Mercredi 21 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Arrêtés pour un meurtre commis en 1983, "quand on pouvait tuer un Noir sans raison"

Single Post
Criminels condamnation

Deux hommes ont été récemment arrêtés et inculpés pour le meurtre d'un jeune Afro-Américain en 1983. Trente-quatre ans après ce crime odieux, la famille de Timothy Coggins espère désormais que justice soit rendue. Le 9 octobre 1983, la police découvre à Sunny Side près d'Atlanta, en Géorgie, le corps sans vie de Timothy Coggins, un jeune Afro-Américain de 23 ans.

Le corps du jeune homme présente de nombreux coups de couteau et une enquête pour meurtre est rapidement ouverte. Faute d'indices, le dossier est refermé sans avoir mis la main sur le ou les meurtriers du jeune Timothy. Sa mort est donc restée un mystère... jusqu'en 2017, soit trente-quatre ans après les faits. En effet, ce "cold case" a été rouvert au mois de juin dernier après que les enquêteurs ont reçu de nouveaux indices menant à l'arrestation de plusieurs suspects.

Le shérif du comté de Spalding l'avait annoncé en juillet dans un message publié sur Facebook. Ce mardi 5 décembre, Frank Gebhardt (59 ans) et Bill Moore (58 ans) ont été officiellement inculpés pour meurtre, agression aggravée et dissimulation d'un décès.

 

Timothy Coggins massacré pour avoir dansé avec une femme blanche Le procès, qui se tiendra à une date encore inconnue, devrait déterminer définitivement le caractère raciste de ce crime commis voilà quatre décennies. Mais selon des témoins de l'enquête, ce motif ne fait aucun doute: les deux suspects, par ailleurs beaux-frères, ont assassiné le jeune homme parce qu'il était Noir. Gebhardt et Moore (25 et 24 ans à l'époque) n'auraient pas supporté de voir Timothy Coggins danser avec une jeune femme blanche le soir du 9 octobre 1983.

Les deux hommes se sont vantés de leur crime durant toutes ces années et regrettent désormais l'époque durant laquelle "on pouvait tuer des Noirs sans aucune raison", a indiqué une source policière. Selon des sources proches du dossier, rapportées par CNN, ils se seraient acharnés sur le jeune Afro-Américain, lui plantant pas moins de 29 coups de couteau. La victime aurait ensuite été attachée à un camion puis traînée sur la route avant d'être abandonnée près d'une ligne à haute tension, là même où la police a découvert son cadavre.

Des témoins menacés de mort

Les deux hommes sont parvenus à couvrir leur crime durant presque quarante ans en menaçant de mort plusieurs témoins. L'avocat de Frank Gebhardt a indiqué qu'il pourrait s'agir d'un trafic de drogue qui aurait mal tourné, réfutant ainsi le caractère raciste du crime. Il a également souligné l'absence de preuve ADN. Trois autres personnes ont été arrêtées dans ce dossier. Elles sont accusées d'obstruction à l'enquête judiciaire. Il s'agit des agents Sandra Bunn (61 ans) et de son fils Lamar (32 ans) et Gregory Huffman (47 ans).

Les parents de Timothy Coggins sont décédés depuis plusieurs années et n'ont donc jamais su qui leur avait enlevé leur enfant. Si la nièce de la victime, âgée de six ans à l'époque, regrette qu'ils ne soient plus là pour assister au dénouement de l'enquête, elle a tenu à remercier les enquêteurs de ne pas avoir abandonné.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email