Lundi 18 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

24e congrès des pilotes maritimes : Pourquoi le choix de Dakar

Single Post
24e congrès des pilotes maritimes : Pourquoi le choix de Dakar

Après Londres en 2012, Panama en 2014 et Séoul en 2016, Dakar accueille cette année (23 au 27 avril) le 24e congrès de l'Impa (Association internationale des pilotes maritimes), à l'hôtel King Fahd.

Créée en 1978 par un groupe de cadres, l'Impa est riche aujourd'hui, de plus de 8000 membres, des armateurs, opérateurs, gestionnaires, fabricants et fournisseurs de navires.

Près de 63 associations de pilotes venant de 57 pays sont attendues dans la capitale sénégalaise.

Ce sera le premier congrès en terre africaine pour une association qui ne compte que trois pays africains que sont le Sénégal, premier pays africain qui a intégré l'association en 2006, le Maroc et la Côte d'Ivoire.

Le congrès se tient tous les deux ans dans un des pays membres et se déroule sur une période de cinq jours.

Organisme professionnel qui plaide pour le respect des normes de pilotage dans le monde entier, l'Impa a pour mission "d'échanger des informations techniques et professionnelles entre les membres de l'association pour une uniformisation des niveaux de qualité et de sécurité des prestations de pilotage". En plus, de "porter la voix des pilotes au sein des organisations internationales du secteur particulièrement l'organe-mère qui est l'association internationale".

Pourquoi le Sénégal ? "Le choix du Sénégal s'explique du fait que nous sommes très actifs dans l'association", explique commandant Chérif Mamadou Lamine Diop, secrétaire général adjoint de l'association professionnelle des pilotes maritimes du Port autonome de Dakar (Pad).

Commandant Oumar Dramé, président du comité d'organisation de l'évènement, renchérit : "Nous avons pu adhérer à cette association depuis 2006. On avait déposé notre candidature pour organiser depuis 2008 mais à l'époque nos collègues occidentaux étaient assez dubitatifs par rapport à nos capacités pour prendre en charge une telle manifestation. A l'époque, le ministre Djibo Leyti Kâ avait fait la lettre de dépôt de candidature. Mais ils nous disaient que même si on pouvait le faire, cela ne sera pas avant dix ans."



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email