Mardi 07 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Immigration

Video - Naufrages de migrants : qui est responsable ?

Single Post
Video - Naufrages de migrants : qui est responsable ?

Après l'émotion, vient le temps des questions. Les images du naufrage de dimanche 19 avril au large des côtes libyennes ont fait place à une interrogation, lancinante : à qui la faute ? Qui est responsable de la mort de ces huit cents personnes embarquées sur un chalutier surchargé vers l'Europe ? Et de la disparition de quatre cents migrants le 12 avril, des quarante noyés du 16 avril, des trois morts de lundi, en mer Egée...


La liste des naufrages meurtriers est déjà longue cette année. Presque autant que celle des responsabilités. Car de la justice italienne au personnel politique européen, en passant par les associations humanitaires, chacun désigne son coupable.


Le capitaine du chalutier


Selon les témoignages de la vingtaine de rescapés, les fausses manœuvres du capitaine et la surcharge du chalutier ont provoqué la collision du navire avec un cargo portugais venu à sa rescousse, dans la nuit de samedi 18 à dimanche 19 avril. 


Le parquet de Catane, en Sicile, a donc annoncé, mardi, l'arrestation du capitaine du bateau de pêche. L'homme, un Tunisien âgé de 27 ans, est accusé d'être le premier responsable du naufrage par les procureurs italiens. Une charge également retenue à l'encontre de son second, un Syrien âgé de 25 ans.


Les deux hommes ont été incarcérés à la prison Piazza Lanza, à Catane, selon le site de la Repubblica, en attendant d'être entendus, vendredi, par un magistrat qui décidera de les mettre en examen ou pas pour homicides involontaires et trafic d'êtres humains.


Les passeurs


Pour le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, le problème n'est pas celui du contrôle des mers, mais celui de la mise hors d'état de nuire des passeurs « esclavagistes » en Libye. Le premier ministre a ainsi évoqué, dimanche, la possibilité d'« interventions ciblées pour détruire un racket criminel ». Le chef de l'Etat français, François Hollande, a également dénoncé « une catastrophe » et qualifié les passeurs de « terroristes », dimanche sur Canal +.


Les migrants qui avaient embarqué sur le chalutier qui a chaviré dimanche avaient payé entre 500 et 1 000 dinars libyens (entre 330 et 660 euros) pour le prix de leur passage, selon les enquêteurs. Ils ont été enfermés, certains pendant un mois, dans une usine désaffectée près de Tripoli, avant d'être transportés par petits groupes jusqu'au bateau.


Le programme de sauvetage européen


« Ces morts auraient tout à fait pu être évitées si l'UE avait lancé une véritable opération de recherche et de sauvetage. » Judith Sunderland, directrice adjointe de la division Europe et Asie centrale de Human Rights Watch, a la dent dure contre Frontex, l'agence européenne de protection des frontières, et sa mission « Triton ». 


Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), mille six cents personnes sont mortes en Méditerranée en 2015, contre quatre-vingt-dix l'an dernier à la même période. Un bilan jugé désastreux par les défenseurs des droits humains, qui mettent en cause la responsabilité de l'opération européenne.


Il faut dire que le budget de « Triton » est trois fois inférieur à celui de « Mare nostrum », l'opération mise en place par Rome après la catastrophe de Lampedusa. Plusieurs responsables, tel William Lacy Swing, directeur de l'Organisation internationale pour les migrations, appellent à rétablir la mission italienne, qui aurait permis de sauver cent cinquante mille vies jusqu'à son abandon, à la mi-octobre. Le HCR demande quant à lui à l'instauration d'« une opération “Mare nostrum” européenne. »


Répondant aux critiques dénonçant son impuissance, l'Union européenne a décidé de tenir jeudi un sommet extraordinaire pour répondre en urgence à ces drames en Méditerranée. Elle a d'ores et déjà adopté lundi un plan d'action en dix points qui prévoit notamment le doublement des moyens pour la mission de surveillance maritime « Triton ».


La politique migratoire de l'Europe


Pour Volker Turk, haut-commissaire adjoint des Nations unies pour les réfugiés, il est essentiel que l'asile soit placé au centre des débats au cours de cette réunion de crise.


