Lundi 17 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Immigration

Abrogation de la circulaire GUEANT : Les étudiants sénégalais de France entre espoir et interrogations

Single Post
Abrogation de la circulaire GUEANT : Les étudiants sénégalais de France entre espoir et interrogations

Avec près de 10.000 inscriptions, le contingent d’étudiants sénégalais en France accueille, avec soulagement, l’abrogation de la circulaire Guéant qui restreignait, drastiquement, leurs possibilités d’embauche par les entreprises françaises à la fin de leurs études. Cependant, les interrogations sur leur avenir professionnel ne se sont pas totalement dissipées avec l’entrée en vigueur du nouveau texte.

Une nouvelle circulaire intitulée : « Accès au marché du travail des diplômés étrangers », remplace celle dite « Guéant » qui était le « cauchemar » des étudiants étrangers en fin d’études en France. Comme promis lors de la campagne électorale, François Hollande a retiré le texte. La nouvelle est cependant accueillie avec prudence par les principaux intéressés, en particulier les étudiants sénégalais de France.

Le nouveau texte de trois pages a été adressé aux préfets français à la suite d’une collaboration entre les ministères français de l’Intérieur, du Travail, celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il adjoint aux préfets de « réexaminer prioritairement les dossiers déposés depuis le 1er juin 2011 » (la circulaire Guéant datait du 31 mai 2011, ndlr). Ainsi, la nouvelle circulaire insiste sur la nécessité de « délivrer aux intéressés une autorisation provisoire de séjour de six mois, non renouvelable, avec autorisation de travail, ou, pour ceux qui ont une promesse d’embauche, un récépissé avec autorisation de travail durant l’instruction de leur dossier ».

 

Des diplômés sans-papiers

La circulaire dite Guéant, du nom de l’ancien ministre français de l’intérieur sous la présidence Sarkozy, restreignait les possibilités d’embauche des étudiants étrangers à la fin de leurs études. Elle était décriée par les associations d’étudiants étrangers y comprises celles sénégalaises des différentes universités françaises. Devant ce déferlement de contestation, la première mouture de la circulaire Guéant signée le 31 mai 2011 avait été modifiée par une circulaire complémentaire du 12 janvier 2012, au début d’une année électorale en France. 

Le nouveau dispositif est accueilli comme un soulagement par les étudiants sénégalais en fin de cycle. « C’est une bonne chose », soupire Marie Mamour Diop, étudiante en Master journalisme à Paris. « Le dénominateur commun des étudiants sénégalais en fin de cycle depuis plus d’un an maintenant est la peur, une crainte de voir une réponse négative de la préfecture de leur lieu de résidence à la demande de changement de statut d’étudiant à salarié », remarque Pape Omar Diawara, administrateur de base de données chez Sfr sorti de l’Université de Rouen avant l’entrée en vigueur de la circulaire Guéant. En effet, c’est la procédure que doit suivre tout étudiant étranger en France ayant trouvé une promesse d’embauche à la fin de ces études ou de son stage de fin d’études. « J’ai discuté avec un étudiant qui est en stage dans une SSII parisienne. L’entreprise souhaite l’embaucher pour le mois de septembre. La circulaire Guéant était une épée de Damoclès pour lui ».

 

Les tracasseries administratives des étudiants étrangers

« Avant la circulaire Guéant, pour renouveler son titre de séjour, il fallait un mois, alors que, maintenant, l’attente peut aller de 4 à 6 mois », constate Babacar Ndiaye, ingénieur responsable technique Bâtiment sorti, en 2010, de l’Utc de Compiègne. Les délais sont également longs pour la procédure de changement de statut d’étudiant salarié. « La circulaire Guéant l’avait alourdi pour décourager les entreprises voulant embaucher des étudiants étrangers. Pour couronner le tout, les préfectures ne donnaient plus d’infos par téléphone ni par mail. Elles avaient pris leur distance », poursuit-il. « Vu les difficultés imposées par la circulaire Guéant, beaucoup d’étudiants sénégalais effectuent le travail d’ingénieur ou de consultant dans les entreprises françaises, alors qu’en réalité ils ont le statut et le salaire de stagiaire », se désole Pape Omar Diawara.

Dans les médias français, on rappelle que « la priorité était de réexaminer des dossiers déposés depuis le 1er juin 2011. « C’était le point principal de nos discussions avec les interlocuteurs des trois ministères », se félicite Fatma Chouaïeb, porte-parole du Collectif du 31 mai qui s’opposait à la circulaire Guéant. La nouvelle circulaire « vise à réparer les dommages immédiats de la circulaire Guéant. Il y a environ 300 personnes qui sont sous le coup de ce texte, mais ce chiffre est loin de refléter la réalité », ajoute-t-elle. « J’avais une amie qui avait du mal pour faire son changement de statut d’étudiante salariée. Après le refus de la préfecture, elle était sous la menace d’une reconduite à la frontière. Elle a préféré rentrer au Sénégal », raconte Marie Mamour Diop.

