Mardi 25 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Immigration

OUMOU SOW, CHOREGRAPHE, CHANTEUSE : « Je compte arrêter la danse pour faire de la place aux autres»

Single Post
OUMOU SOW, CHOREGRAPHE, CHANTEUSE : « Je compte arrêter la danse pour faire de la place aux autres»

Très connue dans le milieu artistique pour avoir assuré la chorégraphie des clips de bon nombre de musiciens, Oumou Sow compte abandonner la danse pour se consacrer entièrement à la chanson. Après les critiques qui ont suivi la sortie de son premier album, Oumou se sent aujourd’hui beaucoup plus mature. Elle en veut pour preuve, l’accueil réservé à sa seconde production «Fly to fly». Le 6e anniversaire de son groupe qu’elle fête aujourd’hui à Sorano sera un test pour celle qui compte, désormais, épouser le micro.

Vous vous apprêtez à fêter votre anniversaire. Où en êtes-vous avec les préparatifs ?
Nous y sommes. Nous avons terminé les répétitions hier. Nous nous reposons aujourd’hui (Ndlr : hier) pour être prêt pour la soirée de demain (aujourd’hui). Tout est fin prêt.

C’est la première fois que vous fêtez votre anniversaire, ou bien c’est juste que cela ne faisait pas beaucoup de bruit ?
Nous en sommes à notre sixième anniversaire, mais on a décidé de le fêter, désormais, tous les deux ans. Il y a deux ans de cela, nous l’avions fêté au Yengoulène. Mais notre premier anniversaire a été célébré à la Maison de la culture Douta Seck.

Pourquoi avez-vous choisi le Théâtre national Daniel Sorano cette fois-ci ?
Ce sont les fans qui ont dit que le Yengoulène était trop étroit pour contenir tout le monde et m’avaient suggérée de délocaliser la manifestation à Sorano. Dès 18 heures, la salle du Yengoulène avait affiché le plein, mais c’était peut-être dû à sa capacité d’accueil. C’est vrai qu’il n’est pas facile de remplir le Théâtre national Daniel Sorano, mais ce sont eux qui me l’ont demandé.

Vous attendez-vous à faire le plein à Sorano ?
Dans la vie, il faut tout entreprendre avec conviction en remettant tout entre les mains du Bon Dieu. Mon souci n’est pas de remplir la salle, mais plutôt de donner du plaisir à mes fans quel que soit le nombre qui va se déplacer. Les gens pensent au nombre de spectateurs qui seront de la fête, mais moi, je compte faire plaisir à mes admirateurs, d’abord. Je ne cherche pas à savoir si je vais faire le plein ou non. Je considère la salle de Sorano comme une quelconque salle de spectacle, même si elle a des dimensions beaucoup plus considérables. Bref, ce qui importe, c’est de tout faire pour que la fête soit belle avec les «Amazones». Je ne cherche ni gloire ni pouvoir à travers cet anniversaire.

Est-ce que cette délocalisation n’est pas due au fait que tous les artistes qui fêtent leur anniversaire à Sorano récoltes des millions et des cadeaux de grande valeur ?
C’est n’est pas une question d’argent. Le fan’s club de Oumou Sow s’agrandit et il faut à chaque fois trouver un lieu pour fêter nos retrouvailles, c’est tout ce qui m’importe. Des fois, ce que tu investis est supérieur à ce que tu reçois dans ce genre de manifestation. Du moment que je parviens encore à payer les artistes avec qui je travaille, je ne me plains pas. Je considère cela comme une affaire pour les grandes dames. Moi, je suis encore jeune.

Qu’en pensez-vous ?
Tout ce qui m’intéresse, c’est mon spectacle ; les chorégraphies que je fais pour faire plaisir à mes fans, les thèmes que je développe pour sensibiliser les gens sur différents phénomènes de société. La question de l’argent dans ces manifestations ne m’intéresse pas vraiment.

Donc Sorano se justifie par l’étroitesse de la salle du Yengoulène ?
En tout cas, ce sont les fans qui ont déclaré qu’il fallait délocaliser le spectacle.

Que pensez-vous du gaspillage durant les soirées des artistes ?
Chacun a ce qu’il mérite et comme il le mérite. Mes fans ont le droit de m’offrir des millions publiquement s’ils le veulent. Mais ils sont très discrets, ils ne viennent pas à Sorano pour me donner des enveloppes remplies de billets de banque. Non, ils ne sont pas de ce genre. Si tu veux vraiment faire plaisir à une personne que tu aimes sans voyeurisme, il faut le faire en toute discrétion. C’est ce que font mes fans quand ils m’offrent des cadeaux. Ils n’ont pas besoin de venir à Sorano pour le faire. Mes marraines sont des intellectuelles, donc elles ne s’adonnent pas à ce genre de pratique. Le tout se passe dans une totale discrétion. Ces gaspillages n’ont pas leur place dans mes soirées, mais je ne refuserai pas de cadeau qu’on m’offrirait en public.

