Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Élection annulée à Istanbul: "La meilleure décision", selon Erdogan

Single Post
Recep Erdogan, President Turc

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a salué mardi l'annulation controversée la veille de l'élection municipale à Istanbul remportée par l'opposition, estimant qu'il s'agissait de la "meilleure décision". "Nous considérons que cette décision était la meilleure pour renforcer notre détermination à résoudre nos problèmes dans le cadre de la démocratie et du droit et laisser la volonté populaire arbitrer", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours devant les députés de son parti.

Annulation du scrutin

Il s'exprimait au lendemain de la décision du Haut-comité électoral (YSK) d'annuler l'élection municipale à Istanbul, remporté le 31 mars par le candidat commun de plusieurs partis d'opposition, Ekrem Imamoglu.

"Putsch contre les urnes"

La décision de l'YSK, vivement décriée par l'opposition comme un "putsch contre les urnes", a été prise après que le président Erdogan et son parti islamo-conservateur AKP eurent dénoncé des "irrégularités massives" lors du scrutin. Les Stambouliotes sont appelés à revoter pour leur maire le 23 juin. Erdogan rejette les critiques M. Erdogan, qui réagissait mardi pour la première fois en public à la décision de l'YSK, a rejeté les critiques de l'opposition.

"Les éléments que nous avons fournis sont très solides (...) et ne peuvent être réfutés", a-t-il affirmé, en référence aux multiples recours déposés par l'AKP auprès de l'YSK ces dernières semaines. Annulation "incompréhensible" Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a quant à lui jugé que cette annulation était "incompréhensible". "Seule la volonté des électeurs turcs peut et doit décider de qui occupera le bureau du maire à Istanbul", a-t-il fait valoir.

L'opposition se réunit pour arrêter sa stratégie

Le maire d'Istanbul déchu de son mandat rencontre mardi des dirigeants de l'opposition pour arrêter sa stratégie après l'annulation, la veille, de sa victoire aux élections municipales. Ekrem Imamoglu doit rencontrer en fin de matinée à Ankara le chef de son parti CHP (social-démocrate), Kemal Kiliçdaroglu, et la dirigeante du parti Iyi (droite), Meral Aksener.

Victoire invalidée

C'est sous la bannière commune de ces deux formations que M. Imamoglu, 48 ans, avait battu d'un cheveu le candidat du parti présidentiel AKP (islamo-conservateur), l'ex-Premier ministre Binali Yildirim, lors des élections municipales du 31 mars. S'exprimant devant plusieurs milliers de ses partisans lundi soir, M. Imamoglu a appelé à "ne pas désespérer" et déclaré qu'il n'abandonnerait "jamais".



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email