Mardi 13 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Faits-Divers

Deux ans de prison ferme pour avoir consulté des sites terroristes

Single Post
sites terroristes

Incroyable mais vraie ! Yannick L., un homme de 31 ans a été condamné à 2 ans de prison ferme, lundi dernier, par le tribunal correctionnel de Chartres. Et à payer la somme de 30 000 euros en guise d’amende. Ce, pour avoir consulté de manière répétée des sites liés à la commission d’actes terroristes. Une première depuis la création de ce nouveau délit en juin dernier. Une peine maximale à laquelle le prévenu a été condamné.

Alors que le parquet avait requis 2 ans dont un ferme accompagné d’un suivi socio judiciaire pendant 5 ans, le tribunal est allé plus loin : 2 ans ferme avec mandat de dépôt. Selon le journal français ‘’Libération’’ qui donne l’info sur son site, le prévenu a été interpellé le jeudi dernier. Ce jour-là, les enquêteurs débarquent à son domicile et le perquisitionnent.

Ils interviennent alors dans une procédure distincte, ouverte pour apologie du terrorisme. Il est placé en garde à vue pendant 48h. Selon son avocat, le matériel informatique saisi est composé d’un ordinateur et d’un Smartphone. Et les découvertes sur ces supports numériques entraînent l’ouverture de la procédure pour consultation habituelle de sites liés à la commission d’actes terroristes. Le compte rendu de l’audience a indiqué que Yannik L. regardait «régulièrement des vidéos de décapitations» et «faisait des recherches sur Internet pour trouver des armes».

Il aurait aussi laissé un commentaire ambigüe sur Facebook, laissant entendre qu’il aurait pu imaginer passer à l'acte, ce qu’il a démenti à l’audience, d’après son avocat. Mais les enquêteurs n’ont pas trouvé d’éléments qui permettent de penser à un projet clairement établi. Converti depuis la fin des années 2 000, le Chartrain a un passé de petit délinquant qui lui a valu un passage en prison de quelques mois en 2013,

mais aucune condamnation en lien avec le jihad. D’après l’Agence française de presse (Afp), il n’était pas non plus fiché. Les services de renseignement l’auraient repéré à son activité en ligne, pour laquelle il est toujours poursuivi pour apologie du terrorisme.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email