Dimanche 16 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Environnement

Sénégal : Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

Single Post
Sénégal : Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

Avec près d'une victime par jour, les serpents tuent presque autant que les accidents de la circulation au Sénégal. Sur les 81 espèces recensées en Afrique de l'Ouest, le Sénégal est le mieux loti avec 70 % des serpents connus. Un projet de lutte contre les Envenimations a été conçu pour appuyer les efforts du gouvernement dans la voie de l’atteinte des OMD 1, 6 et 7.

La mortalité par envenimation est importante au Sénégal avec près de 8.000 morsures de serpents par année dont 300 mortelles, soit environ un décès  par jour. Ces morts surviennent en particulier en milieu rural et dans les zones humides, principalement autour du pourtour du territoire national abondamment arrosé. La documentation disponible avance le chiffre de 70 % de variétés de serpents recensées au Sénégal, sur les  81 espèces dénombrées en Afrique de l'Ouest.
 
Les remèdes sont encore timides : une étude  menée il y a quelque temps dans les quatre sites du projet de gestion intégrée des ecosystèmes du Sénégal montre par exemple que les tradipraticiens  utilisent  un savoir local à base de plantes, d'incantations magico-religieuses et de plantes médicinales pour lutter contre les morsures de serpents et les piqûres de scorpions.
 
De telles pratiques semblent plus à la portée des populations rurale quand on sait qu'un sérum anti-venimeux coûte entre 100.000 et 150.000 f, hors de la portée des victimes et de leurs parents.
 
Le Sénégal possède une biodiversité considérable avec 2.400 espèces  de plantes dont 600 espèces de plantes médicinales utilisées dans la médecine traditionnelle par rapport aux 20.000 espèces recensées par l’Organisation mondiale de la Santé (Document de stratégie de conservation de la Biodiversité, 1998), 2.000 espèces  d’insectes, 100 espèces de reptiles, 192 espèces de mammifères, 622 espèces d’oiseaux, 400 espèces de poissons.
 
Les ophidiens ont fait l’objet de plusieurs études, depuis les premiers travaux de Rochebune (1884) et Boulanger (1919) et la publication d’une liste des espèces de l’Afrique de l’Ouest. En effet, quelques 81 espèces (Trape et Mané, 2006) de serpents sont actuellement connues en  Afrique Occidentale.
 
Au Sénégal, des travaux relativement nombreux ont porté sur la faune ophidienne (Villers, 1953, 1954,1956, 1975, Dupuy, 1975, Chippaux, 2006, Trape et Mané, 2006).
Ainsi sur l’effectif total des espèces dénombrées en Afrique de l’Ouest, environ 70 % sont présentes au Sénégal et sont réparties entre six et sept Familles : les Typhlopidés et les Leptophlopidés, les Boïdés, les Colubridés (très représentés au Sénégal), les Atractaspididés, les Elapidés et les Vipéridés.
 
Ces  serpents se rencontrent un peu partout, tandis que d’autres sont spécifiques à certains biotopes comme par exemple le Ferlo et les zones arides du Sénégal Oriental ; parmi ceux-ci, nous pouvons citer :
·         Bitis arietans (la vipère heurtante ou Puff adder),
·         Dendroaspis polylepis ( mamba noir, serpent des savanes ou Black mamba ),
·         Dendroaspis viridis (mamba vert  ou Western green mamba,
·       Echis leucogaster (Echidé à ventre blanc ou White-bellied carpet viper)
 
·         Naja katiensis (cobra cracheur ou West African brown spitting cobra )
·         Naja melanoleuca (cobra noir ou serpent à capuchon noir et blanc ou Forest cobra)
·         Naja nigricollis (cobra cracheur noir ou Black-necked spitting )
·         Naja senegalensis (cobra noir ou Senegalese cobra)
 
La région naturelle de la Casamance et la Vallée du Fleuve Sénégal accueillent quant à elles une densité et une variété de serpents supérieures aux autres régions en raison de leur écosystème humide.
D’autres espèces à morsure ou à piqûre venimeuse comme les Scorpions, les Scolopendres, les abeilles, les guêpes  sont abondantes dans la plupart des régions du pays.
 
Le Sénégal, à travers son Document de Stratégie de la Réduction de la Pauvreté (DSRP), a identifié des axes stratégiques (la création de richesse, la promotion de services sociaux de base et la protection de groupes vulnérables, etc.) qui sont dépendants de l'état de l'environnement et des services des écosystèmes qui sont fournis.
 