« Les dirigeants politiques européens devront apporter les réponses qui conviennent, basées sur les valeurs fondamentales de l'Europe, sur les droits humains et la dignité humaine, la responsabilité, la solidarité. »
Même constat de la Croix-Rouge italienne, pour qui il faut remettre l'humanitaire au centre du débat. Car, « on peut fermer une route de migrants, y compris en Libye, mais une autre s'ouvrira ailleurs », a expliqué son président, Francesco Rocca.


Pour la communauté catholique Sant'Egidio, très impliquée en Italie dans l'aide aux migrants, il faut accepter de traiter sur place les demandes des réfugiés en créant des « bureaux humanitaires » au Maghreb ou au Liban, qui procéderaient à un « premier tri » des migrants et les aideraient à obtenir des « visas humanitaires » pour l'Europe.


Le chaos en Libye


Dernier coupable désigné : la Libye, plaque tournante de l'émigration africaine.

En raison de son positionnement géographique, la Libye a toujours vu les populations nomades sahariennes transiter par son territoire. Mais depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, en 2011, le nombre de migrants fuyant vers l'Europe, en traversant un pays en plein chaos, a explosé. En 2014, on compte ainsi autour de cent soixante-dix mille arrivées en Italie.

Ces flux sont devenus quasi impossibles à contrôler par l'administration du pays, déchiré par les rivalités entre milices. Et la faillite de l'Etat libyen fait le jeu des passeurs de migrants d'origine subsaharienne. 



Libye : « Même si j'ai 1 % de chance de réussir... by lemondefr

liiiiiiiaffaire_de_malade

21 Commentaires

  1. Auteur

    Aby

    En Avril, 2015 (22:28 PM)
    et avec la corruption qui existe dans les pays africains avec les dirigeants et leurs familles qui s'enrichissent en appauvrissant leur peuple, en les privant d'éducation et de formation, en adoptant des politiques bidon, il faut commencé par se remettre en question ici avant de mettre la faute sur les autres. malheureusement, nous sénégalais, nous aimons bien critiqué les autres à travers nos indisciplines et notre refus de changer. on veut le développement mais on est pas prêt à changer parce qu'on veut tout avoir comme les occidentaux sans y mettre le travail.
  2. Auteur

    Maodo Faye Saint Louis

    En Avril, 2015 (22:36 PM)
    L'Etat cache l'information mais je connais plus d'une dizaine de sénégalais morts dans ce drame
    Auteur

    Liti

    En Avril, 2015 (22:49 PM)
    Commentaire n3 faye: Evites de dire des bêtises sur un sujet que tu ne maîtrise pas .tu donnes les noms point barre. Combien de nationalités sont ces immigrés qui souffrent en Afrique du sud et quel intérêt pour le Sénégal de cacher des vérités que les médiats vont commenter. Soyez moins émotifs et objectifs dans vos analyse. L'immigration est un phénomène international et ce n'est pas uniquement le seul fait des africains
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (22:56 PM)
    Faye linga wakh lou wara meunee nek la waye yague degue moy mougn
    Auteur

    Atypico

    En Avril, 2015 (23:54 PM)
    La logique capitalsite néo libérale et la crise gobale d'un système mondialisé fondé sur l'exploitation, le renforcement des inégalités entre ls riches et les pauvres....
    Auteur

    Xeme

    En Avril, 2015 (00:23 AM)
    Je trouve qu’il y a une forte responsabilité de la presse.

    Ils ne faut pas aller chercher les raisons où elles n’existent pas. Les raisons sont que nos chefs d’état africains sont conseillés par des genre Madiambal. Cet homme avait bien titré dans son Quotidien, au début du Barça ou Barzack:

    « Mieux vaut une fin atroce qu’une atrocité sans fin », et il ajoutait : « Proverbe allemand ». Là nous voyons le décors campé. Nous avons donc, au sommet de nos états, ou à côté de ces sommets et écoutés par le sommet, des gens qui quand il s’agit de combattre pour le pouvoir peuvent faire usage des choses les plus inhumaines qu’il soit possible d’imaginer. Et quand arrivent les conséquences de leurs actes, ils jouent aux vierges effarouchées.

