraitement, malgré la mise à disposition d’un fonds de 8 milliards de F Cfa », regrette le ministre Oumar Guèye.       


Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    Koukouni

    En Juillet, 2013 (09:06 AM)
    zéro rejet serait mieux mais si j'ai bien compris ces rejets seront traités...
    • Auteur

      Xeme

      En Juillet, 2013 (11:42 AM)
      les bailleurs ayant pris leurs jambes à leurs cous, les pourvoyeurs de légions d'honneur ne faisant que ce qu'ils savent faire: le soutien médiatique, la pression sur les entreprises locales et le citoyen reste la seule source de revenus. le nom que portera cette pression est de peu d'importance.
  2. Auteur

    Ndiayed

    En Juillet, 2013 (09:21 AM)
    La solution c'est la délocalisation des industries vers l'intérieur du pays.



    Dakar ne peux pas tout accueillir.
    Auteur

    Xeuchfall

    En Juillet, 2013 (09:56 AM)
    Ils seront taxés au prorata de leur pollution!!! Résultat ils chercheront des voies détournées pour ne pas passer tous leurs rejet par le système de traitement!

    Au finish on aura investi pour rien!



    Selon moi il faut fixer un forfait modique quelque soit la quantité rejetée et l'état prend en charge le reste via un fonds d'entretien prélevé sur toutes les entreprises polluantes quelque soit leur situation géographique.
    Auteur

    Nana

    En Juillet, 2013 (09:59 AM)
    je vs encourage m le Ministre
    Auteur

    Paradise

    En Juillet, 2013 (11:45 AM)
    tous le mnde sai k té un vraie travayeur mr le ministre nécoute pas les mauvaises langue du corage
    Auteur

    Pcds

    En Juillet, 2013 (16:52 PM)
    IL Y A 50 ANS C ETAIT LA PLUS BELLE PLAGE DE TOUTE L AFRIQUE DE L OUEST . CHERCHEZ L ERREUR!!!!
    Auteur

    Kdr

    En Juillet, 2013 (17:23 PM)
    Et pour les rejets de l'ONAS à Camberene, combien va payer l'Etat? Les promesses d'amélioration du traitement et les mesures d'hygiènes pour l'accompagnement des populations tarent à être concrétiser...

    M. le ministre, le sursis qui vous est accordé par les population de Camberene n'a que trop duré et pendant ce temps le risque sanitaire est latent!

    Auteur

    Atypico

    En Juillet, 2013 (17:38 PM)
    C'est pas la bonne attitude : c'est la sanction qui doit être décourageante plus les avantages fiscaux pour toutes les transformations qui réduisent la pollution; commencer à négocier avec les entreprises le montant des amendes c'est préparer les dessous de tables pour que tout continue comme avant. MINISTRE ET ELUS LOCAUX VONT ils devenir les seuls bénéficiaires de ce vrai "faux" chantier en faveur de l'environnement ?
    Auteur

    Fans

    En Juillet, 2013 (18:54 PM)
    l erreur de idy c est d avoir propse a macky un vendeur de terrain du domaine national et un repris de justice ,,, sangalkam recupera ses terrains qu il a vendu illigalement ,,, idy a eu tort et il le regrette ce mobnsieur est une tare
    Auteur

    D

    En Juillet, 2013 (20:35 PM)
    Que le ministere recrute de jeunes environnementaliste.Ya du boulot en perspective s'il savent exploiter cette opportunité.
    Auteur

    Faye Mackysard

    En Juillet, 2013 (23:18 PM)
    GUEDJ DOU MBALLIT !!! C ABERRANT QU ON DUSSE PAYER POUR LA SALIR DAVANTAGE.JE SUIS NE A YARAKH J AIME MON VILLAGE ET G MAL POUR SA PLAGE.G ENPOSSESSION UN PROJET QUI COUTE ZERO FCFA POUR SAUVER CETTE BAIE OU CE QU IL EN RESTE.MAIS C EST PEINE PERDU ON NE M ECCOUTE POINT.JE CROIS AU JOUR OU TOUT YARAKH COMME UN SEUL HOMME AGIRA CONTRE SES POLLUEURS SANS SCRUPULES.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email