Vendredi 14 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Accueil hostile pour Donald Trump à Dayton et El Paso après les fusillades

Single Post
Accueil hostile pour Donald Trump à Dayton et El Paso après les fusillades

Donald Trump s'est rendu, mercredi, à Dayton, dans l'Ohio, avant de se rendre à El Paso, au Texas, villes meurtries par les fusillades du week-end. Des visites au cours desquelles il a reçu un accueil frileux de la part des habitants.

Il n'était pas le bienvenu. Donald Trump a rendu visite, mercredi 7 août, à des blessés de la fusillade du week-end à Dayton, dans l'Ohio, où l'attendait des centaines de manifestants, avant de s'envoler pour le théâtre d'une autre tragédie, El Paso, au Texas, où sa venue a suscité autant de scepticisme, voire d'hostilité.

Le président américain est arrivé en fin de matinée avec son épouse Melania, à Dayton, ville du nord des États-Unis où un tireur a tué neuf personnes dans la nuit de samedi à dimanche. Ils'est immédiatement rendu dans un hôpital où sont soignées certaines des victimes.

Des centaines de manifestants étaient réunis non loin de l'établissement avec le ballon "Baby Trump", personnage gonflable représentant un bébé colérique à l'effigie du président, utilisé dans de nombreuses manifestations à travers le monde. Ils ont brandi des panneaux exhortant le président à "s'opposer à la NRA", le puissant lobby des armes qui bloque toute tentative de réguler le marché des armes à feu, et à interdire les fusils d'assaut.


Trump sur les lieux des fusillades 

Évolution législative sur le port d'arme

Avant de quitter la Maison Blanche, Donald Trump a toutefois assuré qu'il y avait "peu d'appétit" politique à Washington pour interdire ce type d'armes, impliquées dans plusieurs bains de sang, dont celui de Dayton. Il s'est en revanche dit favorable à une évolution législative pour empêcher les personnes ayant des problèmes psychatriques de posséder une arme à feu, a-t-il déclaré à des journalistes à Washington.

Le président a également réaffirmé que les récentes tueries n'avaient "rien à voir avec lui" et que ceux qui l'accusaient d'attiser la haine raciale aux États-Unis cherchaient à "tirer un profit politique" de leurs critiques.

Depuis que deux jeunes tireurs ont, à moins de 13 heures d'intervalle, fait 31 victimes, Donald Trump, qui s'est fait élire en traitant les Mexicains de "violeurs" et évoque régulièrement une "invasion" des États-Unis par les migrants d'Amérique centrale, est pointé du doigt.

"Vos mots ont des conséquences"

D'autant que le terme d'"invasion", utilisé par l'extrême droite à travers le monde, a été repris par le jeune auteur de la tuerie d'El Paso dans un manifeste mis en ligne avant son passage à l'acte, fatal à 22 personnes dont au moins sept ressortissants mexicains. Le langage du président est "toxique" et a attisé "les flammes de la suprématie blanche", devait encore dénoncer, mercredi après-midi, le favori de la primaire démocrate Joe Biden dans un discours dont les extraits ont déjà été rendus publics.

Après sa visite à Dayton, Donald Trump s'est rendu à El Paso au Texas, où il a fait une brève déclaration à la presse. "Nous avons rencontré tous les médecins, infirmières, les équipes médicales. Ils ont fait un boulot incroyable", a salué le locataire de la Maison Blanche.

Mais dans cette ville à majorité hispanique, l'ex-magnat de l'immobilier n'était pas forcément le bienvenu. Des centaines de manifestants l'attendaient dans un parc à la frontière mexicaine en brandissant des panneaux barrés des mentions : "Vos mots ont des conséquences", "Make racists afraid again" ("Faire à nouveau peur aux racistes", détournement de son slogan de campagne "Make America Great Again") ou "C'était du terrorisme inspiré par Trump".

"Profil bas"

Dans un tweet, une fois sa visite terminée, le président a blâmé les journalistes : "Les médias Fake News ont fait des heures supplémentaires pour me dénigrer moi et mes deux voyages, mais ça n'a pas marché. L'amour, le respect et l'enthousiasme étaient là, visibles de tous."

La conseillère du président, Kellyanne Conway, a déclaré que le président se rendait dans les deux villes pour "transmettre les condoléances d'une nation meurtrie et outrée", "remercier les premiers secours pour leur héroïsme" et "rencontrer les victimes". "Il fait ce que les présidents font" en cas de tragédie : "aller sur le terrain", a-t-elle ajouté, en assurant qu'il gardait "un profil bas" pour permettre au pays de "panser ses plaies".

À Pittsburgh, en octobre dernier, quelques jours après la pire attaque antisémite de l'histoire récente des États-Unis dans une synagogue (11 morts), plus de 1 500 personnes de tous âges et de toutes confessions avaient appelé le président à renoncer à ses diatribes incendiaires lors d'une manifestation inédite dans un contexte aussi tragique. "Les mensonges de Trump tuent", "Les mots comptent" avaient notamment scandé les manifestants.

 



1 Commentaires

  1. Auteur

    Trump

    En Août, 2019 (17:07 PM)
    Le seul président au monde qui respecte tooutes ces romesses de campagne.
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email