Mardi 18 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Attentats de Paris : un membre de l'entourage de Coulibaly mis en examen, selon BFMTV

Single Post
Attentats de Paris : un membre de l'entourage de Coulibaly mis en examen, selon BFMTV
Trois membres de l'entourage du jihadiste, responsable de la prise d'otages meurtrière de l'Hyper Cacher à Paris en janvier, ont été placés en garde à vue lundi. Deux ont été déférés devant un juge.

Deux des trois membres de l'entourage du jihadiste Amedy Coulibaly, en garde à vue depuis lundi, ont été déférés devant un juge, vendredi 13 mars. Et l'un d'entre eux a été mis en examen, selon BFMTV. Le troisième homme a été relâché dans la nuit de jeudi à vendredi, sans poursuite à ce stade de l'enquête.

Quatre autres hommes déjà mis en examen
L'un des deux hommes déférés est le compagnon d'une gendarme qui avait également été entendue, mais dont la garde à vue avait été levée mercredi. Actuellement écroué dans un dossier de droit commun, il devait être présenté à un juge d'instruction dans la matinée, a indiqué son conseil, Me Régis Méliodon.

La piste des soutiens logistiques dont a pu bénéficier Amedy Coulibaly, qui a tué quatre juifs lors d'une prise d'otages dans un supermarché casher à Paris en janvier, a déjà permis aux enquêteurs d'arrêter à la fin janvier quatre hommes parmi ses connaissances. Ils étaient les seules personnes mises en examen jusqu'ici dans l'enquête sur les attentats jihadistes, qui ont fait, au total, 17 morts en plus des trois tueurs, Amedy Coulibaly et les frères Saïd et Chérif Kouachi.

affaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Hf France Nabe

    En Mars, 2015 (16:10 PM)
    BFM TV est une TV française d'information continue de grâce donnez nous les infos importantes de ce qui se passent au senegal
  2. Auteur

    Lhom

    En Mars, 2015 (18:23 PM)
    Afrique : Franc CFA, la grande "Entourloupe". Le Franc CFA est la monnaie utilisée par plusieurs pays africains (15) de la zone franc d'Afrique de l’ouest (UEMOA) et de l'Afrique centrale (CEMAC). Cette zone franc, gérée par la Banque de France est une concentration géo-politique et monétaire associée autrefois au franc Français, puis à l’Euro et dont la parité est fixée par les bons du trésor français. Au lendemain des indépendances dans les années 60, les anciennes colonies françaises d'Afrique se sont vues "vivement suggérées" d'adhérer à une monnaie unique censée leur servir de monnaie d'échanges sur le plan international. Elle est supposée leur donner une crédibilité leur permettant d'assurer leur stabilité et leur sécurité, éléments favorisant des investissements étrangers au sein de ladite communauté. Aujourd'hui quelles incidences de l'adoption du Francs CFA sont retenues ? Tromperie du colon ou rapports égaux établis et entretenus entre la France et ses anciennes colonies africaines ? Historique Né un 26 décembre 1945, le Franc CFA voit le jour suite à des accords ratifiés par la France à Bretton woods. Accords signés entre les pays alliés pour relever l’économie de leurs pays aux lendemains de la deuxième guerre mondiale. Sa parité une fois déclarée et validée auprès du Fonds Monétaire International (FMI), Cette nouvelle monnaie se déclinera sous l’appellation de « Franc des Colonies Françaises d'Afrique », Franc CFA. En 1958, l’appellation du Franc CFA change et devient "Franc de la Communauté Française d'Afrique", puis "Franc de la Communauté Financière d'Afrique", appellation usitée de nos jours. Certains de ces pays membres de la zone franc, portés par la mouvance des indépendances sortent successivement de cette communauté, jugeant cette monnaie être une autre forme de pérennisation du joug colonial sur leurs économies. C’est le cas du Mali qui en sortira en 1962, suivi de Madagascar en 1973. Ce nouveau souffle de liberté ne convient pas à la France qui se voit perdre ses intérêts financiers et économiques en Afrique. La Politique économique occidentale contraint alors ses pays à rentrer dans les rangs. Le Mali qui croule sous des difficultés économiques est forcé de revoir sa copie et de revenir sur sa décision en 1984, la Guinée Équatoriale et la Guinée Bissau rejoignent également les rangs respectivement en 1985 et 1997... Véritable Marché de "Dupes" Le Franc CFA est une monnaie qui n’a aucun pouvoir à l'international, car pour être crédible, elle s’appuie sur l’Euro. Par conséquent, aucune décision des banques centrales des pays membres de la zone franc ne peut être prise sans l’accord de la banque de France. La France contrôle les dépenses publiques, elle s’érige en maître absolu des dépenses qui s'effectuent entre les États membres et l'international. Ces États sont soumis au diktat de "colonies françaises" bien qu'ils aient durement acquis leurs indépendances. En effet, leurs dépenses ne peuvent pas excéder 20% de leurs recettes budgétaires, la planche à billets est gérée par la France au travers de la banque de France. Aucun de ces pays membre n’est en mesure d’émettre de la monnaie selon ses besoins, aussi, cette situation ralentit significativement l’économie et elle favorise dans la foulée l’inflation, voire la dévaluation de ladite monnaie afin de renflouer les caisses d'une France fortement essoufflée, endettée mais flot grâce sa politique et aux maintiens de ses intérêts en Afrique. Les pays membres de la zone franc sont assujettis à la santé financière de l’économie française qui influence les secteurs de l'import-export et de fait affaiblit leurs économies. Un véritable marché de dupes établit à ciel ouvert est maintenu à renfort de pressions de toute sorte sur ces pays. La situation est-elle la même au sein des autres pays africains non membre de cette supercherie ? Prospérité dans les pays non-membres Lorsqu’on fait le tour des pays africains ayant adoptés leur propre monnaie, les différences sont flagrantes. En effet, pendant que les anciennes colonies françaises suffoquent à trouver un quelconque essor économique, car majoritairement engluées dans des difficultés telles : la pauvreté, les guerres civiles et coups d'état (bien que n'étant pas l'apanage seulement des anciennes colonies françaises), la paupérisation des populations, la déstabilisation des pays, le choix des gouvernants ..., quelques autres pays africains émergent peu à peu de leur bourbier économique pour atteindre une certaine stabilité financière. C'est le cas notamment du Nigeria dont la monnaie usitée est le Naira, du Kenya avec le shilling, du Ghana avec le Cédi pour ne citer que ceux-là. Il serait peut être tant que la zone Franc se décide à réagir et pourquoi pas suivre l'exemple de ces pays affranchis de toute monnaie dite "coloniale". Il est grand temps de penser à une solution alternative pour ces pays, le plus rapidement possible. Alexandra DUMALLET
    {comment_ads}
    Auteur

    Xeme

    En Mars, 2015 (18:27 PM)
    BFMTV est le sponsor officiel des attentats de Charlie.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sidy

    En Mars, 2015 (23:10 PM)
    j aime sa
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email