Dimanche 31 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Environnement

Droit de la mer : Montego Bay a révolutionné l'ordre juridique sur les mers et les océans (activiste)

Single Post
Droit de la mer : Montego Bay a révolutionné l'ordre juridique sur les mers et les océans (activiste)

La Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) a ‘’véritablement révolutionné’’ l’ordre juridique pour les mers et les océans, a estimé, jeudi, à Dakar, le secrétaire général de la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA), Gaoussou Guèye.

Il a dressé ce constat à l’atelier régional (2-3 octobre) sur les enjeux et l’impact de la mise en œuvre de la CNUDM sur le développement durable de la pêche artisanale ouest-africaine, organisé à l’initiative de la CAOPA.

‘’L’idée principale dans la promotion de l’objectif de l’utilisation optimale des ressources halieutiques, c’est que les Etats, qui n’ont pas les capacités de pêche requises pour exploiter leurs ressources de pêche, devraient laisser l’accès au surplus de ressources disponibles à d’autres Etats, en particulier ceux de la même région, ou ceux dont les ressortissants ont habituellement pêché ces ressources’’, a-t-il indiqué.

Selon M. Guèye, c’est sur la base de cette notion de ‘’surplus’’ que les Etats ont octroyé les licences de pêche aux flottes étrangères, par notamment la négociation d’accords de pêche avec l’Union européenne, la Russie, la Chine, la Corée, etc.

‘’La sous-estimation systématique des captures de la pêche artisanale, l’opacité de la plupart des négociations visaient à octroyer, sans consultation avec la pêche artisanale, un accès aux flottes étrangères [et] a mené nos Etats à estimer qu’il y avait un surplus, alors même que ce n’était pas le cas’’, a-t-il expliqué. 

D’après lui, ‘’les quantités énormes, souvent non documentées de prises accessoires faites par les flottes de chalutiers étrangers ciblant un soi-disant surplus, ont aussi mené à la surexploitation de nos écosystèmes’’.

Le secrétaire général de la CAOPA a fait remarquer que cette situation n’est pas restée sans conséquence sur la biodiversité avec les incursions de chalutiers dans des zones réservées à la pêche artisanale, qui se livrent aussi à une pêche illicite et détruisent les habitats des poissons.

La CNUDM ou UNCLOS, en anglais, a été ouverte à la ratification depuis le 10 décembre 1982, à Montego Bay (Jamaïque), après 14 ans de négociations impliquant plus de 150 pays, y compris ceux de l’Afrique de l’Ouest.

‘’Aujourd’hui, trente ans après la naissance de la CNUDM, il est temps que nos Etats, en concertation avec les professionnels de la pêche artisanale, prennent leurs responsabilités et dégagent les moyens nécessaires, pour permettre à la pêche artisanale d’exprimer tout son potentiel de moteur du développement durable du secteur de la pêche, pour que celui-ci ne soit pas saboté par une compétition indue avec les flottes étrangères’’, a estimé M. Guèye.

‘’En tant que professionnels, nous souhaitons pleinement jouer notre rôle dans ce contexte et cela justifie notre motivation à organiser cette rencontre’’, a conclu le secrétaire général de la CAOPA.


liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Buju Banton

    En Octobre, 2013 (16:08 PM)
    CQFD encore une fois.



    Je vous ai prevenu depuis l'an dernier que l'ONU mettrait en place des lois afin de controller egalement les mers. Le veritable objectif vise par la CNUDM n'a rien a voir avec l'utilisation des ressources halieutiques.



    La encore il va falloir vous faire avaler a tout prix qu'il y a probleme d'epuisement des ressources halieutiques, afin de vous imposer des lois qui au final permettront le controle totale des mers.



    Le but est simple : Nul ne doit echapper au Nouvel Ordre lorsqu'il sera etabli.



    A bon entendeur
    • Auteur

      Zeste

      En Octobre, 2013 (01:36 AM)
      ttu n'as rien compris mon cher ami, l'unclos a été instituée en 1973 et ratifiée en 82 . c'est gace a elle que ton pays, le sengal, si tant est que tu sois senegalais, dispose d'une zee de 200 milles marins. sans cette convention le poisson aurait disparu depuis lgtmps de nos cotes.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email