En se fondant également sur les initiatives d’alliances, le projet "Méduse"de  lutte contre les Envenimations a été conçu pour appuyer les efforts du Gouvernement dans la voie de l’atteinte des OMD, en particulier, l’OMD 1, l’OMD 6 et l’OMD 7.

Source : PRONASEF



liiiiiiiaffaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    Merci Bcp

    En Juillet, 2013 (15:02 PM)
    sujet tres interessant
  2. Auteur

    Africains Svp C'est Historique

    En Juillet, 2013 (15:03 PM)
    Exécutions sommaires des pro-Gbagbo: Les graves révélations de Mediapart

    Le site d’infos confidentielles Mediapart vient encore de frapper. Il donne l’une des raisons pro - fondes de la guerre qui a été faite à la Côte d’Ivoire.













    image d'archives: un camp de torture du régime dAlassane Ouattara

    «A cause de Bolloré, «si tu bouges, tu es mort!», c’est le titre du papier du site Mediapart. Tout se comprend aisément. En clair, celui qui n’ose pas faire la volonté du tout puissant Bolloré et son lobby, surtout sur le continent africain, est un homme «mort». Et c’est pourquoi, le Président Gbagbo qui a une approche très transparente de la politique sur le continent africain a été attaqué et dépeint comme un vil dictateur qui ne mérite que la guillotine. A la place de la guillotine, il a été bom - bardé et déporté dans la prison de la Cpi à La Haye, par le roi Sarkozy au nom des intérêts de la bour - geoisie de l’Empire. Bolloré fait d’ailleurs partie d’un ensemble de groupe de lobbyistes que le site Médiapart baptise les Biguans. voici d’ailleurs ce qu’écrit le confrère en ligne à ce sujet. «Les Biguans, qui ne voulaient plus de Laurent Gbagbo, capables de vendre au plus offrant ce port d'Abid - jan dont ils revendiquent la propriété, documents à l'appui, as - sisteraient depuis quelques semaines, à des exécutions nocturnes de tout opposant aux projets du nouvel homme fort de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouat - tara. Ils se sont regroupés dans une "Coalition Akwaba», annonce le journal en ligne. Les Biguans, ce sont en fait les groupes de lob - byistes de l’Empire qui ont décidé de faire mains par tous les moyens, sur les richesses du continent africain. Le confrère précise même qu’ils considèrent le Port d’Abidjan comme leur propriété et cela, avec un «document à l’appui». Qui leur a déjà vendu ce port que la Côte d’Ivoire considérait peut-être naïvement, comme sa propriété ? A quel moment le Port d’Abidjan est- il devenu leur propriété ? Autant de grandes questions. Tout compte fait, au temps de la toute puissance du Pdci, plus précisément au début des années 90, il y a des entreprises nationales pourtant fleurons de l’économie ivoirienne, qui ont été cédées ici, à un franc symbolique à des grands groupes français. Les Biguans qui ne veulent pas entendre parler de concurrence en Afrique, ont alors mis en branle tous les réseaux de déstabilisateurs des pouvoirs africains contre le Président Gbagbo. Car il n’est pas question de parler d’ap - pel d’offres au Port d’Abidjan et dans plusieurs autres secteurs de l’économie ivoirienne. La suite est connue… Gbagbo parti dans les conditions que tout le monde sait. Ouattara est désormais au pouvoir. Mais le hic est que Ouattara n’est pas un démocrate. Et toutes les cellules focardiennes qui veillent sur les pouvoirs africains comme de l’huile sur le feu, savent que le régime Ouattara souffre d’un énorme déficit de légitimité en Côte d’Ivoire. Ce qui explique la terreur qu’il fait abattre sur le peuple ivoirien. Mais la France pré - fère fermer les yeux sur toutes les dérives du régime. Il y a quand même de gros intérêts français qui sont en jeu. Sur le continent afri - cain, et dans les autres pays du Sud, la démocratie et les droits de l’Homme s’arrêtent là où commen - cent les intérêts de l’Empire. Et Ouattara qui manie bien le bâton plus que la carotte, y va à fond dans la terreur sur tous ceux qui tentent de lui opposer une véritable opposition. Depuis plus de deux ans qu’il est aux affaires, la Côte d’Ivoire est toujours plongée dans un état de belligérance. Les pro- Gbagbo sont systématiquement enlevés, torturés, et détenus au secret, dans des conditions inhumaines, dans l’indifférence totale du grand gendarme de l’Afrique qui a subitement perdu son latin sur les droits de l’Homme. «Les Biguans, qui ne voulaient plus de Laurent Gbagbo (…) assisteraient depuis quelques semaines, à des exécutions nocturnes de tout opposant aux projets du nouvel homme fort de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara. Ils se sont re - groupés dans une "Coalition Akwaba» , fait remarquer le journal. Tant que le régime ivoirien peut livrer, mains et pieds liés, la Côte d’Ivoire aux grands groupes français, il aura la bénédiction de Paris. C’est pourquoi l’effroyable terreur des Frci et des Dozos est quasiment applaudie en sous mains du côté de l’Hexagone. C’est aussi pourquoi Ouattara et Soro peuvent être reçus à l’Elysée, même si cela heurte la conscience humaine. Le journal qui a recueilli un témoignage d’un des Biguans en Europe enfonce même le clou sur l’identité de ceux qui commettent les exactions sur les pro-Gbagbo. «80% de l'armée ivoirienne a disparu dans la nature au moment de la déroute de Gbagbo. Ceux qui les ont remplacés sont des mercenaires, venus du Burkina Faso, du Mali ou du Sénégal, tous les mercenaires que compte le Sahel. Ils viennent la nuit et exterminent ceux qui sont contre les projets de Ouattara, explique encore le représentant des Biguans en Europe» , révèle alors Médiapart. La preuve qu’à Paris, on sait tout sur ce qui se passe en Côte d’Ivoire. Mais on préfère ne rien dire. «La démocratie est un luxe pour les Africains» , avait dit Chirac, dans les périodes chaudes du début du multipartisme en Afrique. Et cela a valeur de vérité au sein de la classe politique hexagonale, à Droite comme à Gauche
    Auteur

