Dimanche 08 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

[ Video] Comment expliquer le refoulement de la mère partie pour la Syrie?

Single Post
[ Video] Comment expliquer le refoulement de la mère partie pour la Syrie?

Une mère belge a été refoulée samedi à l'aéroport d'Istanbul alors qu'elle se rendait en Turquie pour tenter de retrouver son plus jeune fils, mineur, parti rejoindre les rangs rebelles en Syrie, a indiqué dimanche son avocat Alexis Deswaef, confirmant ainsi nos informations. Son autre fils, âgé de 24 ans, combat également en Syrie.La mère de famille a décollé samedi de l'aéroport de Zaventem en direction d'Istanbul. Elle avait appris que ses deux fils partis combattre dans les rangs rebelles en Syrie, se trouvaient à une cinquantaine de kilomètres de la frontière turco-syrienne. 

Son objectif était de les retrouver en Turquie et de convaincre le plus jeune de ses fils de rentrer en Belgique. Arrivée à l'aéroport d'Istanbul, elle a été interceptée par les autorités turques et détenue en cellule. Elle a ensuite été remise dans le premier avion à destination de Bruxelles, sans beaucoup d'explications. Son arrestation relèverait d'une décision autonome des autorités turques, selon les Affaires étrangères belges. "Ca ne vient en tout cas absolument pas des autorités belges, en aucune manière (...) puisque cette maman n'a pas de passé ou de problème en quoi que ce soit au niveau belge", a assuré la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet au micro de la RTBF. 

"Dès qu'on a appris qu'il y avait un problème à l'aéroport, on a prévenu aussitôt l'officier de liaison belge à Istanbul, qui a prévenu également à notre demande le consul, qui ont essayé de se renseigner le plus vite possible. Le temps qu'ils aient une réponse, elle était déjà dans l'avion", a raconté la ministre. "Quel est l'intérêt des autorités turques de refouler ma cliente d'Istanbul alors qu'elles laissent passer sur leur territoire des centaines de jeunes dont des mineurs, qui vont combattre en Syrie?",

 s'est interrogé de son côté Alexis Deswaef, l'avocat de la mère. "Nous souhaitons que le ministère des Affaires étrangères belges interpelle son homologue turc sur les motifs de son refoulement. Nous allons également solliciter son assistance afin de voir quand et comment cette mère pourra rencontrer ses enfants", a-t-il conclu.


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Eurydice

    En Janvier, 2014 (23:57 PM)
    Les turcs ne veulent pas que ces petits terroristes ultra-manipulés puissent, entre deux bombes , courir se réfugier sous les djellabas de leurs "maaaammaans. Ces femmes faussement alarmées me rappellent Aïcha, la mère d'un autre terroriste Zacharia Moussaoui, qui pourrira dans les geôles américaines. Ces fils, ce sont elles qui les élèvent. Ce sont elles qui, avant l'âge de raison, en font des machos musulmans, dictateurs de leurs sœurs, assassins et trafiquants de drogue en puissance. Les pères, quand il y en a , ou les oncles ne feront que prendre le relais d'un terrain fertile, une fois que le petit aura de la barbe au menton et d'autres poils là où vous savez . Oh! Bien sûr! Quand ces pleureuses, mères de convertis ou arabo-musulmanes , se rendent compte que leurs rejetons, une fois en Syrie, sont considérés comme de la chair à explosifs, devant donner, sans tarder, des gages de sincérité, elles font semblant de ne pas avoir su où ils allaient. A parier qu'elles se présentent aux frontières de la Syrie avec des chemises et des culottes fraîchement repassées et quelques centaines d'euros. "Où est mon fils , ce héros venu combattre avec vous?" Elles ne tardent guère à entendre une voix leur répondre "A la morgue, pour ce qu'il en reste!"

    Conclusion: les fils de musulmans immigrés sont plus dangereux que leurs parents. Nés dans les pays qu'ils ont envie de détruire, profitant du droit du sol, munis de passeports leur permettant de circuler plus librement que, jadis, leurs géniteurs, ce n'est pas partir, qui les intéresse, mais préparer leur retour, auréolés de la nauséabonde gloire "d'être allés faire le jihad", vers les banlieues, où ils pourront mieux rejoindre les caïds ou même s'autoproclamer imams. Sans jamais oublier de chercher à convertir des jeunes européens ingénus.
  2. Auteur

    Alphaone

    En Janvier, 2014 (13:37 PM)
    Joëlle Milquet, cette chère JOWELLE, à oublié de dire que la dame était accompagnée d'une équipe de télévision ..... (en Turquie?)

    Il y à deux mois cette même JOWELLE affirmait qu'ils étaient environs 20 à combattre en Syrie ...... maintenant les chiffres officiels c'est plus de 200, dont 10 mineurs, et déjà 20 morts.

    Ce sont les parents de ces fanatiques qui sont entièrement responsables, chez les gens normaux ça n'arrive pas.

    Que ces barbus en herbes restent là-bas, c'est mieux pour tous le monde.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email