Dimanche 14 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Faits-Divers

Les rastas de Mame Goor Diazaka sauvés de justesse

Single Post
Les rastas de Mame Goor Diazaka sauvés de justesse
Après avoir obtenu une liberté provisoire du Procureur Fatou Faye Lecore, le chanteur –compositeur Mame Goor Diazaka sera jugé le lundi 29 mars prochain devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour la prévention de détention et mise en circulation de faux billets de banque. Les rastas ou « dreadlocks » de Diazaka qui auraient pu pâtir d’une détention prolongée sans la diligence de son avocat, Me Mbaye Jacques Ndiaye sont sauf sauvés, pour le moment du moins.

Après avoir passé quelques jours dans le violon du commissariat central de Dakar, le chanteur - compositeur aux dreadlocks, Mame Goor Diazaka et son manageur Aziz Diack ont obtenu hier, une liberté provisoire après un long face –à - face avec le Procureur Fatou Faye Lecore qui les entendaient sur le fond. Cependant, les deux prévenus seront devant la barre du tribunal des flagrants délits, le lundi 29 Mars prochain pour répondre des délits de détention et mise en circulation de faux billets de banque. Devant le juge, le chanteur a déclaré n’avoir pas eu une parfaite reconnaissance des faux billets de banque. Il n’a donc pas reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Le « baye Fall » de la musique sénégalaise et son manageur ont été, en effet arrêtés et interpellés par les éléments de la brigade des recherches de la sûreté urbaine de Dakar pour détention et usage de fausses devises, des faux billets de 100 euros notamment, le lundi 22 mars dernier suite à une interpellation des agents du Commissariat de Dieuppeul mis au parfum par des personnes d’une station d’essence de liberté 6 où le manager du chanteur voulait faire du change. Passés aux détecteurs, malheureusement pour lui, il s’est avéré que les billets étaient faux. Appréhendé, Aziz Diack fait appel au lead vocal du group « Tawfekh » qui à son tour soutient avoir reçu cet argent d’une admiratrice au cours d’une de ses prestations à l’Etranger.

Le domicile et le night club du dreadlocks Mame Goor Diazaka avaient été néanmoins perquisitionnés par les éléments de la sûreté urbaine.

Jugé en flagrant délit, le lundi 29 Mars prochain, Mame Goor Diazaka et son manageur Aziz Diack hument l’air de la liberté pour le moment. Surtout qu’aucune preuve incriminant son client n’a été trouvée sur les lieux selon son avocat, Me Mbaye Jacques Ndiaye qui se jouit de la décision du parquet de mettre en liberté provisoire son client. Me Mbaye Jacques Ndiaye et sont client ont poussé donc un grand ouf de soulagement pour les rastas ou « dreadlocks » qui vont, du moins pour l’instant échapper aux ciseaux des geôliers que redoutaient tant les fans du chanteur.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email