    Peuls,

    En Juillet, 2013 (15:09 PM)
    Certains-es-serpents-certains-es, les plus vénimeux du monde, déguisés en "êtres" faussement humain, sont plus dangereux-nocifs-cruels que les serpents-serpents connus-présents partout dans le monde. Chez NOUS, les serpents-serpents sont des amis, de bons amis. Par contre, les certains-es-serpents-certains-es les plus vénimeux du monde, rapaces-voraces-avides-cupides insatiables carnivores-herbivores, ne rentrent jamais dans aucune prise en considération de notre part. Rares sont les serpents-serpents qui se déguisent pour exister; tandis que les certains-es-serpents-certains-es sont en permanence masqués-es-déguisés-es-camouflés-es-truqués-es afin de s'adonner à leurs basses oeuvres.

    PEULS.
    Auteur

    Mme

    En Juillet, 2013 (15:11 PM)
    Très intéressant !
    Auteur

    Lamine

    En Juillet, 2013 (15:17 PM)
    PROBLÈME PLUS GRAVE QUE LA DROGUE A LA POLICE

    APRES CETTE AFFAIRE IL FAUT LORGNER VERS L'AUTOROUTE A PEAGE

    CE SERA ENCORE PLUS SAFFFF

    COMMENT L'ETAT DU SENAGAL PEUT FINANCER L'AUTOROUTE A 300 MILLIARDS ET LE DONNER A UN COLON QUI A DONNE QUE 80 MILLIARDS POUR QU'ELLE EXPLOITE PENDANT 30 ANS POUR NOUS REMETTRE A LA FIN UN OUVRAGE DELABRE CAR QUE LA DUREE DE VIE DE L'OUVRAGE EST INFERIEURE A 30 ANS.

    DONC ON A CONSTRUIT UNE AUTOROUTE A PEAGE POUR UN BLANC QUI VA NOUS SPOLIER PENDANT TRENTE ANS.

    IL FAUT NATIONALISER L’AUTOROUTE A PEAGE CAR ON L'A CONSTRUIT AVEC NOTRE ARGENT

    EN BAS LE NEOCOLONIALISME

    Auteur

    L'afrique Digne Et Fier

    En Juillet, 2013 (15:43 PM)
    LE SACCAGE IMPERIALISTE DES RICHESSES DE L'AFRIQUE







    L’agression de l’OTAN contre la Libye (productrice de pétrole), l’intervention de la France au Mali (or et uranium), la construction d’une base militaire étasunienne au Niger (uranium) et l’encerclement de l’Algérie (pétrole et gaz) sont des chaînons de la stratégie qui vise, devant la crise du capitalisme mondial, à intensifier l’exploitation des travailleurs et le pillage des ressources naturelles de l’Afrique.