    Quand Wade avait affiché son opposition à l’émigration clandestine, allant jusqu’à négocier avec l’Espagne des contrats et des financements pour maintenir des candidats sur place, la ligne médiatique la plus martelée au Sénégal a été qu’il a vendu le droit des sénégalais à émigrer. C’est dans ces conditions que Madiambal avait poussé le bouchon jusqu’à ce titre qui conseillait à nos candidats aux boats people de choisir la mort atroce.

    C’est malheureux, mais beaucoup de nos dits intellectuels n’ont pas encore dépassé l’âge d’user des drames humains pour des buts politiques. Mais des débuts de solutions avaient été mis en place. Tous les sénégalais avaient vu, et continuent de voir, ce que ces options de financer des projets, ici, nous ont rapporté en matière d’investissement dans l’agriculture (c’est l’époque du boom des variétés de melons) et des variétés de races de volailles. Mais malheureusement, une médiatisation qui était prête à détruire tout pour le Sénégal pour que personne ne retienne que quelque chose se fait n’y a aucunement apporté sa touche de sensibilisation.

    Tant pis pour le Sénégal disaient-ils, quand nous aurons le pouvoir, nous allons reconstruire ce que nous avons détruit.
    Auteur

    Maodofaye Saint Louis

    En Avril, 2015 (00:53 AM)
    Liti,



    Je parle bien en connaissance de cause.Le pays a perdu des dizaines de ses fils dans ce naufrage .Mais comme nous avons un Etat manipulateur avec un secrétaire d'Etat des senegalais de l'extérieur loin d'être crédible, car manipulateur, le peuple ne verra que du vent dans cette affaire.



    Je prie les journaliste sénégalais à se déplacer vers la labys et le Maoc pour mener des enquêtes rigoureuses au lieu de se contenter des informations ciblées que veulent nous servir nos gouvernants.



    Je confirme que près d'une cinquantaines de nos fils ont perdu la vie dans ce drame.Je le confirme encore une fois.Le président Macky a l'information mais en ces périodes troubles de la vie politique de notre pays, ce type d'information ne ferait que jeter de l'huile sur le feu.



    C'est triste mais tous les bras valide de ce pays le quitte faute de perspectives claires avec un gouvernement qui a fini de montrer son incompétence.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (01:16 AM)
    sarkosyyyyyyyyyyyyyy
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (01:45 AM)
    ILS SONT TOUS RESPONSABLES DE LEUR PROPRE MORT EN MER CAR POUR GAGNER DE L'ARGENT ILS ONT BRAVEE LA MER ET DONC POUR GAGNER DE L'ARGENT ILS SONT MORTS
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (02:20 AM)
       :sunugaal:  :sunugaal:  « ils considèrent les subsahariens comme des objets»  :sunugaal:  :sunugaal:  oui mais ces subsahariens qui ont fait le choix immonde d'aller mourir gratuitement en mer pour le mirage de l'argent de l'europe ne meritent-ils pas d'Être traitees comme des objets ???  :sunugaal:  :sunugaal:  si emigrer en europe c'etait aussi facile que cela pourquoi bon sang les passeurs ne seraient-ils pas passees a la trappe depuis longtemps avec leurs passants ?? :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (02:11 AM)
    Ce qui est sure et certains, c'est que la situation est vraiment deplorable. Il faut que les dirigeants africains s'activent a trouver une solution pour convaincre les jeunes a rester chez eux. Meme les dirigeants europeens des pays concernes par ce phenome ont decide de se reunir pour trouver une eventuelle parade contre ce fleau.



    Quand est'il des dirigeants sub-saharien ?



    En ce qui concerne le Senegal, il faut pas se cacher la verite, on fait partir des africains qui voyagent le plus. Je ne le souhaites pas mais la realite est qu'il y'est fort probable de retrouver des senegalais parmi les morts, que l'Etat fasse son travail pour le rapatriement des corps de nos freres. Qu'allah les accorde sa clemence et sa misericorde.



