Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Faits-Divers

Lettre ouverte d'un policier aux pédophiles

Single Post
Lettre ouverte d'un policier aux pédophiles

"Réagissez avant que nous devions nous en mêler. Epargnez à vos victimes potentielles une vie de traumatisme dont vous, et vous seul, serez responsable. (...) Appelez à l'aide, faites-vous aider! Parce que, quand vous nous entendrez sonner à la porte de chez vous à cinq heures du matin, il sera trop tard."

C'est en ces mots, extraits d'une lettre ouverte, que s'adresse Peter De Waele, ancien chef de la cellule pédophilie de la Police Judiciaire Fédérale (PJF) de Bruxelles, aux pédophiles, dans son livre "Chasseur de prédateurs d'enfants" (Editions La Boîte à Pandore) qu'il a présenté mercredi à la presse. Aujourd'hui porte-parole de la police fédérale, Peter De Waele a décidé de raconter le combat et la traque qu'il a mené contre ce fléau.

Il stigmatise la législation actuelle qui permet à 80% des pédophiles condamnés à de la prison d'en sortir à l'issue de leur peine sans être suivis ni contrôlés, pour autant qu'ils aient refusé toute libération conditionnelle et tout suivi psychologique durant leur détention. "Doit-on alors prévenir sa nouvelle compagne et ses enfants de son passé? C'est un exercice d'équilibriste très délicat. Certes, il faut pouvoir leur accorder une seconde chance. Mais entre les dangers que court un enfant et le respect de la vie privée d'un (ex-)pédophile, mon choix est clair", confie-t-il. 

"Pourquoi n'investit-on pas un peu plus dans les thérapies des pédophiles en prison ? Manifestement, il n'est pas très populaire de dire cela", poursuit Peter De Waele.

Le porte-parole de la police fédérale constate qu'aujourd'hui, trop d'enfants sont laissés seuls sur internet, sans surveillance, et que nombre d'entre eux comptent souvent plusieurs centaines d'amis virtuels, dont ils ignorent tout, sur les réseaux sociaux. "Ces enfants n'ont pas les outils pour se rendre compte qu'ils sont manipulés. Les parents ont pourtant leur rôle à jouer dans leur éducation. Mais, actuellement, on a l'impression de crier dans le désert", déplore-t-il, précisant qu'en matière de pédophilie, les écrits ne sont pas punissables et que seules les images le sont. 

Alors qu'un Néerlandais, qui a poussé des centaines de jeunes filles âgées de 10 à 17 ans, notamment en Belgique, à effectuer des actes à caractère sexuel sur internet, a été arrêté récemment, Peter De Waele se rend bien compte qu'"on ne pourra jamais gagner cette guerre contre les pédophiles présents sur la Toile. Mais pour autant, cela ne doit pas être un alibi pour rester inactif. Le pédophile doit se rendre compte qu'on est là".



4 Commentaires

  1. Auteur

    Ps

    En Octobre, 2013 (22:49 PM)
    Quelqu'un comme buju dirait que le phénomène de la pédophilie est entretenu par les élites occidentales, et qu'il fait même partie des rites initiatiques du satanisme.
  2. Auteur

    Africain221

    En Octobre, 2013 (23:44 PM)
    On le sait que la belgique est une plaque tournante de la pédophilie et que des juges, des politiques, des hommes d 'affaires et autres bourgeois abusent sans crainte d' enfants et de jeunes. Le cas Dutroux est l' exemple même de la puissance de ces réseaux à vomir, on le sait des rescapées ont témoignés, des agents de la police judiciaires ayant recueilli les procés verbaux ont été trainé dans la boue et devant la justice et leurs carrières brisées. Monsieur Vervloessem (belge) vit l' enfer dans son pays et meme prison car ayant diffusé les fichiers de la honte de Zandvoort (Paysbas) en collaboration avec Stan Mailleau ( ancien gendarme français et farouche combattant de la pedocriminalité), monsieur mailleau a disparu fin 2012 et depuis plus de nouvelles suite a un contrôle de la gendarmerie et sa compagne a fait des mois de prisons. Ces ordures sont a executés comme l' on fait les malgaches y'a quelques jours.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bill

    En Octobre, 2013 (01:38 AM)
    Le traumatisme est incommensurable lorsque ces victimes deviennent adultes. Leur passé les hante, et leur present est perturbé. Au quotidian, c'est le deni, voire la manipulation des referents. Ces victimes sont en conflit avec la réalité qui les stigmatise. Elles sont doublement victimes, de leur bourreau mais aussi du laxisme comme forfaiture. Dit-on qu'elles reproduisent le pattern! Comment les aider? Sanctionner les prédateurs au maximum de peine, ou les livrer au caîd dans les prisons. Mieux vaut prévenir que guérir, en protégeant et sécurisant les les enfants.
    {comment_ads}
    Auteur

    Belges

    En Octobre, 2013 (09:01 AM)
    Au moins, la Belgique reconnait que des pédophiles nuisent au pays et dans le monde entier. Que disent nos justiciers africains : RIEN, sachant que l'on ne peut éradiquer ce phénomène qui se perpétue comme un "tradition ancestrale" dans les régions les plus reculées d'Afrique comme un "passage obligé" . Avant de regarder la paille dans l'œil du voisin il faut voir la pauvre dans le sien.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email