 

Prudence avec la nouvelle circulaire

Il est difficile de noter avec exactitude le nombre d’étudiants sénégalais victimes de la circulaire Guéant, souligne Lamine « Pipo » Sané, agent administratif rattaché au service de gestion des étudiants au Consulat du Sénégal de Paris. Sur les 81 universités françaises (en métropole) et les établissements privés de formation, il y avait près de 10.000 étudiants sénégalais en 2009, une légère baisse en 2010-11 ». « En quoi la nouvelle circulaire pourra faire changer les choses ? » C’est juste une préconisation et non une loi, constate froidement Babacar Ndiaye, avant d’ajouter sagement « wait and see (attendons de voir) ». Pour Marie Mamour Diop, elle est « source d’espoir », puisque devant permettre « aux étudiants en fin de cycle menacés par une Obligation de quitter le territoire français (Oqtf) de rester, afin de trouver du travail ».

Le Sénégal est le premier pays en matière de mobilité estudiantine en Afrique subsaharienne et se classe cinquième dans le monde, après la Chine, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, avec une forte présence en France.



21 Commentaires

  1. Auteur

    Delondres

    En Juin, 2012 (00:36 AM)
    France mome yorouko....
    Top Banner
  2. Auteur

    Delondres

    En Juin, 2012 (00:38 AM)
    pourquoi mettre la photo de macky sall.........
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Kharré

    En Juin, 2012 (00:51 AM)
    moi je suis un etudiant en france une fois terminée mes études je rentre au senegal hawma circulaire hawma mamou circulaire paré rek gnibi lolou rék lay gnane yalla inchala
    {comment_ads}
    Auteur

    Lol

    En Juin, 2012 (01:09 AM)
    Franchement je vois pas l'intérêt de rester à l'étranger après les études!! Rentrer et réaliser vos projets au Sénégal surtout que nos gouvernement ont le complexe des diplômés européens c'est sûr que vous chômerez pas c'est mieux que de rester là bas avec des années d'études et des diplômes et finir dans les restaurants et consors. Gnibbi si lenne investir senne deugue avec vos diplomes et sous que vous avez réussi à ramasser mo gueuneu beugue nekk europe rek di galére niou yakkar né yenné na gui happy. mm les européens ont compri que cava plus laba. a qoi vouloir rester laba alors?

    {comment_ads}
    Auteur

    Saint-etienne

    En Juin, 2012 (01:58 AM)
    moi je reste en france amoul nixe. Ak xale toubabs you toye yiiiii. Dof rek moy gnibi :up: 
    Top Banner
    Auteur

    Strasbourg

    En Juin, 2012 (02:53 AM)
    Moi je sors cet année avec un master deux à 30 ans suite à certaines betises que j'ai faites durant mes années anterieures.





    Pensez vous que j'aurai de la chance dans le marché du travail vu mon age avancé pour un master deux? :sad: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Segolene R

    En Juin, 2012 (07:50 AM)
    Mo circulaire ou pas en tout cas moi je bouje pas khawma lou am senegal bamay gnibissi vraiment, chaque été j'i vais pr les vacs mais deux semaines soumako fa défé doyal sakantumak aye wakhu gnibissi vraiment no c pas possible pr moi, kou beugue gnibissi nak na dém le chemin est la ce kil veulent rester aussi restez on force personne vraiment kou nek defal li la arranger rek mais moi je trouve prématuré de rentrer comme sa apres un master donc pr ceux qu'il veulent rentrer reflechissez bien c une lourde decision , en tout cas moi circulaire ou pas je vis ma vie basta rc tout
    {comment_ads}
    Auteur

    Flopaty

    En Juin, 2012 (07:52 AM)
    profitez de votre nouveau gouvernement, rentrez au pays apres vos etudes et participez au developpement du pays.......sinon pourquoi vous plaindre que ce soit les etrangers qui viennent faire du bussines chez nous...ce qu'ils sont capables de faire vous devez etre capables de le faire aussi.......c'est comme cela que le senegal avancera!!!!!!si touts les meileurs , si tous les plus diplomes restent a l'exterieur, nous ne snous en sortirons pas!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Lol

    En Juin, 2012 (08:42 AM)
    Il esst noble de rentrer au pays mais vu le nombre de diplomés chomeurs n'est pas encourageant aussi. Il faudrait que les autorités lancent une politique qui permettrait l'insertion des diplomés ayant terminé leurs études à l'étranger sinon c'est une perte pour le Sénégal qui a financé les études
    Top Banner
    Auteur

