Mardi 11 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Immigration

Immigration légale : Guéant veut supprimer 20.000 autorisations par an

Single Post
Immigration légale : Guéant veut supprimer 20.000 autorisations par an

Invité vendredi soir sur TF1, Claude Guéant a annoncé qu'il voulait supprimer 20.000 autorisations de séjours par an dans l'immédiat. Le ministre de l'Intérieur estime qu'il concient «de lutter contre l'immigration irrégulière et de réguler l'immigration régulière». «Aujourd'hui, a-t-il détaillé, il y a à peu près 200.000 étrangers supplémentaires (par an) qui sont autorisés à séjourner en France (...) Mon objectif, c'est de réduire ce nombre de 20.000, c'est à dire de passer de 200.000 à 180.000, dans un premier temps».

 

La formule de «l'intégration en panne»

 

Claude Guéant avait annoncé dans un entretien au Figaro Magazine, la semaine dernière, vouloir réduire l'immigration légale, une première depuis l'élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007. Reprenant l'expression de Nicolas Sarkozy en novembre 2010, il a assuré qu'en France «l'intégration est en panne». «Il faut savoir, a-t-il ajouté, que 24% des étrangers non européens qui se trouvent en France sont des demandeurs d'emploi. C'est presque trois plus que le taux (de chômage) national».

Contredisant ces affirmations, le président du Haut conseil à l'intégration (HCI), Patrick Gaubert, estime, dans un rapport remis cette semaine à François Fillon, que «l'intégration à la française, ça marche». Il ajoute que, «si l'on considère des indicateurs tangibles comme le niveau de diplôme des générations suivantes, la mobilité sociale ou les mariages mixtes, la majorité s'intègre». Au total, 11,5 millions d'immigrés ou enfants d'immigrés résident en France, soit 19% de la population et près de 180.000 personnes arrivent dans l'Hexagone chaque année, selon des chiffres du HCI. 

Le Medef a déjà réagi aux propos du ministre en plaidant, par la voix de Laurence Parisot, pour une «immigration raisonnable».

 

Trouver des solutions face aux prières de rue

 

Par ailleurs, lors du même entretien sur TF1, le ministre a assuré que le nombre de mosquées en France avait doublé en 10 ans. «Les prières de rue sont une manifestation qui trouble nos concitoyens et en plus, constitue une véritable entorse au principe de laïcité», a-t-il d'abord souligné. Admettant qu'il y avait «effectivement un problème de manque de lieux de prières», il a appelé «l'attention sur le fait que, en dix ans, nous sommes passés de 1.000 à 2.000 mosquées sur le territoire français». «Donc, il y a la possibilité d'en construire», a-t-il relevé.

«Les prières de rue ne sont bonnes ni au regard du principe de laïcité ni pour les fidèles du culte musulman», a jugé le ministre de l'Intérieur. «On ne prie pas son Dieu dans la rue, donc il faut que cesse ce phénomène, a-t-il ajouté. Je compte le faire par la concertation avec la communauté musulmane». Claude Guéant s'est réjoui de la situation à Nice, où «il y avait effectivement des prières dans la rue, depuis quelques jours, il n'y (en) a plus». Explication fournie par le ministre : «Il y a deux mosquées et les fidèles trop nombreux dans une mosquée sont transportés par une navette en bus vers une mosquée qui a de la place». Il a suggéré que soient trouvées partout «des solutions de la sorte», assurant qu'il «préfère éviter» l'intervention de la force pour faire cesser les prières de rue.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email