Mardi 28 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Attaque de Kaboul: Un dialogue afghan au point mort dans un contexte de violence

Single Post
Attaque de Kaboul: Un dialogue afghan au point mort dans un contexte de violence

Une attaque meurtrière a visé un complexe où se trouve le ministère de la Communication à Kaboul ce samedi 20 avril. L’assaut a duré plus de 6 heures et au moins sept personnes ont été tuées. Les talibans nient toute implication et le groupe État islamique n’a pas revendiqué l'attentat. Alors que des pourparlers de paix sont en cours entre les talibans et les Américains, sur le terrain, la guerre continue.

Si les talibans ont annoncé officiellement par voie de communiqué sur leur site et les réseaux sociaux leur traditionnelle offensive de printemps le 12 avril dernier, marquant l’intensification des combats, sur le terrain, les violences n’ont jamais cessé.

Depuis plusieurs jours déjà, quinze provinces sont le théâtre d’attaques perpétrées par les talibans, notamment contre les forces de sécurité afghanes et étrangères. Les insurgés affirment pourtant être toujours autant investis dans les pourparlers avec les Américains mais « les combats continueront tant que des opérations militaires sont menées contre nous », ont-ils rétorqué après les vives critiques de la communauté internationale.

Les représentants talibans devaient rencontrer, ce week-end, une délégation afghane à Doha au Qatar dans le cadre des discussions de paix. Ils ont annulé la rencontre au motif que des membres du gouvernement y participaient et que la liste contenant 250 personnes était trop longue. « Il ne s'agit pas d'une cérémonie de mariage », ont-ils moqué.

Il faut souligner les difficultés de ce dialogue inter-afghan qui n’a toujours pas eu lieu. Un journaliste afghan écrivait récemment : « Plus on s’approche de la date du dialogue inter-afghan et plus les choses se compliquent et deviennent ardues. Rappelons qu’il ne s’agit même pas encore de négociations, mais d’une simple rencontre pour briser la glace. »

A ces tensions avec les représentants talibans s’ajoutent celles au sein du gouvernement et plus largement de la classe politique, divisée sur cette paix ou du moins sur les moyens d'y arriver. Preuve en est, la décision de plusieurs candidats à la présidentielle de ne pas participer à la Loya Jirga du 29 avril, la grande assemblée traditionnelle consacrée à la paix.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email