Dimanche 15 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Destitution de Trump: «le président s’intéressait surtout à l’enquête sur Biden»

Single Post
Destitution de Trump: «le président s’intéressait surtout à l’enquête sur Biden»

Les premières auditions publiques ont commencé au Congrès américain dans le cadre de la procédure de destitution du président Donald Trump. Deux diplomates de haut rang ont témoigné des pressions exercées sur l’Ukraine.

La procédure de destitution de Donald Trump est désormais retransmise en direct à la télévision. Et le spectacle est au rendez-vous. Premiers à être entendus par le Congrès américain, les hauts diplomates William Taylor et George Kent ont témoigné des pressions exercées sur l'Ukraine pour qu'elle fournisse des informations susceptibles d'aider le président dans sa campagne pour sa réélection.

William Taylor, le plus haut diplomate de l'ambassade des États-Unis à Kiev, a ainsi rapporté une conversation à laquelle l'un de ses collaborateurs a assisté le 26 juillet dernier entre l'ambassadeur américain Gordon Sondland et Donald Trump.

« Mon collaborateur pouvait entendre le président au téléphone poser des questions à Sondland au sujet des enquêtes. L’ambassadeur Sondland a dit au président que les Ukrainiens étaient prêts à aller de l’avant. Après ce coup de téléphone, mon collaborateur a demandé à Gordon Sondland ce que le président pensait de l’Ukraine. L’ambassadeur Sondland a répondu que le président Trump s’intéressait surtout à l’enquête sur Biden que Giuliani voulait obtenir. Quand j’ai déposé ici le 22 octobre je n’étais pas au courant de cette conversation. »

« Un abus de pouvoir ? »

La veille, le président américain avait demandé à son homologue ukrainien Volodymyr Zelenskiy de « se pencher » sur le démocrate Joe Biden, bien placé pour l'affronter lors de la présidentielle de 2020. La révélation de cet échange, à la mi-septembre, a décidé les démocrates à ouvrir une enquête dans le cadre de l'explosive procédure de destitution. Les démocrates soupçonnent Donald Trump d'avoir abusé de ses pouvoirs à des fins personnelles, en conditionnant une aide militaire à l'Ukraine et une visite à la Maison Blanche de Volodymyr Zelensky à l'ouverture d'une enquête sur Joe Biden.

Le président républicain « a-t-il invité l'Ukraine à s'ingérer dans nos élections ? » « A-t-il commis un abus de pouvoir ? », s'est interrogé le parlementaire démocrate Adam Schiff, en ouvrant les premières auditions publiques. « L'affaire est aussi simple et terrible que cela », a ajouté l'élu de la Chambre des représentants qui supervise l'enquête, en promettant d'avancer « sans rancoeur » ni « délai ».

Un témoignage potentiellement explosif

Les élus républicains ont eux dénoncé « une campagne de calomnie orchestrée avec minutie dans les médias », reprenant la ligne de défense du président Trump qui se dit victime d'une « chasse aux sorcières ». Une dénonciation que le locataire de la Maison Blanche a encore répétée ce mercredi, évoquant un « canular ».

Reste que cet échange téléphonique rapporté par William Taylor n'avait encore jamais été évoqué. Il est potentiellement explosif. Gordon Sondland, un important donateur de la campagne du président nommé ambassadeur auprès de l'Union européenne, doit témoigner à son tour la semaine prochaine. S'il confirme cette conversation, la défense du locataire de la Maison Blanche, qui dément toute pression sur l'Ukraine, sera sérieusement mise à mal.  

Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email