    Fidi Kaw Bi

    En Juin, 2012 (08:45 AM)
    JE SUIS ETUDIANT JE COMPTE RETOURNER AU SENEGALE UNE TERMINER MES ETUDES MAIS IL FAUT AU MOINS REALISER QUELLE SOUS AVANS DE VENIR CAR DIOLOF MOM KHAM NANIOU KO BOU BAKH LEPAYE BAKH YALLA MATAL NA LEP BA PARE
    {comment_ads}
    Auteur

    Tarxiss

    En Juin, 2012 (08:59 AM)
    En 1983 je terminais une maîtrise ne Droit en France. Je jurais de rentrer au Sénégal en juillet 1985. Hé bien je suis toujours à Paris et nous sommes en 2012. Parcours à méditer.
    {comment_ads}
    Auteur

    Avenir Afrique

    En Juin, 2012 (09:17 AM)
    Beaucoup d'européens pensent que c'est en Afrique que se trouve l'avenir. Il y a une tendance d'une migration de portugais vers le Mozambique et d'autres pays africains.

    {comment_ads}
    Auteur

    Thiatou Galé

    En Juin, 2012 (09:19 AM)
    du courage man dina bakh inchallah amoul bayi japp rek... :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    Top Banner
    Auteur

    Boy Diaspora

    En Juin, 2012 (09:30 AM)
    franchement on veut tous rentrer mais on a peur , de rentrer
    {comment_ads}
    Auteur

    Eisr

    En Juin, 2012 (09:33 AM)
    je suis devenu de plus en plus sceptique en ce qui conserne le recrutement des jeunes diplomés l'état ne recrute plus ya du marché yama nékh

    {comment_ads}
    Auteur

    Retour

    En Juin, 2012 (09:34 AM)
    moi g fait mais etudes en france et juste apres je suis rentrée au pays.



    c'etait tres dure je suis rester un an sans boulot et j'en est profitée pour faire un DESS au senegal.



    là j'ai un travail et je gagne dans les 900 mille net.



    a mon avis si on part a l'etranger pour etudier il faut se faire a l'idée qu'il faut revenir au bercail.



    aussi en france on a dans les 3000 euros mais on a pas de bonne, on est endetté,

    on pense pas acheter un teraain encore moins une maison et sans le savoir on est prisonnier des toubabs



    ya le thé , le tiebou dieune national et surtout la famille a dakar,



    tous ceux qui sont rester nourisse des personne au senegal qui sont tres happy tandis que niome il n,e le sont pas c toujours boulot metro sans dodo
    {comment_ads}
    Auteur

    @ Tarxiss

    En Juin, 2012 (09:38 AM)
    yow ya dieul coupe bi koi vraiment, 1983 ba 2012 hé bien bravoooooooooooooo

    j'aurais bien aimer savoir qu'est ce que ta fait pendant tout ce temps

    ah man nak je veux bien resté mais pas li yeup c tro long kan mm

    j'ai pas envie de passer toute ma vien en france
    Top Banner
    Auteur

    Urgent

    En Juin, 2012 (12:13 PM)
    Vous connaissez des gens qui voyagent et qui restent à l’aéroport pour trouver des clients qui veulent envoyer des bagages ?



    On les appelle aussi les « GP ».



    Si vous en faites partie ou si vous connaissez des gens qui travaillent dans ce domaine, dites leurs qu'il peuvent trouver des clients en allant à pro.samayobante. com



    {comment_ads}
    Auteur

    Lili

    En Juin, 2012 (13:36 PM)
    Moi je veux juste rentrer après mon master 2! Je me demande comment ils arrivent à vivre en France? Fi nékhoul dara dara dara! Moi je veux rentrer investir au pays! Je ne vais pas m'armer de préjugés du genre "il faut avoir des bras longs " etc.. tardé rek! J'y crois et je le ferais inchala! Ce qu'ils ne comprennent pas c'est que le système français est un engrenage! Dés que tu y entres c'est difficile d'en sortir! Tu te réveilles un bon jour et tu te rends compte que tu as des cheveux blanc sur la tête! Tu comprendras que tu as couru toute ta vie pour payer des impôts et bonjour les regrets! Je ne serais heureuse que quand j'aurais réaliser quelque chose pour mon pays! Que le bon Dieu nous guide et nous assiste pour nos projets! Amine
    {comment_ads}
    Auteur

    Diouf

    En Juin, 2012 (17:54 PM)
    je viens d'arriver en france mais j'ai une seule idée en tete de rentrer au senegal ca c'est pas une vie non seulement ils nous éscortent de gauche à droite pour dire vous etes en situation irrégulière tout ca c'est le complexe de nos dirigeants pourquoi un francais pour aller au sénégal c'est comme bonjour,on l'exige rien méme s'il est malade il entre comme ca et contamine toute la population mais goune gno beguoul lou bakh khana
    {comment_ads}
    Auteur

    Cool Booy

    En Juin, 2012 (18:43 PM)
    Bon Courage a tout les etudiants senegalais en france ! c'est pas facile mais zero decourager
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email