Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Affaire Pegasus : Enquête ouverte à Paris sur l'espionnage de journalistes

Single Post
Affaire Pegasus : Enquête ouverte à Paris sur l'espionnage de journalistes
Une enquête d'un consortium de journalistes a révélé que deux journalistes de Mediapart ont été ciblés par le Maroc, grâce au logiciel de surveillance Pegasus.

Le parquet de Paris a annoncé ce mardi 20 juillet dans un communiqué ouvrir une enquête sur l'espionnage de journalistes français, dont l'infiltration de téléphones par le logiciel israélien Pegasus pour le compte de l'État marocain. L'affaire a été révélée dimanche par un consortium de médias, incluant Le Monde et la cellule Investigation de Radio France.

Cette enquête a été ouverte pour une longue liste de dix infractions dont “atteinte à la vie privée”, “interception de correspondance”, “accès frauduleux” à un système informatique et “association de malfaiteurs”. Elle fait suite à la plainte déposée par le site Mediapart dont deux journalistes ont été espionnés (y compris son cofondateur, Edwy Plenel), à laquelle doit s'ajouter une plainte similaire du Canard enchaîné.

 

L'enquête vise également d'autres infractions d'atteintes à un système informatique, telles que l'introduction, l'extraction et la transmission frauduleuses de données, qui peuvent être potentiellement reprochées aux utilisateurs de Pegasus.

Elle concerne aussi la “mise à disposition et détention d'un équipement” permettant des atteintes à un système de données et “l'offre et la vente sans autorisation d'un dispositif de captation de données”, qui visent cette fois potentiellement la commercialisation du logiciel et les intermédiaires impliqués.

Plusieurs médias dont Le Monde, le Guardian et le Washington Post ont révélé dimanche que le fondateur de Mediapart Ewdy Plenel et la journaliste de son média Lénaïg Bredoux avaient été espionnés par les services secrets marocains.

Le Canard Enchaîné, lui, aurait été visé notamment à travers son ancienne collaboratrice Dominique Simmonnot, aujourd'hui contrôleure générale des lieux de privation de liberté, qui a également annoncé qu'elle allait saisir personnellement la justice. Les investigations ont été confiées à l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC), a précisé le parquet.

Selon l'enquête publiée dimanche par un consortium de 17 médias internationaux, le logiciel Pegasus, élaboré par l'entreprise israélienne NSO Group, aurait permis d'espionner les numéros d'au moins 180 journalistes, 600 hommes et femmes politiques, 85 militants des droits humains ou encore 65 chefs d'entreprise de différents pays.

Le logiciel espion Pegasus, introduit dans un smartphone, permet d'en récupérer les messages, photos, contacts et même d'écouter les appels de son propriétaire. Ces révélations ont suscité l'indignation dans le monde entier d'organisations de défense des droits humains, de médias et de dirigeants politiques.

NSO, régulièrement accusé de faire le jeu de régimes autoritaires, assure que son logiciel sert uniquement à obtenir des renseignements contre des réseaux criminels ou terroristes.

Le travail mené par les 17 médias, dont les quotidiens français Le Monde, britannique The Guardian et américain The Washington Post, se fonde sur une liste obtenue par le réseau basé en France Forbidden Stories et l'ONG Amnesty International. Elle compte, selon eux, 50.000 numéros de téléphone sélectionnés par les clients de NSO depuis 2016 pour une surveillance potentielle.


2 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 1 semaine (16:45 PM)
    Journalistes afrik noire moom dou yague bagnou viser leennn,sokhlawoulen yooyu yeup

    Vs il suffit dun coup d fil ngeen bayekouuu

    Siimmmm
    Top Banner
  2. Auteur

    Clara

    il y a 1 semaine (22:05 PM)
    C'est un grand plaisir pour moi d'écrire ce témoignage sur la façon dont j'ai guéri mon herpès génital il y a un mois. J'ai lu tellement de commentaires de certaines personnes qui ont été guéries de diverses maladies par le Dr Ahmed Usman, mais je ne les ai jamais crues. J'étais blessée et déprimée donc j'étais trop curieuse et je voulais essayer le Dr Ahmed Usman puis je l'ai contacté via son email, il m'a assuré à 100% qu'il me guérirait, je l'ai supplié de m'aider. Mon expérience avec lui a été formidable, il m'a guéri comme il l'avait promis. Il m'a envoyé ses médicaments et m'a demandé de passer un examen médical après deux semaines d'utilisation. J'ai convenu avec lui que j'ai pris ce médicament et suis allé faire un bilan, à ma plus grande surprise mon résultat était négatif, je suis vraiment heureux d'être à nouveau guéri et en bonne santé. J'ai attendu 3 semaines pour être très sûre d'être complètement guérie avant d'écrire ce témoignage. J'ai fait un autre test sanguin il y a une semaine et il était toujours négatif pour l'herpès. Contactez-le via son adresse e-mail : [email protected]   OU appelez-le, ajoutez-le sur Whatsapp +14436204203
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email