Mardi 12 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Crimée: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique

Single Post
Crimée: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique

Au moins 18 personnes ont été tuées et 50 blessées lors d'une attaque dans un collège technique de Kertch en Crimée, ce 17 octobre. L'auteur, un élève, a mis fin à ses jours après son geste.

Au moins 18 personnes ont été tuées, ce 17 octobre, et 50 autres blessées par une explosion dans le collège polytechnique de Kertch, ville portuaire de la péninsule de Crimée, annexée en 2014 par la Russie au détriment de l'Ukraine. Un engin explosif bourré d'objets métalliques a été déclenché dans la cantine de l'établissement en fin de matinée. La plupart des victimes sont des adolescents.

Selon le Comité d’enquête russe, l'auteur de l'attaque, un élève du collège, a mis fin à ses jours. Il s’agirait d’un adolescent de 18 ans dont le corps a été retrouvé à l’intérieur du lycée.

L'élève était inscrit en quatrième année au Lycée polytechnique de Kertch. Son corps sans vie a été retrouvé dans l'une des pièces du bâtiment. Les enquêteurs pensent qu'il s'est donné la mort après avoir mis son plan à exécution. Il a d'abord déclenché une bombe dans la cafeteria à l'heure du déjeuner. En plein service du midi. La pièce était bondée.  La détonation a fait exploser les vitres, provoqué un mouvement de panique. Et c'est là qu'il a commencé à tirer. Les témoignages décrivent une scène de guerre : la fumée, le sang, les blessés qui se jettent au sol...

Quel mobile ? Jusqu'ici, rien n'a filtré. Aucun indice tangible, pas de lettre, pas de message, pas de revendication. Mais il y a cet ami du tireur qui raconte qu'il était un solitaire, qu'il lui avait parlé de la tuerie de Columbine, aux Etats-Unis. Peut-être la fascination macabre d'un déséquilibré, l'enquête le dira. D'ici là, une certitude : depuis la prise d'otages de Beslan en 2004, il y a presque 15 ans. Jamais une attaque dans un établissement scolaire géré par l'administration russe n'avait fait autant de victimes.

Toujours selon le Comité d’enquête, les victimes n’ont pas été tuées par la détonation de l’engin explosif, mais par les tirs qui ont suivi.

La ville de Kertch, en Crimée.RFI/Capture d'écran

Le bilan pourrait encore s’alourdir, car il y a de nombreux blessés, note notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot. Les autorités ont envoyé sur place plusieurs hélicoptères avec du personnel médical. Le secteur du lycée a été bouclé par des véhicules de l’armée et tous les établissements scolaires de la ville de Kertch ont été évacués. Située dans l’est de la Crimée, la ville est reliée à la Russie par un pont que Vladimir Poutine avait inauguré en mai dernier.

Poutine présente ses condoléances

Le président russe Vladimir Poutine « présente ses sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Il a chargé le ministère de la Santé et celui des Urgences de prendre toutes les mesures nécessaires pour apporter une aide médicale aux personnes blessées dans l’attaque et si besoin permettre le rapatriement de ces blessés dans les centres médicaux de Moscou ou ailleurs en Russie. Le président a aussi demandé aux services fédéraux de sécurité et aux services d’enquête de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’établir les causes de l’incident. Nous attendons à présent des informations des services compétents ».

un événement tragique a eu lieu à Kertch, en Russie. Un engin explosif a explosé, des gens sont morts, beaucoup ont été blessés. Je veux présenter mes condoléances aux proches des victimes et un prompt rétablissement aux personnes blessées. Nous ferons tout pour qu’ils se rétablissent au plus vite. C’est clairement un crime. Les motivations et les différentes théories sur cette tragédie sont examinées très méticuleusement. Le public sera tenu informé des résultats de l’enquête des services de sécurité et des services spéciaux. Chers amis, en mémoire aux victimes, je vous demande d’observer une minute de silence. Merci.
Vladimir Poutine sur la fusillade en Crimée: «un événement tragique...»18/10/2018 - par Daniel VallotÉcouter

Le ministère des Situations d'urgence russe a déclaré l'état d'urgence à Kertch et a annoncé sur son compte Twitter l'envoi sur place de trois hélicoptères avec du personnel médical et d'un avion. De son côté, le Premier ministre de Crimée, Sergueï Aksionov, a annoncé sur sa page Facebook que trois jours de deuil seraient observés dans la péninsule.


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2018 (08:49 AM)
    C'est bon c'est pas un terroriste. Tout va "bien " donc.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email