    Le journaliste Dan Glazebrook, qui écrit dans des journaux comme The Guardian, The Independent et The Morning Star, a publié un article dans l’hebdomadaire cairote Al-Ahram Weekly dans lequel il dénonce cette conspiration.



    Dan Glazebrook commence par rappeler que l’Occident draine chaque année des milliers de millions de dollars provenant du service de la dette, des bénéfices provenant des investissements et des prêts liés au régime de la corruption des secteurs des bourgeoisies compradores.



    Une autre façon de dominer l’Afrique consiste à mettre à sac ses richesses naturelles. On peut citer le cas connu du Congo, où des bandes armées contrôlées par ses voisins ougandais, rwandais et burundais pratiquent à l’est du pays le vol de minéraux pour revendre ces derniers à des entreprises étrangères… qui sont elles-mêmes complices du forfait.



    L’Afrique finance également les classes dominantes occidentales en fixant le prix de ses matières premières à des tarifs défiant toute concurrence, mais aussi en versant des salaires misérables aux travailleurs qui s’échinent dans les mines ou aux champs.



    En somme, le capitalisme impose au continent africain le rôle de fournisseur de matières premières et de main d’œuvre à bas coûts. Mais, afin que cette situation se perpétue, il fait en sorte que l’Afrique continue d’être pauvre et divisée, les coups d’État et des guerres contribuant largement à cette situation.



    Selon Dan Glazebrook, la création en 2002 de l’Union africaine, animée par Mouammar Kadhafi, a soulevé les préoccupations des stratèges occidentaux. Pour Washington, Londres et Paris, le plan de l’Union de créer une banque centrale africaine et une monnaie unique était tout bonnement inacceptable. Pis, il était inconcevable de voir cette même Union développer une charte de défense et de sécurité communes pouvant déboucher sur une force militaire unifiée.



    En outre, les États-Unis, face à la récession économique et à la « menace » que constituait déjà à l’époque la Chine, avaient échafaudé les plans pour recoloniser l’Afrique. La création en 2008 de l’Africom, le commandement militaire que le président Bush voulait installer sur le territoire africain, s’inscrit naturellement dans cette démarche. Mais l’Union africaine s’est fermement opposée à ce projet et l’Africom a dû finalement établir son état-major en Allemagne.



    La plus grande humiliation pour les États-Unis était de voir Kadhafi élu président de l’Union africaine en 2009 et la Libye devenir le principal soutien de l’organisation panafricaine.



    L’Empire ne tolérait bien évidemment pas les propos de l’Union qui vont dans le sens d’un processus d’intégration africaine. Après avoir justifié l’agression contre la Libye avec « un paquet de mensonges encore plus grands que ceux qui ont servi de prétexte à l’invasion de l’Irak », comme l’écrit Glazebrook, l’OTAN a détruit le pays, l’a placé dans les conditions d’autres États africains en faillite, se libérant au passage de son adversaire bien trop fier à son goût en l’assassinant. La guerre contre le colonel Kadhafi a détruit son régime. Mais la paix et la sécurité se trouvent depuis menacées dans toute l’Afrique du nord.



    Le dirigeant libyen avait organisé depuis 1998 la communauté des États sahélo-sahariens, centrée sur la sécurité régionale, en bloquant l’influence des milices salafistes et en essayant de pacifier les chefs de tribus touaregs. Avec la chute de Kadhafi, les islamistes radicaux de la région ont fait main basse sur les arsenaux d’armes - avec l’aimable autorisation de l’OTAN - et les frontières méridionales de la Libye se sont disloquées. La première victime de la déstabilisation régionale a été le Mali. L’avancée islamiste, concomitante de l’agression de la Libye, a servi de prétexte à l’intervention militaire française.



    L’Algérie se trouve désormais dans le collimateur de l’impérialisme. Elle est aujourd’hui entourée par les islamistes radicaux à l’est (frontière libyenne) et au sud (frontière malienne), où se sont également installées les troupes françaises.



    L’impérialisme a des raisons de ne pas pactiser avec l’Algérie, le seul pays d’Afrique du nord encore gouverné par le parti qui a lutté pour l’indépendance (FLN). Alger soutient l’Union africaine, a assumé des positions internationales dignes et, comme l’Iran et le Venezuela, vend son pétrole et son gaz à des tarifs « normaux ».



    Ce « nationalisme des ressources » pousse les géants pétroliers occidentaux à ne plus cacher le fait qu’ils « en ont marre de l’Algérie », comme l’écrit le Financial Times. Ce même journal avait, un an avant l’agression de l’OTAN, accusé la Libye du « crime » de protéger ses ressources naturelles.