Quel est votre avis sur la décision prise par le procureur de la République d’interdire ce genre de pratique ?
C’est son propre point de vue. Ni lui, ni le président de la République ne peuvent empêcher quelqu’un de faire plaisir à son ami ou admirateur à sa façon. Peut-être, publiquement, cela peut être choquant, mais on ne peut pas l’interdire, puisqu’il y a des gens qui le font en toute discrétion. Et puis cela fait partie de nos coutumes ; personne ne peut faire disparaître cette pratique. Nous offrons tous des cadeaux dans nos cérémonies traditionnelles, et je suis sûre que le procureur de la République, lui-même, fait ce genre de pratiques (rires). Il offre des cadeaux comme tout le monde.

Parlez-nous un peu du programme de l’anniversaire.
Nous réservons plein de surprises à nos fans. Il y aura beaucoup de chorégraphies avec des thèmes pour chaque danse. Nous avons mis sur pied un ballet qui va développer un thème relatif à la Casamance et au bateau «Le Joola». En tout cas, il n’y a pas mal de surprises que les fans qui feront le déplacement auront l’opportunité d’apprécier. Nous avons invité tous les artistes, sans exception. J’ai pris le soin d’appeler tout le monde. Je pense vraiment qu’en faisant cela, j’ai rempli mon devoir envers eux. Que personne ne garde une dent contre moi. J’ai même envoyé des messages électroniques à ceux qui étaient injoignables au téléphone.

Peut-on avoir une idée sur le budget dégagé pour  cette soirée ?
Nous avons vraiment dépensé beaucoup d’agent pour cette fête, mais je suis dans l’impossibilité de vous donner le montant. Nous le ferons une fois la soirée terminée. Et puis mon staff n’aime pas tellement cette question relative au budget. Mais si vous regardez un peu toutes les chorégraphies qu’on réserve pour le spectacle, les répétitions, les musiciens et autres surprises, vous comprendrez que nous avons quand même eu à faire des dépenses. Mais, je ne fais pas tout cela pour gagner de l’argent en retour. Je le fais pour ma carrière personnelle, mon Cv et mes fans. L’anniversaire du groupe est certes pour le 14 mars, mais vous savez que dimanche est jour de repos, donc il n’y aura pas beaucoup de monde à Sorano. C’est pourquoi nous avons décidé de célébrer notre sixième anniversaire ce samedi.

Est-ce que votre ami, le ministre Karim Wade, vous a soutenu ?
Il est parrain comme tout le monde. Il va nous soutenir comme tous les autres.

A-t-il décaissé des millions de FCfa pour vous ?
En tout cas, c’est un parrain comme tous les autres.

Parlez-nous un peu du concept «Fly to fly».
C’est une sorte d’évolution. Chacun essaye de le faire de son côté en voyageant à travers le monde et rentrer pour faire plaisir à ses parents comme le font les commerçants. C’est cela la base du concept «Fly to fly». Il vise aussi à sensibiliser les jeunes pour qu’ils n’aient plus à embarquer sur des pirogues pour joindre l’Europe. C’est un moyen de les inciter à passer par la voie légale, c’est-à-dire voyager par avion. Le but de tout cela est de couvrir ses parents et sa famille de bonheur. C’est donc une question d’évolution.

Justement, parlons d’évolution. Jusqu’où Oumou Sow compte aller ?
Le plus loin possible avec l’accord du Bon Dieu.

Beaucoup n’apprécient pas le fait que vous avez décidé de vous lancer dans la musique parce que vous n’avez pas la voix qu’il faut. Qu’en dîtes-vous ?
C’est vrai qu’on m’a fait ces reproches dans mon premier album, mais pour mon «Fly to fly», les musiciens avec lesquels j’ai travaillé et qui sont des professionnels l’ont très bien apprécié. J’ai amélioré ma voix comparée à celle que j’avais dans ma première production. Oumou Sow n’est pas dans le milieu de la musique pour chanter comme les autres. Elle cherche plutôt à développer des thèmes adaptés à un style rap-mbalax. Je ne suis pas la première danseuse à s’emparer du micro. Beaucoup ont eu à le faire avant moi. En y regardant de plus près, vous verrez que même les grands artistes du pays ont eu des problèmes de voix à leur début. Il suffit juste de faire une comparaison entre leurs premiers albums et ceux qu’ils ont produits tout dernièrement. Il y a une énorme différence. La musique est un art dans lequel on essaye de s’adapter au fur et à mesure que l’on évolue.

Est-ce qu’on peut s’attendre à ce qu’Oumou Sow arrête la danse pour se consacrer à la chanson ?

Franchement, cela fait partie de mes rêves. Et tout artiste doit savoir évoluer. J’ai fait pas mal de chose dans le domaine de la danse et je compte faire un peu de place aux autres danseuses pour qu’elles puissent s’exprimer davantage et faire valoir leur talent. J’envisage, comme tous les autres artistes sénégalais, de créer mon propre orchestre et me produire en spectacle pour mes fans

MAMADOU ALPHA SANE ET MARIA DOMINICA T. DIEDHIOU



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email