Samedi 10 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Chine: l'ex-ministre de la Justice emprisonné à vie pour corruption

Single Post
Un ex ministre Chinois emprisonné à vie en Chine
Un ex-ministre chinois de la Justice et haut responsable de la police a été condamné jeudi à mort avec sursis pour corruption, a annoncé un tribunal, une peine qui sera commuée en prison à vie.

Fu Zhenghua, 67 ans, est aussi un ancien vice-ministre de la Sécurité publique, qui avait commencé sa carrière comme simple inspecteur à Pékin. C'est l'une des personnalités politiques les plus importantes à tomber depuis cinq ans.

Sa condamnation intervient peu avant le congrès du Parti communiste chinois (PCC) mi-octobre, lors duquel le président Xi Jinping devrait obtenir un troisième mandat à la tête de l'organisation politique.

Fu Zhenghua a été condamné pour avoir "accepté des pots-de-vin" et "violé la loi pour son intérêt personnel et celui de ses proches", a annoncé le tribunal populaire intermédiaire de Changchun, dans la province du Jilin (nord-est).

De 2005 à 2021, il a "utilisé" ses différents postes pour "aider", moyennant rémunération, des individus et des entreprises à contourner la loi.

"Directement ou par l'intermédiaire de ses proches, il a reçu des biens illégaux pour un montant total de plus de 117 millions de yuans", soit environ 17 millions d'euros, d'après le tribunal.

La justice l'a également reconnu coupable d'avoir couvert les agissements criminels de son frère.

Fu Zhenghua a été condamné à la peine de mort avec un sursis de deux ans, une période à l'issue de laquelle elle sera commuée en prison à vie "sans réduction de peine" possible, selon la même source.

"Le montant des pots-de-vin était extrêmement important" et les répercussions de cette affaire sur la société "ont été particulièrement néfastes", a souligné le tribunal pour justifier sa décision.

Fu Zhenghua a échappé à la peine capitale ferme en raison de ses aveux et de sa collaboration avec les enquêteurs sur d'autres affaires.

Au moins un million et demi de personnes ont été sanctionnées lors de l'actuelle campagne anti-corruption lancée par Xi Jinping lors de son arrivée à la tête de l'Etat en 2013.

Plusieurs condamnations d'anciens hauts responsables de la sécurité publique ont été annoncées mercredi.

L'ex-chef de la police de Shanghai, Gong Daoan, a notamment été condamné à la prison à vie pour avoir accepté l'équivalent de plus de 10 millions d'euros de pots-de-vin.

Son ancien homologue de Chongqing, Deng Huilin, a lui écopé de 15 ans de prison pour avoir accepté 6 millions d'euros de pots-de-vin.


6 Commentaires

  1. Auteur

    Baye Sall

    En Septembre, 2022 (11:36 AM)
    on devrait faire pareil avec nos ministres fossoyeurs comme niebe hann etc.
    Top Banner
    • Auteur

      Chine éternelle En Dépassement

      En Septembre, 2022 (12:32 PM)
      Voilà pourquoi ce prestigieux Pays est passé en 1949 de Pays pauvre au Pays le plus développé en 2022. Les USA ??? Si la Chine retirait ses milliards de " Yuans " de l'économie américaine, le dollar chuterai comme un malheureux bitcoin Venezuélien. 
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Lol

      En Septembre, 2022 (12:54 PM)
      Rien à voir .. le parti communiste sont tous corrompus et ils le savent .. ce Mr. a surement enervé le parti raison pour la quelle ils font un exemple de lui
    Top Banner {comment_ads}
  2. Auteur

    En Septembre, 2022 (11:54 AM)
    Au Sénégal  , le maire ďe la capitale Barthélemy Dias à tué Ndiaga Diouf mais il n'est condamné que 6 mois de prison. 

    Du jamais ! Quelle honte poir la justice sénégalaise
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (11:58 AM)
    Si on avait appliqué cette loi au Sénégal tous les aperistes seraient en prison à commencer par le coureur de dessert colonial qui leur sert de chef. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Amame

    En Septembre, 2022 (12:01 PM)
    si c'était chez nous tu auras tous les honneurs amis du grand Marabou chouchou des grios admiré pas le reste tu peuple et devenir un future saint homme 🦍
    {comment_ads}
    Auteur

    Reply Author

    En Septembre, 2022 (12:19 PM)
    Soyons honnêtes, Ndiaga Diouf, paix à son âme, était une personne malhonnête qui avait accepté de participer à une activité criminelle visant à éliminer un adversaire politique. Il a été tué dans des conditions toujours non élucidées. S'il s'était rendu à son travail ou était resté sagement chez lui comme le font toutes les personnes intègres, on ne serait pas là à parler d'affaire Ndiaga Diouf. Vive Barth. 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (12:55 PM)
      Donc tu reconnais le rôle primordial des commanditaires qui l'ont envoyé s'en prendre à Barthélemy ? Barthélemy est aujourd'hui allié aux mêmes commanditaires : le P DS.
      Donc tu reconnais la.responsabilité de celui qui a appelé au mortal combat en envoyant des jeunes brûler, saccager et.tuer dans la mort des 14 jeunes lors des émeutes de mars 2021? N 'est-ce pas ce.meme politicien qui disait que la deuxième vague sera plus meurtrière, donc avec plus de victimes !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2022 (12:56 PM)
      mais il a tué personne et ton maire l'a tué. donc ton maire est mertrier.
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalais77??

    En Septembre, 2022 (14:04 PM)
    Dans ces pays,ça ne rigole pas avec les faussaires.

    Ailleurs,la vie du bourreau est au dessus de celle de la victime.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email