    Auteur

    Listo

    En Juillet, 2013 (15:56 PM)
    Voilà que des révisionnistes inconditionnels nous envahissent sur tout sujet avec des posts complètement débiles pour tenter de vouloir réécrire l'Histoire de la Cote d'Ivoire récente et tenter de faire passer Gbagbo Laurent pour un héros Africain , disent ils!

    Nous le répétons, Laurent Gbagbo n"a jamais été un héros et finira dans les poubelles de l'Histoire comme un mégalomane ethniciste: nous avons infiniment plus d'estime et de considération pour un Robert Mugabe pour Gbagbo Laurent!

    On ne peut pas falsifier l'histoire de Cote d'Ivoire car d'authentiques Africains, qui connaissent parfaitement la Cote d'Ivoire, ont été témoins neutres, de tout ce qui s'est passe de Oct 2000 a Avril 2011, longues et terribles d'une dérive non contrôlée, non maîtrisée, par un incompétent, qui est arrivé au pouvoir par un de ses accidents dont l'Histoire a le secret!

    Les amis de Cote d'Ivoire se réjouissent que la Communauté de l'Ouest, l'Afrique du sud, appuyées par la France , tout exactement comme pour sauver le Mali, aient la aussi réussi a mettre fin aux souffrances des Ivoiriens!

    Et aujourd'hui,avec un leadership clairvoyant et compétent, voulant rassembler, sans discrimination tous les fils de toutes ethnies et de toute confession, de la Cote d'Ivoire, autour d'un idéal de paix , de concorde et de reconstruction nationale !

    Sénégalais,et a titre personnel, et puisque c'est dans mes préoccupations, je me réjouis de savoir selon des documents authentiques que pour le seul premier semestre 2013, près 1200 entreprises nouvelles ont été créées en Cote d'Ivoire, qui vont accroître la richesse nationale, gonfler les comptes de la Cnps, l'équivalent de notre Ipres, et nourrissant tant de familles!

    C'est que nous voulons pour l'Afrique, et pas des apprentis sorciers et politiciens!

    Dieu bénisse l'Afrique!
    Auteur

    Listo

    En Juillet, 2013 (16:08 PM)
    Je me réjouis que selon des documents authentiques, rien pour le premier semestre 2013, près 1200 nouvelles entreprises ont été créées en Cote d'Ivoire!

    C'est cela que nous souhaitons pour le continent la marche vers le progrès et cela n'est possible que si cesse l'ère des apprentis sorciers , des apprentis politiciens qui ont une énorme responsabilité dans la situation du continent.

    1200 entreprises enrichissent le pays beaucoup plus que les discours vides et creux, donnent des emplois a la jeunesse ivoirienne longtemps manipulée et saoulée de discours ethniciste et xénophobe , gonflent les comptes de la Cnps, l'équivalent de notre Ipres, qui pourra s'occuper des retraites etc.

    A cela que l'Afrique aspire,le développement ,le bien être et même mieux que les autres continents car nous avons dans notre continent et mieux que les autres-

    Dieu bénisse l'Afrique
    Auteur

    Répulsif Serpents

    En Juillet, 2013 (16:26 PM)
    Quels sont les répulsifs contre les serpents ?

    Les serpents ont tendance à suivre leur proie vers les arêtes des murs, les clôtures, la base des arbres, etc.., ce sont les endroits où les serpents sont les plus susceptibles de revenir à cause des parfums de souris, rats et autres rongeurs. Certaines études ont montré qu'il est possible d'utiliser certaines substances qui ont un caractère durable à long terme sur les serpents sentant de telle manière qu'il préfère s’éloigner de la proximité de la substance.

    1-Le Naphtalène est l'une de ces substances. C’est une substance utilisée sous forme de ‘’boules de naphtaline’’, il peut également être acheté sous forme liquide auprès des revendeurs spécialisés. Il faut vaporiser le produit sur la pierre poreuse, le béton, le bois, les feuilles sèches, les arbres, etc.. tous ces lieux sont de bons endroits où le ‘’naphthalène spray’’ restera longtemps en évitant de les laver à l'eau. L'application doit être renouvelée tous les deux mois surtout pendant la saison des serpents pour avoir de meilleurs résultats. Le Naphtalène ne nuira pas à l’environnement.

