Lundi 24 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Emirats arabes unis: un Britannique condamné à la prison à vie pour espionnage

Single Post
Emirats arabes unis: un Britannique condamné à la prison à vie pour espionnage

Un citoyen britannique a été condamné ce mercredi 21 novembre à perpétuité par le tribunal fédéral d'Abou Dhabi pour espionnage au profit d'un pays étranger, Londres se disant « profondément choqué » et menaçant de « répercussions ».

Matthew Hedges, 31 ans et doctorant à l'université de Durham, a été arrêté à l'aéroport de Dubaï le 5 mai. Il s'était rendu aux Émirats arabes unis pour mener des entretiens sur la politique étrangère et la stratégie du pays en termes de sécurité. Matthew Hedges faisait des recherches sur la politique étrangère et interne des Emirats en matière de sécurité après les printemps arabes de 2011. Il avait vécu aux Emirats plusieurs années avant de revenir au Royaume-Uni en 2015, selon son épouse.

D'abord, nous sommes estomaqués, pour ne pas dire autre chose. Que ce soit l'université d'Exeter ou en général le milieu académique et universitaire en Grande-Bretagne. La peine est complétement incompréhensible pour tout le monde.
Marc Valeri, directeur du centre d’etudes sur le Proche-Orient à l’université d’Exeter21/11/2018 - par Béatrice LeveilléÉcouter

Le procureur général des Emirats, Hamad al-Shamsi, a déclaré ce mercredi que Matthew Hedges avait été condamné à la perpétuité après que « le prévenu a reconnu devant la Cour les charges retenues contre lui par le ministère public », selon un communiqué diffusé par l'agence officielle des Emirats, Wam. Le jugement n'est pas définitif, Matthew Hedges ayant le droit de faire appel du verdict devant la Cour fédérale suprême.

Des conséquences diplomatiques

La Première ministre Theresa May comme son chef de la diplomatie Jeremy Hunt n’ont pas caché leur consternation après cette sentence tombée après à peine cinq minutes d’audience et alors que l’avocat de Matthew Hedges n’a même pas pu y assister, rapporte notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix. La surprise est d’autant plus grande au sein du gouvernement et parmi les proches du chercheur de 31 ans, que tous les signaux émanant des Emirats indiquaient que le cas embarrassait quelque peu les autorités d’Abou Dhabi et qu’elles voulaient le résoudre rapidement. La famille de Matthew Hedges, le Foreign Office, les députés britanniques s’attendaient donc tous à sa libération prochaine. 

« Ce verdict n'est pas ce que nous attendions d'un ami et partenaire de confiance du Royaume-Uni et va à l'encontre des assurances reçues », a également réagi le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt.

Il a aussi souligné avoir évoqué le cas de Matthew Hedges avec le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, en particulier pendant sa visite à Abou Dhabi le 12 novembre. Il a affirmé avoir « clairement signifié à maintes reprises que la gestion de ce cas par les Émirats arabes unis aurait des répercussions sur les relations entre nos deux pays qui doivent reposer sur la confiance ».


affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonymeeeeee

    En Novembre, 2018 (11:16 AM)
    Les Emirates sont des pays independants ils n ont pas les pieds et mains lies par l occident comme fut le cas de l Afrique francaise.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email