    Vraiment il est temps de trouver une solution chers Africains, chers frere senegalais.
    Auteur

    Deug

    En Avril, 2015 (02:17 AM)
    MAWDO FAYE OU je sais pas moi , toi on parle serieux ,tu parles politique. ces emigres sont en LYBIE depuis quand ? et ton mentor , wade ? a t'il fait mieux ?trop emmerdant vous politiciens.
    Auteur

    Ibra

    En Avril, 2015 (06:47 AM)
    les pays et les familles qui encouragent le depart des migrants................... :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Baye Modou

    En Avril, 2015 (06:52 AM)
    Les politichiens , le capitalisme et la naïveté de nos frères. :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Die

    En Avril, 2015 (06:55 AM)
    Il.faut que.les sénégalais arrêt de mentir en.disant.qu'il.viens.de la.Casamance.et leur maison.a.été.brûlé.a.quoi.sert.de.mentir moi.je sait que nous en.casa.lancé on.vit.paisiblement.et.si.vous.voulais.un.droits d'asile.chercher d'autre motif et pour c'est incorrect de salir.c.beau.pays.qui.la.casamance.vous.avez voulus passer par la.mer prenait.vos.responsabilité



    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (07:25 AM)
    Les mêmes causes produisent les mêmes effets, l émigration des jeunes africains n est que la suite logique des choses



    Les occidentaux s ils le veulent aideront l Afrique à se développer en seulement une dizaine d'année. .mais cela ne va pas dans le sens des intérêts de l occident puisque les matières premières qu ils obtiennent aujourd'hui presque gratuitement, leur couteraient beaucoup trop chère.



    Il est facile de négocier avec quelqu un qui a faim plus tôt qu avec quelqu un qui est riche. C est pour cette raison quequ il nous maintiennent sous perfusion.



    Donc nous avons faim ,eux ils ont la nourriture de l autre côté de la méditerranée a porté de vue ( via la télé ) nous on se jette a l eau pour aller manger et on meurt.
    Auteur

    Anonyme Bidon

    En Avril, 2015 (08:29 AM)
    Vous devriez immigrer en Afrique du Sud , mieux vaut mourir d'un coup de machette que noyé ....en plus en courant assez vite on peut sauver sa peau alors qu'en mer ?  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (09:01 AM)
    Tout ce beau monde est innocent les VRAIS CRIMINELS sont vautrés dans leur salon cossu la bedaine remplie de pêché avec l'argent du contribuable. les milliards détournés pars ces crapules aidés de marabouts fripons et de laudateurs sans vergogne engendrent ses cas de naufrages et de fuite des enfants des Etats d'Afrique vers des horizons mirifiques
    Auteur

    Watt

    En Avril, 2015 (09:41 AM)
    Ne cherchez pas loin, c'est la France. C'est elle qui a détruit la Lybie et la laiser à la merci des tribus et des djihadistes. Quand les gens s'enfuient par la mer, c'est de sa faute. Elle doit ètre traduite devant la Tpi pour génocide maritime provoqué. Macky Sall doit parler à son homologue francais, au diable la diplomatie.
    Auteur

    Cdfanonyme

    En Avril, 2015 (13:01 PM)
    faudra aller en afrique du sud,vaut mieux mourir a coup de machette que demourir noiye
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (15:55 PM)
    Les responsables ne peuvent etre que des dirigants qui utisent l'argent en politique et oublient les jeunes ou les utilisent avec des salaire de misére au senegal par exple kelkun ki perçoit 200000f ne pourra jamais avoir un maison de 6millions avant sa retraite
    Auteur

    Liti

    En Avril, 2015 (20:27 PM)
    Il y a des sénégalais qui séjournent en Libye, au Maroc etc depuis belle lurette et ne veulent même pas s'immatriculer dans les consulats et certains d'entre eux ont laissé derrière eux boulots et familles.combien de fonctionnaires et autres travailleurs dans l'informel ont rejoint l'étranger en encourageant leurs autres proches à faire pareil. Il ne faut croire que cette immigration est uniquement africaine, non car les populations aiment bouger et retrouver un mieux être et l'ancien président Diouf l'avait dit un jour que si l'Europe mettait à ses frontières une multitude de gardes frontières ,rien ne pourra arrêter les vagues d'immigrants de tout horizon.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email