    2-Le deuxième produit efficace, le ‘’vipéryl’’ à base de Deltaméthrine, est un insecticide (composé chimique de la famille des pyréthrinoïdes), utilisé principalement comme insecticide et répulsif pour les insectes et les serpents. Le produit peut être trouvé dans le commerce sous le nom ‘’Subito’’ qui est un insecticide concentré à base de pyréthrinoïdes qui a la propriété répulsive pour les serpents et les autres animaux à sang froid. Prix : 13.000 fcfa.

    • Auteur

      Abc

      En Juillet, 2013 (17:22 PM)
      les serpents ont horreur de l'odeur d'ail. donc vous pouvez piler de l'ail dans un mortier par exemple,y ajouter de l'eau et verser cette eau parfumé d'ail autour du périmètre que vous voulez rendre inaccessible par cette bête.
    Auteur

    Abc

    En Juillet, 2013 (17:27 PM)
    Les serpents détestent l'odeur de l'ail. Vous pouvez donc verser de l'eau parfumé d'ail autour du périmètre que vous voulez rendre inaccessible par cette bête.
    Auteur

    Bryant

    En Juillet, 2013 (17:31 PM)
    A l'attention de ceux qui vivent en ville, il faut particulièrement se méfier des zones d'eau (flaques, plaques d'égouts...) en cette période d'hivernage. Ce sont des endroits qui abritent souvent les serpents et on ne le dit pas assez.
    Auteur

    Maïmoune

    En Juillet, 2013 (19:14 PM)
    8000 morsures(piqures) par an et 300 décès au Sénégal, il est temps que l'on prenne des mesures pour les éradiquer complètement du Sénégal ! Une grande chasse devraient être organiser une fois par ans, pendant un week-end aux heures les plus propices pour en finir. Ces reptiles doivent peut-être avoir le droit de vivre, mais ils nous sert pas à grand-chose. Dans quelques pays du monde il n'y a pas de serpents venimeux et cela ne les empêche pas de vivre sans !
    Auteur

    Diop

    En Juillet, 2013 (19:30 PM)
    grésile meunna daha diane a part le mystique
    Auteur

    Maman Anne

    En Juillet, 2013 (19:33 PM)
    le serpent redoute aussi le grezil , il faut en mettre tout autour des enclos, il n approchera jaimais
    Auteur

    Leboom

    En Juillet, 2013 (20:28 PM)
    Surtout avec l'hivernage ils sortent de leur cachette pour explorer les proies le gouvernement devrait penser à ouvrir des centres regionaux ou meme plus equipé les hopitaux pour en cas de morsure de serpents.
    Auteur

    Jumm

    En Juillet, 2013 (20:28 PM)
    certains serpents sont des mauvais esprits transformés.   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Mg

    En Juillet, 2013 (20:32 PM)
    nice article, jesper que il y en aura de la sorte dans le futur inchallah

    Auteur

    Billy Boy

    En Juillet, 2013 (22:00 PM)
    Le remède le plus efficace :



    SALAMOUNE ALA NOHINE FIL ALAMINE INAKA ZHALIKA NOUDJSI MOUHSININE
    • Auteur

      .samm

      En Juillet, 2013 (05:51 AM)
      salamoune ala nohine fil alamine inaka zhalika noudjsi mouhsinine.
      billy boy merci.
      cette incatation est trés efficace pour fair fuir les serpents lorsque l'on doive se trouver en zone infestée
    Auteur

    Experience Australe

    En Juillet, 2013 (03:31 AM)
    MES COMPATRIOTES IL FAUT PLANTER DU TABAC AUTOUR DE VOS CHAMPS OU EN FAIRE DES HAIES VIVES ET C EST TRES EFFICACE. C EST CE QUE FONT LES ZIMBABWEEENS, LES OUGANDAIS, LES TANZANIES ET AUTRES HABITANTS D AFRIQUE AUSTRALE. NOS FRERES ET SOEURS DE CASAMANCE DEVRAIENT FAIRE CELA DE MEME QUE CEUX NOS COMPATRIOTES DE LA VALLEE DU FLEUVE SENEGAL. JE VOUS ASSURE C EST HYER EFFICACE. LES SERPENTS NE PIFFENT PAS LE TABAC (LES PLANTES). BONNE JOURNEE DE RAMADAN.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (21:17 PM)
     :brawoo:  :contaan:  mbeulei  :nohope:  :smile:  :thumbs_up:  :thumbs_up:  :thumbs_up:  :taz-smile:  :smile:  :roadrunner:  :nohope: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email